Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Astuces et bons conseils pour manger sain et malin

Publié par MaRichesse.Com sur 23 Mars 2016, 08:21am

Catégories : #ASTUCES, #ALIMENT, #NUTRITION, #DIGESTION, #SANTE-BIEN-ETRE

Remplir son caddie pour se nourrir s'apparente parfois à un parcours du combattant: trop de choix, trop de pubs et d'allégations de santé. Sans parler de notre cerveau qui nous envoie des messages d'alerte : « Gaffe aux pesticides ! » « Attention, trop de graisses pour toi ! » « Non mais, tu as vu la quantité de sel dans ce truc-là ? » Bref, manger peut virer au cauchemar. Voici des outils pour retrouver le plaisir. Et garder la santé.

 

Astuces et bons conseils pour manger sain et malin

« Le traitement est affaire de médecins, mais la cuisine est la servante de la médecine » : cette citation de Térence n'a pas pris une ride, 22 siècles après sa mort. Mais le poète latin serait sans doute aussi perdu que nous, aujourd'hui, derrière un caddie de supermarché ! Bombardés de messages de prévention pour notre santé d'un côté, matraqués de l'autre par des pubs pour de la malbouffe, on finit par perdre la boule et ne plus savoir quoi acheter.

Comment s'y retrouver ? Le web regorge de sites sur l'alimentation. Au point qu'on risque là aussi de se laisser engluer dans la Toile, comme lorsqu'on hésite devant les kilomètres de rayons alimentaires des grandes surfaces. Mais il y a de bonnes adresses sur le net. Et belges, donc adaptées à nos attentes. Ainsi, www.alimentationdequalite.be propose non seulement une plateforme de débats sur l'alimentation (accessibilité, politique, rôles des différents acteurs), mais aussi des outils concrets, que l'on peut soit commander en ligne, soit directement télécharger sur son ordi ou sa tablette.

Bien acheter

Le « guide pour vos achats de nourriture » (« guide de courses » à droite sur le site) se veut « une boussole pour bien acheter pour bien manger ». Histoire de ne plus perdre le Nord. Quelles sont vos priorités ? Votre santé ? Le goût ? La sécurité (pesticides, additifs) ? Le petit guide vous aide à trouver votre chemin selon vos attentes, mais aussi à déjouer les pièges dans la jungle de l'alimentaire. Exemples.

- « 3 pour le prix de 2 » ou « 1+1 gratuit » ? Si c'est pour jeter ensuite la moitié, c'est peine perdue. Autant mettre cet argent pour un seul aliment de qualité chez un maraîcher ou un agriculteur local.

- Chouette, bientôt les premières asperges ! L'indication « de Malines » réveille le patriote fier de son terroir qui sommeille en nous... Mais ces asperges ont peut-être été simplement vendues... à la criée de Malines ! Quant aux asperges violettes, si jolies au dressage de l'assiette, elles viennent peut-être du Pérou...

- Autre guet-apens, bien de saison, les chicons : super, un légume au menu ! Mais si vous le choisissez « hydro » (c'est indiqué), gorgé d'eau car cultivé à l'hydroculture, il risque de ne plus y avoir grand-chose dans votre assiette après cuisson... Préférez le chicon « pleine terre », un peu plus cher mais qui, lui, ne joue pas les fantômes dans la casserole.

« En collaboration avec Solidaris »

 

Non, la pizza « tradizionale » ne vient pas de la « Casa » de la « Mama »

Pizza

Pizza

 

Rien qu'à la voir, on salive déjà. Mais elle a beau prétendre qu'elle sort des fourneaux de la « Nonna », elle sort de l'usine ! Voire de la chaîne de production voisine de celle de la pizza ‘produit blanc’ (qui, autre paradoxe de l'alimentation actuelle, coûte moins cher qu'1 kg de pommes de chez nous...). La pizza « de la Mama » est pourtant meilleure ? Oui, car elle contient davantage de sel, sucres, graisses et additifs. Une seule pizza industrielle peut contenir jusqu'à 2,5g de sel, soit 100% des apports quotidiens recommandés. A cogiter...

Pourquoi ne pas essayer de la faire soi-même ? C'est un jeu d'enfant... et qui ravit les enfants, auxquels on assure un repas sain, puisqu'on sait ce qu'on a mis dessus. En outre, on peut congeler les restes, ce qui est impossible avec les pizzas surgelées.

 

Quelle différence entre « allégation nutritionnelle » et « allégation de santé » ?

Cholesterol

Cholesterol

 

Dans la première, le fabricant met en évidence un élément à propos de son produit. Exemple : « Riche en fibres ». Dans la seconde, il affirme que cet élément a un effet positif sur la santé : « Aide à réduire le cholestérol ». Les allégations de santé sont désormais ultra-réglementées. Beaucoup ont dû être retirées.

 

Saviez-vous que...

banane

banane

 

- Une banane d'Amérique du Sud qui prend l'avion produit 50 fois plus de gaz à effet de serre que si elle prend le bateau ? La santé, c'est aussi l'air qu'on respire...

- Un yaourt aux fraises peut avoir parcouru plus de 9.000 km pour fabriquer et assembler ses ingrédients.

- Envie de potiron mais trop la flemme de l'éplucher ? Préférez le potimarron, dont la peau (bien lavée) fond à la cuisson.

 

Manger malin

Bien s'alimenter

Bien s'alimenter

 

Autre outil disponible dans la boîte d' « alimentationdequalite.be », le calendrier des fruits et légumes, aliments essentiels à la santé car gorgés de vitamines et autres nutriments. Un calendrier « perpétuel » (sans les jours), à garder à portée de main au fil des années.

Un bref coup d'oeil permet de savoir si le végétal sur lequel on s'apprête à jeter son dévolu est « de saison » (cultivé en pleine terre chez nous), « de conservation » (belge, mais gardé en frigos ou en caves depuis sa précédente récolte) ou... rien du tout, c'est-à-dire pas de chez nous, ou alors « poussé » en serres chauffées. Des exemples ? En mars, il est sain de se jeter sur une botte de poireaux ou un chou vert. Les pommes et poires belges sont « de conservation », mais c'est un moindre mal par rapport à une pomme granny qui vient d'Afrique du Sud. Enfin, si l'on vous parle déjà de « primeurs belges », on vous raconte des salades : cette « lollo rossa » dans le rayon ne doit le miracle de la vie qu'à une serre, et contient deux fois plus de nitrates qu'une laitue d'été. Et ce concombre en promo dans le folder de la semaine, regardez son origine (en tout petits caractères) : « Espagne »...

Quel intérêt de manger « de saison » ? L'aliment contient plus de vitamines, est moins cher et plus goûteux. Or le plaisir est un facteur essentiel pour rester en bonne santé. Bien plus que de compter les calories ou de culpabiliser quand on s'offre de temps en temps un plateau-TV malbouffe. 

 Source

 

Commenter cet article

Archives