Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


10 raisons pour lesquelles les téléphones Android sont meilleurs que les iPhone

Publié par MaRichesse.Com sur 1 Avril 2016, 10:15am

Catégories : #ASTUCES, #TECHNOLOGIE

10 raisons pour lesquelles les téléphones Android sont meilleurs que les iPhone

Les iPhone d’Apple n’ont de cesse d’attirer l’attention, c’est incontestable. Apple fournit une expérience certes de qualité, mais limitées aux fonctionnalités que la société autorise, autant d’un point de vue matériel que logiciel, dictant ainsi ce qu’un téléphone doit ou ne pas être en mesure de faire.Android s’affranchit de ces limites et laisse l’utilisateur faire son choix dans une variété d’appareils dotés de différentes technologies et fonctionnalités, d’un stockage externe, à différents capteurs photo, en passant par des écrans 4K… Sans oublier non plus la douloureuse question du tarif, franchement pas en faveur de la marque à la pomme. 

Voici alors dix raisons pour lesquelles les téléphones sous Android ont l’ascendant sur les iPhone.

1 - Un meilleur rapport qualité/prix

 

 
 

 

Depuis plusieurs années, les smartphones subventionnés sont de moins en moins intéressants aux yeux du grand public et payer son smartphone nu s’avère bien souvent une meilleure affaire sur le long terme. Lorsque l’on décide d’opter pour un iPhone, trois choix sont possibles : l’iPhone SE, qui débute à 489 €, l’iPhone 6, à 639 € (749 € dans sa version Plus) ou l’iPhone 6s, à 749 € (859 € dans sa déclinaison Plus).

Si le récent SE peut sembler une bonne affaire comparée à ses grands frères, Android propose des excellents appareils à des tarifs bien inférieurs. On pense notamment au Honor 5X, disponible pour moins de 200 euros et qui offre un grand écran 5,2 pouces à la définition 1080p couplé à un processeur très décent, le Snapdragon 646. Pour moins de 400 euros, on peut même trouver un Nexus 5X (après ses multiples réductions successives en début d’année) qui intègre un puissant processeur Snapdragon 808 et un excellent capteur photo.

>>> Lire : iPhone SE : difficile d’appeler ça une nouveauté

2 - Plus de stockage, moins cher

Les iPhone 6s et 6s Plus ont beau être des appareils très haut de gamme, Apple continue de lésiner sur le stockage. Les versions les plus accessibles ne proposent que 16 Go de mémoire interne, dont à peine plus de 10 sont utilisables dans les faits. Pour des appareils censés accueillir d’innombrables applications, ça laisse franchement à désirer. D’ailleurs, le dernier modèle SE souffre de la même radinerie.

Et puis, les photos capturées par le capteur 12 mégapixels ainsi que les vidéos en 4K, sa collection de musique et/ou de films iTunes, les jeux vidéos… Tout ce beau monde a vite fait de remplir plusieurs dizaines de giga-octet en un clin d’œil. Il faut donc impérativement ajouter une certaine d’euros pour passer à 64 Go de mémoire, voire bien plus pour atteindre les 128 Go.

Au rayon Android, tous les récents smartphones haut de gamme embarquent au minimum 32 Go de mémoire, qu’il s’agisse des Galaxy S7 de Samsung ou du LG G5. Seuls des appareils d’entrée de gamme, à l’instar du Honor 5X, se limitent à 16 Go, mais compensent avec la présence d’un lecteur de microSD, au même titre que les modèles plus couteux d’ailleurs. Lorsque l’on sait qu’une carte 64 Go coute moins de 20 euros dans le commerce, le calcul du rapport qualité/prix est vite fait.

>>> Lire : [Test] Samsung Galaxy S7 : qui a besoin de bords incurvés pour briller ?

3 - Des résolutions supérieures

Le slogan des iPhone 6s et 6s Plus est « une seule chose a changé. Tout ». Ce « tout » n’inclut visiblement pas la définition de l’écran. C’est en 2014 qu’Apple a lancé son premier affichage Full HD, sur l’iPhone 6 Plus, plus de deux ans après les terminaux Android. Aujourd’hui, le 6s Plus est toujours bloqué au 1080p, tandis que le 6s se contente de 1 334 x 750 pixels et le SE, de 1 136 x 640 pixels. En comparaison, des écrans 1080p se trouvent sur des smartphones Android relativement accessibles, sous la barre des 300 euros comme l’Alcatel OneTouch Idol 3 ou le Honor 5X.

À l’opposé se trouve Sony avec le Xperia Z5 Premium qui propose un écran 4K (3 840 x 2 160 pixels). Certes, il ne fonctionne pas en permanence à ce niveau de détail et l’intérêt sur un appareil de 5,5 pouces peut sembler limité, mais au moins l’innovation est au rendez-vous. Plus raisonnable, les Galaxy S7 de Samsung et G5 de LG intègrent des écrans Quad HD, soit 2 560 x 1 440 pixels dont la qualité d’image est sans le moindre reproche.

4 - Capteurs 3D, réalité virtuelle et augmentée

 

 

 

Si l’on est à la recherche des technologies de pointe, il n’y a rien de mieux qu’Android. Entre capteurs à détection de profondeur de champ, ceux capables de capter son environnement en 3D ou encore la réalité virtuelle, les exemples ne manquent pas. Certes, il est possible d’utiliser certains casques, à l’instar du Cardboard de Google, avec un iPhone. Mais cela n’offre pas les possibilités d’un Gear VRde Samsung par exemple, dédié aux appareils de la marque.

Et que dire du projet Tango de Google, qui entend apporter une nouvelle dimension dans la réalité augmentée ? À l’aide de plusieurs capteurs, notamment l’un capable de mesurer la profondeur de champ et l’autre de suivre des objets, les appareils compatibles seront en mesure de modéliser en 3D l’environnement de l’utilisateur. L’un des intérêts majeurs est de pouvoir cartographier l’intérieur des bâtiments, qu’il s’agisse de centres commerciaux ou de réseaux de métro sous-terrain pour guider plus efficacement les utilisateurs.

5 - Personnalisations, widgets et thèmes

Apple semble convaincu de savoir ce qui est bon ou pas pour ses utilisateurs. Alors, la marque verrouille totalement son interface et n’offre pour ainsi dire aucune personnalisation, à l’exception de quelques données dans le panneau de notifications. Du côté d’Android, c’est simplement : tout est personnalisable. Des milliers de widgets sont disponibles autant sur l’écran d’accueil que sur celui de verrouillage, pour agir sur son lecteur musical ou prendre des notes à la volée. 

Certains fabricants, Samsung ou LG par exemple, apportent des surcouches au système qui profitent d’un design spécifique et de fonctionnalités en général en avance sur Google, un système multifenêtre ici, des contrôles gestuels là. Et pour ceux qui n’apprécieraient pas les initiatives isolées, il est même possible de choisir un lanceur personnalisable à l’instar de Nova, ou d’installer des thèmes personnalisés avec des couleurs, des icônes et fonds d’écrans totalement uniques.

>>> Lire : 12 launchers pour personnaliser Android

6 - Beaucoup plus de choix au niveau du matériel et des appareils résistants

Depuis sa version 5.0 (Lollipop), Android profite d’un nouveau slogan : « Soyons ensemble. Pas identique. » Cela colle très bien à la philosophie de la plate-forme puisqu’en effet, des centaines de modèles différents intègrent l’OS à travers le monde. Certains accueillent des écrans géants, ici un projecteur est intégré, là un clavier physique, des modèles permettent de changer la batterie, différents capteurs photos ou processeurs sont disponibles d’une marque à l’autre, les quantités de mémoire vive peuvent atteindre 4 voire 6 Go parfois, bref : la liste est longue.

Peut-être plus importants encore, de nombreux appareils sont conçus de manière à résister aux éléments, tels que l’immersion sous l’eau ou les chutes sur des sols durs. Le Motorola Moto X Forceintègre par exemple un écran présenté comme incassable, grâce à l’intégration de cinq couches différentes. Sinon, les derniers Galaxy S7 de Samsung peuvent rester sous l’eau pendant 30 minutes sans craindre de boire la tasse. S’ils sont plus résistants que les modèles précédents, les derniers iPhone ne peuvent pas en dire autant.

7 - Une mémoire facilement accessible

 

 

Vous voulez copier des fichiers de votre iPhone vers un ordinateur ? Il faut au préalable installeriTunes, configurer son compte, puis enfin déplacer les données, mais seulement s’il s’agit de médias (photos, vidéos, etc.). À l’inverse, branchez un smartphone Android à un ordinateur et l’intégralité de la mémoire interne est accessible. Récupérer des fichiers de l’appareil ou en déplacer vers le stockage interne est aussi simple qu’avec n’importe quel autre stockage externe. 

Depuis le terminal, il est également possible de naviguer dans les entrailles de la bête grâce à certaines applications dites « explorateurs de fichiers », à l’instar de ES File Manager ou Astro File Manager. Bon courage pour trouver un équivalent sur iPhone, visiblement Apple ne fait pas assez confiance à ses utilisateurs pour accéder à ses différents fichiers.

8 - Le partage universel

Que l’on soit sur une page depuis un navigateur web, depuis un logiciel de cartographie ou une photo dans sa galerie, partager est aussi simple qu’un appui sur un bouton sous Android. La liste des différents services installés sur l’appareil s’ouvre et il suffit de choisir, de Twitter à Facebook en passant par Google+

Depuis un iPhone, c’est tout de suite plus compliqué. Il faut que l’application vers laquelle on veut partager le document, la page ou les données ait été rendue compatible. Autant dire qu’il n’y a pas foule pour l’instant, ce qui rend réellement contraignant le partage en dehors des applications Apple.

9 - Le bouton de retour en arrière

Le bouton de retour en arrière d’Android est un moyen très simple et utile de revenir à l’écran précédent, peu importe où vous êtes. La touche fonctionne de la même manière, quelle que soit l’application utilisée. Si l’on ouvre un lien dans Facebook et que l’on se retrouve dans Chrome, un clic sur le bouton suffit pour revenir à Facebook

Sur les iPhone, il est uniquement possible d’utiliser la navigation intégrée à l’application ou d’appuyer sur le bouton d’accueil physique pour revenir à l’écran principal. C’est beaucoup moins flexible et on se retrouve au final à faire plus de manipulation pour arriver au même endroit.

10 - Le mode multifenêtre

 

 

Avec des appareils aux écrans généreux, il devient possible de faire fonctionner plusieurs applications en même temps. Si Google va intégrer en natif cette possibilité dans la prochaine version d’Android(N), cette fonctionnalité est d’ores et déjà disponible sur certains appareils. C’est notamment le cas deSamsung et LG qui proposent des solutions désormais bien abouties.

Regarder une vidéo YouTube pendant que l’on rédige un SMS, ou consulter une page Web tout en répondant à un mail, cela est rendu possible très simplement. Du côté d’Apple, si la fonctionnalité existe dans iOS 9, elle n’est accessible que pour les tablettes, pas pour les téléphones.  

 Source

 

Commenter cet article

Archives