Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


À 22 ans, elle lance l'appli qui révolutionne la vie au bureau

Publié le 20 Avril 2016, 11:15am

Catégories : #ECONOMIE

À 22 ans, elle lance l'appli qui révolutionne la vie au bureau

L'été dernier, Marie Schneegans, alors âgée de 21 ans, commence un stage à UBS, la plus grande banque de gestion de fortune dans le monde. Pourtant, Marie s'ennuie. « Je ne connaissais personne, se souvient l'étudiante à Paris-Dauphine. J'avais envie de faire de nouvelles rencontres, de mieux comprendre la culture de l'entreprise. Sauf que je restais de 7 heures du matin jusqu'au soir avec les mêmes collègues de mon département ! »

C'est là qu'une idée lui vient en tête : toquer à la porte des autres départements et proposer à ses collègues qu'elle ne connaît pas de déjeuner. Le début d'une grande aventure. « J'ai commencé à rencontrer des gens de la comptabilité, de la finance de marché, de la DRH. » Pour la première fois depuis qu'elle se rend à UBS, Marie Schneegans a « envie d'aller au boulot » chaque matin. 

Déjà des dizaines de milliers d'utilisateurs

 

 

L'application Never Eat Alone. © DR

 

Son idée simple lui permet de frapper à toutes les portes : même le PDG d'UBS accepte de déjeuner avec elle ! Progressivement, la stagiaire fait des émules. « Mes collègues venaient vers moi et s'étonnaient : Comment fais-tu pour connaître tout le monde ? Je peux déjeuner avec toi ? » Elle ne restera pas longtemps dans les bureaux d'UBS. « J'ai eu envie de créer une application très simple pour permettre aux collaborateurs de se rencontrer au sein de l'entreprise. » En septembre dernier naît donc l'application Never Eat Alone, qui compte à l'heure actuelle des dizaines de milliers d'utilisateurs.

La création d'une entreprise en France ne l'a pas freinée, bien au contraire. « On a envie d'aider la France, ça nous booste ! » répond-elle spontanément. Paul Dupuy, cofondateur, se veut plus terre-à-terre : « Ce n'est pas le profil économique ou les difficultés administratives qui nous ont décidés. Nous avons surtout considéré la France comme un marché pertinent pour notre application, notamment grâce à une vraie culture du déjeuner. »

Danone, BNP et Carrefour se sont laissé séduire

Cette « aventure humaine » n'est pas dénuée de rigueur, ni de professionnalisme. « Le plus important, ce n'est pas l'idée, c'est l'exécution, ajoute le cofondateur.  Il ne faut pas faire la course à la levée de fonds comme on peut le lire parfois. Il faut se focaliser sur qui est notre client, qui va utiliser notre produit. »

Et ça marche puisque de grandes entreprises comme Danone, BNP ou encore Carrefour se sont laissé séduire. « Nous comptons principalement des banques et des assurances, explique Marie Schneegans. Ça ne nous surprend pas : ce sont des entreprises où la hiérarchie est très présente et il est parfois difficile de renforcer les liens. »  Never Eat Alone s'emploie à tisser des liens étroits avec les entreprises et à offrir une approche personnalisée. Pour ce faire, la start-up s'agrandit : ils sont sept à composer la petite équipe qui pourrait compter une vingtaine de personnes à la fin de l'année.

S'agrandir, trouver les bonnes personnes : c'est la plus grande difficulté à laquelle la start-up a dû faire face. « On a compris à quel point il est important de bien connaître les personnes avant de travailler ensemble. Si on ne s'entend pas bien, ça ne marchera pas, même si elles sont compétentes », explique Paul Dupuy. Avec patience et rigueur, l'appli grandit. Une version destinée aux États-Unis devrait être lancée cet été alors que les marchés allemands, anglais et japonais devraient suivre. Et, depuis septembre dernier, une certitude : Marie ne s'ennuie plus au bureau.

Marie Schneegans fait partie des intervenants au forum ÉcoRévolutions, organisé par Le Point les 10 et 11 mai prochains à Nancy. Plus d'information sur notre site dédié.  source

Commenter cet article

Archives