Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Le Top 6 des religions les plus étranges

Publié par MaRichesse.Com sur 14 Mars 2016, 12:25pm

Catégories : #RELIGION, #INSOLITE

Le Top 6 des religions les plus étranges

Le ministère néo-zélandais de l'Intérieur vient d'autoriser la célébration de mariages dans l'Eglise du monstre de spaghettis volant, reconnaissant ainsi le mouvement religieux "pastafari" fondé aux Etats-Unis. A cette occasion, nous vous invitons à découvrir six nouveaux cultes bizarres.

Quoique Moïse ait mis en garde contre la fabrication d'idoles, les peuples continuent à s'obstiner farouchement, d'autant plus de nos jours. Certains vénèrent la bouffe, d'autres adorent les personnalités publiques. Les uns le font avec sérieux, tandis que les autres y voient un moyen de lancer un défi au conformisme et à la foi aveugle. En voici des preuves.

Spaghetti avant tout

 

Une jeune fille portant un voile
 
En 2005, l'Américain Bobby Henderson, alors âgé de 24 ans, décide de créer sa propre religion en signe de protestation contre la décision du Comité d'éducation de l'État du Kansas d'autoriser l'enseignement du "dessein intelligent" dans les cours de science au même titre que la théorie de l'évolution. Dans une lettre ouverte publiée sur son site Web, il a décrit dans les détails le concept de sa foi dans le monstre de spaghetti volant — un dieu créateur dont l'apparence rappelle celle d'un plat de spaghettis et de boulettes de viande.

 

Les pirates ont été proclamés comme étant les premiers adeptes du pastafarisme, appellation que ce culte a reçue. Les pâtes, notamment les spaghettis, sont le principal repas saint rapprochant les fidèles du Seigneur monstre.

 

​La Russie n'est pas restée à l'écart de ce phénomène: la Bonne Nouvelle y est arrivée, et voilà qu'en juillet 2013, l'Eglise pastafariane russe y a été enregistrée, et le premier pastriarche, Kama Pasta Ier, désigné. Depuis, deux autres "souverains pastifes" lui ont succédé. Pour s'élever au rang d'évêque, il suffit de passer la catéchèse et prouver la maîtrise des canons et la capacité de transmette le message de pâtes aux néophytes. Donc, il n'est jamais trop tard!

 

Diego a marqué un but! Amen!

Le 30 octobre 1998, soit le jour du 38e anniversaire de la méga star du football, Diego Maradona, la ville argentine de Rosario accueillait la première église maradonienne, dont le dogme principal est clair: Diego est le meilleur joueur de tous les temps et de tous les peuples.

L'idée de créer ce culte, qui compte aujourd'hui quelque 100.000 adeptes dans 60 pays du monde, appartient aux Argentins Hernán Amez et Héctor Campomar.

 

​Envie de vous convertir? Facile, voici quelques-uns des 10 commandements de l'Eglise maradonienne: Le football par-dessus tout tu aimeras, Ton amour inconditionnel pour Diego et le beau jeu tu déclareras, La parole de Diego en tout point de l'univers tu propageras et ainsi de suite.

 

Culte du Prince Philippe

Dans de la République de Vanuatu, située dans l'océan Pacifique, on vénère le prince Philip, duc d'Edimbourg. La tribu de Yaohnanen considère que l'époux de la reine Élisabeth II est le fils d'un vieil esprit de l'île de Tanna.

En 1971, le prince a visité les îles, alors colonie britannique, et les autochtones l'ont vite associé au héro des légendes locales sur un homme courageux ayant entrepris un voyage lointain dans le but de trouver l'élue de son cœur.

La famille royale britannique est au courant de ce culte, d'ailleurs, le duc d'Edimbourg a donné son feu vert pour que ses portraits soient envoyés à ses adeptes. Les lettres envoyées par le Palais de Buckingham sont aussi des objets du culte.

 

​Les chefs de tribus locales invitent avec insistance leur "divinité" à visiter la république et offrir aux fidèles du riz, de l'argent ou une Land Rover. Alors pourquoi pas?

 

L'Eglise unie du Bacon

On se transporte à Las Vegas où quelque 12.000 fidèles vénèrent le bacon. Or, cette religion est dépourvue d'hommes de culte ainsi que de rites. Il n'y a que le bacon, symbole de l'absurdité des cultes.

 

​Si le nombre d'adeptes ne diminue pas, c'est parce que l'église organise régulièrement des mariages, des baptêmes et des funérailles non-religieux et tout à fait gratuits.

Une créativité modérée

La mission de l'Eglise de la Créativité, ayant son siège dans l'Illinois, est de créer un monde "plus blanc et plus brillant". Son fondateur et inspirateur idéologique Ben Klassen a commencé à "prêcher" en 1973. En dépit du mot "église", il s'agit d'une pensée athéiste déniant tous les phénomènes non-matériels.

Après le décès de Klassen, en 1993, l'église a pratiquement cessé d'exister, pour renaître trois ans plus tard grâce aux efforts de Matthew F. Hale, son archevêque. Mais, dix ans plus tard ce dernier a été jeté derrière les barreaux pour… meurtre.

 

​Deux organisations à part entière partagent les idées de Klassen: le Mouvement créatif et l'Alliance créative. Les adeptes observent quatre rites: noces, conversions d'enfants, de néophytes et obsèques.

C'est le rapatriement que l'on revendique

Créé en 1979 par Hulon Mitchell, la Nation de Yahweh est une organisation afro-américaine qui s'est fixée pour objectif de rapatrier en Israël tous ses adeptes, des "Hébreux noirs".

 

​C'est Hulon Mitchell, qui s'est essayé dans le rôle de prophète et a pris le nom de Yahweh Ben Yahweh. Il qualifiait tous les Europoïdes de "diables blancs" et assurait que tous les juifs étaient initialement noirs. Suite à ces propos et à d'autres déclarations similaires, l'organisation Southern Poverty Law Center a accusé la Nation de Yahweh de racisme.

 

Commenter cet article

Archives