Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


4 examens recommandés aux femmes

Publié par MaRichesse.Com sur 4 Avril 2016, 11:27am

Catégories : #ASTUCES, #SANTE-BIEN-ETRE

Même si vous vous sentez bien, vous devriez passer régulièrement certains examens de dépistage. Ces derniers sont essentiels pour déceler et traiter certaines maladies avant qu'elles n'entraînent des conséquences fâcheuses.

 

4 examens recommandés aux femmes

1. Le test Pap

Ce test de dépistage est très important puisque, grâce à lui, on peut prévenir lecancer du col de l’utérus. Cet examen permet de détecter les cellules précancéreuses du col de l'utérus. Si l'on est active sexuellement, la Société canadienne du cancer recommande de passer ce test tous les un à trois ans dès l’âge de 21 ans, et ce, jusqu’à 69 ans. À partir de 70 ans, la nécessité de continuer les tests doit être établie avec votre médecin. Cela dit, ce test est important même si vous avez été vaccinée contre le VPH, car le vaccin ne couvre pas tous les types de VPH  il en existe une quarantaine pouvant être transmis sexuellement! — à l'origine du cancer du col.

 

2. La mammographie

D'entrée de jeu, il est important de clarifier qu'aucun test de dépistage du cancer, y compris la mammographie, n'est infaillible. Ceci étant dit, la mammographie est la méthode la plus reconnue et la plus fiable pour détecter le cancer du sein. Des recherches ont révélé que les femmes qui passent régulièrement ce test sont moins susceptibles d'obtenir de faux résultats positifs. Cette méthode de dépistage consiste en une radiographie des seins. Elle permet de dépister, chez une femme qui n’a aucun symptôme, une tumeur maligne très petite qui ne peut pas être découverte par la palpation. La Société canadienne du cancer recommande que toutes les femmes âgées de 50 à 69 ans passent une mammographie tous les deux ans. Par contre, si vous avez des antécédents familiaux (mère, sœur ou fille atteinte du cancer du sein, surtout s'il s'est manifesté avant la ménopause), vous devriez commencer ces tests plus jeune, et il est alors recommandé de les faire chaque année. D’autres situations personnelles peuvent également nécessiter une mammographie annuelle. Parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien.

 

3. Le test de la densité minérale osseuse (DMO) par ostéodensitométrie

Cet examen radiologique est utilisé pour effectuer le diagnostic de l’ostéoporose. Il s’agit d’un examen sécuritaire et indolore n’entraînant aucun inconfort. Il permet d’obtenir une mesure de la quantité de tissu qui compose l’os et donne une indication précise du stade de la maladie. Il permet aussi de déterminer quel est le risque de développer la maladie dans le futur. Ostéoporose Canada recommande que toutes les femmes de 65 ans et plus subissent un test de la densité minérale osseuse (DMO) par ostéodensitométrie. Des tests effectués plus tôt sont conseillés si vous fumez, si vous prenez certains médicaments ou avez d’autres problèmes de santé ayant un impact sur la masse osseuse. Consultez votre médecin ou votre pharmacien pour en savoir plus.

 

4. Le test immunochimique de recherche de sang occulte dans les selles (RSOSi)

Ce test est la méthode de dépistage recommandée pour détecter et traiter le cancer colorectal avant même que les signes et symptômes n’apparaissent, soit au moment où le cancer est à un stade peu avancé. En effet, le cancer situé dans le gros intestin laisse souvent dans les selles des traces de sang invisibles à l’œil nu. La façon de dépister ce cancer est donc de vérifier s’il y a du sang dans les selles. Le test immunochimique (RSOSi) remplace le test de recherche de sang occulte dans les selles (RSOS) utilisé jusqu'à maintenant. Ce nouveau test, qui se réalise à la maison, est plus facile d'utilisation et ne comporte aucune restriction quant à l'alimentation. L'Association canadienne du cancer colorectal recommande à toute personne âgée de 50 ans et plus, même asymptomatique et sans histoire familiale de cancer colorectal, de se soumettre au moins tous les deux ans à un test de recherche de sang occulte dans les selles (RSOS ou RSOSi). Les gens qui présentent plus de risques d’avoir un cancer colorectal devraient en parler à leur médecin afin de commencer plus tôt le dépistage et de passer des tests plus fréquemment. 

 Source

 

Commenter cet article

Archives