Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Des sons étranges enregistrés au point le plus bas de la Terre

Publié par MaRichesse.Com sur 8 Mars 2016, 06:16am

Catégories : #ENVIRONNEMENT, #SCIENCE

Des sons étranges enregistrés au point le plus bas de la Terre

Des scientifiques ont publié les premiers enregistrements sonores pris à Challenger Deep, le point le plus profond de la surface de la Terre, situé au fond de la fosse des Mariannes. Une musique inédite à la fois fascinante et déroutante.

Ponctué de gémissements étranges, de grondements sourds et de sons s'apparentant à des cris aigus, le moins que l'on puisse dire c'est que le tout premier enregistrement de l'endroit le plus profond connu de l'homme intrigue. 

A lire aussi : Une expédition à l'assaut du "continent de plastique"

La Fosse des Mariannes, qui tire sont nom du groupe d'île éponyme, est située à 322 km au sud-ouest de l'île américaine de Guam. Elle est connue pour être l'un des endroits les plus difficiles d'accès qui soit. Cette fosse se trouve à plus de 10 km de profondeur et supporte au-dessus d'elle tout le poids de l'océan pacifique.

À défaut de pouvoir l'explorer physiquement, l'océanographe Robert Dziak et son équipe ont eu l'idée originale d'y poser pendant 23 jours consécutifs un hydrophone (un micro utilisable dans l'eau, ndlr) pour "l'écouter". Voici quelques-uns des sons étranges qui y ont été captés. 

Comme l'indique le site spécialisé sciencealert.com, la première chose qui frappe est que Challenger Deep, où la lumière du soleil ne brille jamais et malgré une pression de plus de 7.000 kilos par centimètre carré, est un endroit plus bruyant que ce dont à quoi on pouvait s'attendre.

A lire aussi : 10 conséquences concrètes du réchauffement climatique

Cela s'explique par le fait que les ondes sonores, se déplaçant sur des distances incroyablement longues dans l'eau, font de Challenger Deep et de toute la fosse des Mariannes une énorme caisse de résonnance. Ainsi, dans l'un des enregistrements, il est possible d'entendre clairement le moteur d'un bateau situé à la surface. Sur d'autres, les chercheurs ont réussi à capter le bruissement lointain de quatre typhons mais également quelques tremblements de terre.

"Je suis surpris que nous puissions enregistrer des baleines, des navires, et toutes sortes d'activités se déroulant à la surface," a déclaré Robert Dziak. Le scientifiqueespère prochainement procéder à de nouveaux enregistrements pour, entre autres, étudier comment le bruit engendré par l'activité humaine influe sur l'environnement et les animaux marins.

http://www.directmatin.fr/

 

Source

 

Commenter cet article

Archives