Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Votre collègue sent mauvais au bureau? Voici les 10 trucs pour lui dire «gentiment»

Publié par MaRichesse.Com sur 16 Mars 2016, 21:03pm

Catégories : #ASTUCES, #SANTE-BIEN-ETRE

Qui n’a jamais eu un collègue qui refoulait un peu ? Quand ça arrive une fois de temps en temps, surtout l’été, ça peut encore passer. Par contre, quand c’est tous les jours, là ça devient fort pénible. Voici donc les 10 trucs pour lui dire « gentiment »... Bonne chance quand même

Votre collègue sent mauvais au bureau? Voici les 10 trucs pour lui dire «gentiment»

Nos collègues de References.be indiquent: "Employez un ton sympathique et abordez le problème du point de vue du "je". Exemple: "Je voulais te parler de quelque chose qui m’ennuie et qui est plutôt délicat. J’ai un problème avec… ". Pourquoi pas...

- Si vous êtes proche de lui, vous pouvez lui demander gentiment s’il est sensible aux odeurs corporelles. Ou lui demander naïvement s’il ne sent pas une odeur bizarre. Il faut en tout cas veiller à ne pas faire la morale, à ne pas juger ou humilier son interlocuteur, mais collecter des informations et rester sur le terrain professionnel. Un conseil trouvé sur le site 20 Minutes.fr.

 

 

 

- Références insiste sur un point bien précis : «  Attaquez l’odeur, pas la personne. Dans 95 % des cas, c’est un problème qui peut être réglé très facilement : laver les vêtements plus régulièrement, utiliser un déodorant (plus fort), changer plus souvent de chemise, prendre une douche après le trajet à vélo pour venir au travail…  »

- Des séances de coaching peuvent aussi être organisées dans une entreprise pour aider le manager à formaliser son sentiment envers l’employé concerné. Les salariés sont ensuite conviés à une réunion sur le bien-être au bureau. A l’ordre du jour plusieurs sujets, dont l’un sur la cigarette. Et puis, sur l’odeur en général. Cela permet de « noyer » le poisson, mais d’attaquer la problématique.

- Un message qu’il faut impérativement faire passer en privé, dans un local à part.

 

 

 

- Comment lui dire ? Il ne faut, en tout cas, pas tourner autour du pot, trouver des excuses, minimiser, et se camoufler derrière le groupe

- Si le problème est d’ordre médical, la solution consiste peut-être à lui conseiller de prendre une douche sur le temps de midi. Si les installations le permettent, évidemment !

- Attention toutefois à ne pas poser de regard moralisateur, et à agir avec tact pour ne pas braquer le « malodorant », indique le site ge-rh.expert. Un salarié qui se sentirait marginalisé risque de se tourner vers un délégué du personnel. Voire d’engager un procès pour harcèlement moral...

- 20 Minutes relaie aussi l’exemple suivant, qui s’est bien déroulé : «  Si le problème perdure, vous pouvez vous attaquer plus frontalement au problème. Isabelle, cadre de 51 ans travaillant dans une banque, a ainsi choisi de recevoir en entretien une employée « qui sentait très fort ». « En fait, elle ne s’en rendait pas compte, se souvient Isabelle. Sans rentrer dans le détail, en prenant des gants, je lui ai simplement expliqué qu’elle devait faire attention. » Une stratégie payante. « Non seulement elle ne l’a pas mal pris du tout, mais en plus, notre conversation a été suivie d’effets.»

L’Express rappelle aussi qu’une entreprise, qui avait licencié une salariée pour faute grave en raison d'un "manque d'hygiène corporelle", a été condamnée. Voilà pourquoi il vaut mieux tenter d’appliquer les 9 points précédents... 

 

Commenter cet article

Archives