Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


9 explications inattendues pour l'insomnie

Publié par MaRichesse.Com sur 31 Mars 2016, 19:07pm

Catégories : #SOMMEIL, #ASTUCES, #SANTE-BIEN-ETRE

9 explications inattendues pour l'insomnie

Il arrive à tout le monde, de temps à autre, de ne pas arriver à s'endormir, et le plus souvent, la cause de cette insomnie est évidente: un café trop tard dans la journée, une nuit mouvementée dans le quartier ou encore des allergies. Néanmoins, il arrive que notre insomnie passagère nous semble tout simplement inexpliquée, sinon inexplicable, et tout ce qu'il vous reste pendant la journée qui suit cet épisode sans sommeil, c'est le souvenir angoissé de l'alarme imminente de votre réveil.

Voici pour vous un petit florilège des raisons parfois inattendues qui peuvent causer de l'insomnie chez certaines personnes. Certaines sont hors de votre contrôle, tandis que d'autres ne nécessitent que de petits changements afin de vous permettre de dormir à poings fermés.

Vous avez fait la grasse matinée pendant le week-end

Nous sommes tous tentés de rester au lit, les samedi et dimanche matin (ou les deux!), mais les experts s'accordent pour dire que des changements trop marqués dans nos habitudes de sommeil au cours du week-end ne sont pas bénéfiques, et pas simplement pour une question de productivité. En fait, changer votre heure de réveil peut chambarder vos rythmes circadiens de façon si radicale que le résultat est similaire à un décalage horaire, et il est fort probable que vous aurez de la difficulté à vous endormir le dimanche soir.

C'est la pleine lune

Non, pas besoin d'être un loup-garou pour être sensible aux cycles lunaires. C'est du moins ce que laisse entendre une petite étude sur l'influence de la lune sur la qualité du sommeil. Selon cette étude, au cours des quelques jours précédant et suivant la pleine lune, les humains auraient un sommeil plus léger, moins d'heures totales de sommeil et mettraient en moyenne de 5 à 6 minutes de plus à s'endormir.

Votre chambre à coucher est trop fraîche ou trop chaude

Vous avez sans doute une idée bien précise de la température parfaite pour vous sentir confortable dans votre chambre à coucher, mais des études ont établi qu'il existe une température optimale pour un sommeil optimal: entre 15,5 et 19,5 degrés Celsius. À l'opposé, une température de moins de 12 degrés ou deplus de 24 degrés aura des effets négatifs sur la qualité de votre sommeil.

Vous ne portez pas de chaussettes

Même si vous avez ajusté votre thermostat à la température idéale, vous avez froid aux pieds. Eh! bien, croyez-le ou non, cela peut avoir un impact sur la rapidité à laquelle vous tomberez dans les bras de Morphée. Une étude publiée en 1999 a démontré que la température des mains et des pieds jouait un rôle important au moment de s'endormir. Vous avez froid aux pieds en vous mettant au lit? N'hésitez surtout pas à enfiler une paire de chaussettes chaude et propre.

Votre chambre à coucher est trop silencieuse

Oh! bien entendu, vous aimez que votre chambre à coucher soit silencieuse, mais le silence complet peut être problématique pour certaines personnes. Si votre chambre à coucher est trop silencieuse, la moindre petite variation sonore dans votre environnement deviendra d'autant plus dérangeante. Reseignez-vous au sujet d'un appareil générateur de bruit blanc.

Vous avez peur dans le noir

L'orgueil vous empêche probablement de l'admettre, à vous-même et aux autres, mais prenez un instant et soyez parfaitement honnête: avez-vous peur dans le noir? Cette crainte pourrait effectivement être une des causes de votre insomnie. Selon une recherche présentée lors de la conférence SLEEP en 2012, les sujets qui se décrivaient comme ayant un sommeil léger étaient généralement plus anxieux et plus facilement effrayés par des bruits lorsqu'ils se trouvaient dans l'obscurité que les gens qui se décrivaient comme de bons dormeurs. Selon les chercheurs de cette étude, l'anxiété reliée au sommeil serait très souvent reliée à une phobie tout à fait légitime et non traitée.

Vous avez mangé un steak au dîner

Tout le monde sait que la caféine, surtout lorsqu'elle est prise en fin de journée, aura un effet adverse sur votre sommeil, mais saviez-vous qu'il n'y a pas que le café, le thé ou le chocolat qui peut avoir ce genre d'effet? De nombreux aliments qu'on ne suspecte pas automatiquement peuvent également jouer des tours à votre nuit de sommeil, dont notamment les aliments gras, les mets épicés et les protéines.

Un copieux repas de steak, par exemple, requiert énormément de digestion, et votre organisme n'est pas conçu pour devoir travailler si fort pendant la période du sommeil, selon ce que révélait en février dernier à HuffPost Kelly Glazer Baron, Ph.D., M.P.H, chercheuse et professeure de neurologie à la Feinberg School of Medicine de la Northwestern University. En d'autres mots, ne dînez pas trop tard et ne mangez pas des aliments trop riches en protéines si vous ne voulez pas passer la nuit à compter les moutons.

Vous êtes épuisés

Votre journée (ou votre semaine!) a été éreintante et vous êtes au bout du rouleau. Rien ne vous intéresse sinon de vous jeter dans votre lit, et même cette idée vous épuise encore plus. Malgré tout, vous avez de la difficulté à vous endormir. Mais qu'est-ce qui se passe?

En termes simples, il faut comprendre qu'il y a une grande différence entre avoir sommeil et être épuisé. Votre corps est encore tout à fait alerte, même si vous avez l'impression d'à peine arriver à traîner votre carcasse, que ce soit à cause du stress ou de l'activité physique. En d'autres mots, se précipiter au lit ne signifiera pas précipiter son sommeil. Peu importe à quel point vous vous sentez épuisé, il vous faut prendre le temps de relaxer un minimum avant d'aller au lit.

Vous partagez votre lit

Tout le monde aime se blottir contre quelque chose de bien chaud, mais permettre à Fido ou à Moustache de partager votre lit est une excellente façon de perturber votre sommeil. Chacun de leur mouvement sera une source de distraction pour vous, sans parler de leurs pellicules allergènes qui n'ont simplement pas leur place dans la chambre à coucher.

Bien entendu, il n'y a pas que les animaux de compagnie qui peuvent être nuisibles à votre sommeil: un partenaire humain qui bouge beaucoup ou qui ronfle est, de toute évidence, une importante source de dérangement quand vient le temps de s'endormir. Une étude de la BBC a constaté que les couples qui partagent un lit ont 50% plus de chances d'avoir des problèmes de sommeil que les célibataires. D'ailleurs, les lits séparés sont de plus en plus populaires: un sondage mené dans la région de Toronto a révélé qu'entre 30 et 40% des couples faisaient lit ou chambre à part. 

 Source

Commenter cet article

Archives