Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Archéologie: un robot humanoïde à la conquête des abysses

Publié le 28 Avril 2016, 14:03pm

Catégories : #SCIENCE

Archéologie: un robot humanoïde à la conquête des abysses

Oh non, pas encore ! » Dans le PC scientifique de l’André-Malraux, le navire du Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines (Drassm), un cri de déception a accueilli l’échec de la troisième tentative. Les yeux rivés sur des écrans offrant divers points de vue sur la scène, une vingtaine de roboticiens, d’archéologues, de techniciens et de marins observent, tendus, les mouvements de l’étonnante machine qui, par 90 mètres de fond, évolue sur le site de l’épave de la Lune, une frégate coulée, en rade de Toulon, en 1664, au temps de Louis XIV. Dirigé depuis la surface, le robot essaie de se frayer un chemin entre deux canons pour aller récupérer ce que Frédéric Leroy, directeur adjoint du Drassm, identifie sur les images comme étant un « pot en céramique à quatre anses ».

Deux mètres de long et 180 kg, une tête et deux yeux, deux bras à trois articulations prolongés de mains à trois doigts : l’apparence humaine est troublante, ne serait ce corps en forme de sarcophage équipé d’hélices. La machine recule, monte, pivote sur la droite de 45 degrés, se penche en avant, s’immobilise. Puis, semblant enfin se décider, tend un avant-bras et touche d’une phalange le précieux artefact. « Et maintenant, ferme-lui la main ! », ordonne aussitôt le professeur Oussama Khatib à l’étudiant chargé du pilotage. Manipulant les deux bras à retour d’effort, Brian Soe saisit l’objet par un bord, le transporte sur quelques mètres et le voit soudain… glisser entre les doigts de l’engin et retomber en virevoltant dans...                               source

Commenter cet article

Archives