Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Heure d'été : en 2016, le changement d'heure a 40 ans

Publié par MaRichesse.Com sur 20 Mars 2016, 04:46am

Catégories : #NEWS

Heure d'été : en 2016, le changement d'heure a 40 ans

Cela fait 40 ans que le changement d'heure a été adopté en France. La date du passage à l'heure d'été 2016 marque donc l'anniversaire d'une mesure controversée...

 

Le passage à l'heure d'été aura lieu entre le samedi 26 et le dimanche 27 mars 2016. A 2 heures du matin, la France fera un voyage dans le temps pour arriver directement à 3 heures. Une évolution synonyme d'une heure de sommeil en moins et d'une heure d'ensoleillement en plus le soir. Après le changement d'heure d'été, la France va vivre à GMT+2, soit avec deux heures de décalage avec la position du soleil. Et cette mesure, décidée pour réaliser des économies d'éclairage et donc d'énergie, fêtera ses 40 ans cette année. C'est en effet le 28 mars 1976 qu'a eu lieu le premier changement d'heure tel que nous le connaissons aujourd'hui. Et déjà, le journaliste Roger Gicquel donne le ton à l'époque, affirmant dans son journal de 20 heures, sur TF1, qu'il n'y "comprend rien" à ce mouvement des aiguilles décidé par le gouvernement.

 

L'histoire du changement d'heure est longue et sinueuse. Prenant ses racines au XIXe siècle, le changement d'heure sera testé puis oublié avant d'être réellement adopté en France dans les années 1970. Le choc pétrolier et la flambée des prix du pétrole font prendre conscience alors à la France de la nécessité de réaliser des économies d'énergie. C'est en 1975 que le gouvernement de Jacques Chirac propose alors la réintroduction de l'heure d'été et le décalage avec l'heure du méridien de Greenwitch, qui avait déjà été expérimenté par l'occupant nazi et le gouvernement de Vichy dans les années 1940. Une autre période de rationnement tristement célèbre... Un décret publié au Journal officiel rend la transition obligatoire.

Depuis, la mesure est inscrite dans les textes européens. Mais elle n'a jamais réellement fait l'unanimité. Pour de nombreuses personnes, notamment les plus fragiles, le changement d'heure provoquerait des perturbations chrono-biologiques difficiles à surmonter. Fatigue, mais aussi troubles du sommeil et de l'appétit, stress et agressivité en découleraient selon plusieurs spécialistes. Un rapport du Sénat daté de 1996 a déjà reconnu les troubles provoqués par le changement d'heure. Plusieurs associations militent aujourd'hui pour sa suppression, notamment l'ACHED (Association contre l'heure d'été double). En mars 2015, Ségolène Royal, ministre de l'Environnement, indiquait qu'une évaluation des effets du changement d'heure serait réalisée. Une déclaration restée sans suite pour l'instant. En 2010, l'Ademe indiquait que le changement d'heure avait permis d'économiser 440 GWh l'année précédente, soit la consommation annuelle d'environ 800 000 ménages, et évité l'émission de 44 000 tonnes de CO2.

 

Commenter cet article

Archives