Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


8 trucs super faciles pour mincir sans régime

Publié par MaRichesse.Com sur 21 Mars 2016, 12:05pm

Catégories : #ASTUCES, #OBESITE, #SANTE-BIEN-ETRE

Pour perdre ses kilos en trop, il ne suffit pas de surveiller le contenu de son assiette. Parce qu’en fait tout compte : l’ambiance, le nombre de convives à table, le contexte, les couverts… Et ça, on ne le sait pas toujours. Et si vous commenciez tout de suite à modifier vos habitudes ?

 

 

8 trucs super faciles pour mincir sans régime

Manger dans le calme

 

Dans un environnement bruyant, on avale plus vite. Et comme la sensation de rassasiement n’intervient qu’au bout de 15 à 20 minutes, on a le temps de remplir son estomac plus que nécessaire. Mais pas toujours facile de trouver un resto tranquille ! Un truc pour ralentir la cadence : poser sa fourchette entre chaque bouchée. Et à la maison, pas de radio, ni de télé… et on évite les sujets conflictuels à table !

Même phénomène quand on grignote debout. Peu concentrée sur son assiette, on gobe tout rond la nourriture. Et sans aucun plaisir bien souvent. Conséquence : on aura vite envie de remanger. Donc, on s’accorde une vraie pause, assise, dans la journée au moins à l’heure du goûter.

 

Eviter les couleurs à gogo

 

C’est simple, plus il y en a, plus ça stimule l’appétit. Et si on testait des menus unis ou bicolores ? A servir aussi dans des assiettes blanches, plus neutres.

De même, plus il y a de plats, plus on a envie de goûter de tout ! Spécialiste du comportement alimentaire, France Bellisle parle de « rassasiement spécifique ». Quand on commence un plat, on se régale, puis à mesure des bouchées, on prend de moins en moins de plaisir et on finit par s’arrêter. Mais l’appétit reste intact pour le suivant. En conséquence de quoi, mieux vaut se limiter à 3 plats par repas.

 

Faire une dînette

 

La même quantité de nourriture paraît suffisante dans un petit contenant mais trop juste dans un grand. Lors d’une « ice-cream party », des volontaires qui disposaient d’un bol d’un demi-litre se sont servis 30 % de moins que ceux munis d’un bol d’1 litre. Alors revenez à l'assiette de bébé, aux mini bols et petites cuillères. Et n'oubliez pas que nous avons tendance à finir nos assiettes quelle que soit le volume de nourriture !

Sachez encore qu’on boit moins dans des verres hauts, étroits et droits. Des chercheurs de l’Université de Bristol ont montré que la descente est 60 % plus rapide avec des verres évasés dont la forme ne permet pas d’évaluer la quantité déjà bue.

 

Acheter en version small

 

Les grands conditionnements incitent à consommer plus. Gare aussi aux promos par 2 ou 3 paquets. Comme les produits en portions individuelles sont souvent plus chers, les réserver aux aliments « à risque » comme les glaces, chips, biscuits.

 

Zoomer sur les étiquettes

 

Les femmes qui lisent les infos produits pèsent 4 kg de moins, selon des chercheurs de l’Université de Santiago de Compostela en Espagne. Ca vaut le coup de passer un peu plus de temps au supermarché, notamment pour scruter les packagings des produits allégés afin de se rendre compte qu’ils ne sont pas forcément moins caloriques que les autres.

 

Jouer à cache-cache

 

Rien de plus tentant que des bonbons ou des sucreries à dispositiondans des corbeilles ou des contenants transparents ! Rusez en utilisant des boîtes ou des bocaux opaques, et rangez bonbons et biscuits hors de portée de vue… ou de mains !

 

Tenir son journal alimentaire

 

C’est l’astuce chouchou des nutritionnistes ! Devoir noter ses écarts dissuade bien souvent des craquages pulsionnels. Préparez un tableau avec les 7 jours de la semaine et les différents moments de la journée, et inscrivez, au fur et à mesure, tout ce que vous mangez et buvez… y compris en dehors des repas !

 

Limiter les grandes tablées

 

Ce n’est pas le conseil le plus enthousiasmant mais bon, on ne peut pas vous cacher les pièges diététiques de la convivialité ! Distraite par une conversation, on a moins conscience des quantités consommées. Selon les expériences du Pr Wansik*, les rations augmentent de 33 % quand on déjeune en compagnie. Solutions entre amis : ne pas se resservir et caler son rythme sur celui du convive qui mange le plus lentement. 

 

Source

 

Commenter cet article

Archives