Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


7 choses que j’aurais aimé savoir avant de me fiancer

Publié par MaRichesse.Com sur 11 Mars 2016, 18:02pm

Catégories : #ASTUCES, #INSOLITE, #RELATIONS, #COUPLE

7 choses que j’aurais aimé savoir avant de me fiancer

1. Il n’y a pas de bon moment pour se fiancer.

 
7 choses que j'aurais aimé savoir avant de me fiancer
Fox Searchlight

On sait quand on sait, pas vrai? Aussi inutile que cette phrase puisse paraître, c’est vrai. 

Mon partenaire et moi étions ensemble depuis neuf ans avant de «savoir». On avait eu largement le temps de passer par tous les stades. Nous étions d’abord amis, avons eu une relation d’adolescents, une amitié à l’âge adulte et enfin une relation entre deux adultes. C’était sérieux. Tellement sérieux qu’il a même tenu une petite bassine pour que je fasse pipi à l’hôpital quand j’ai eu une infection rénale. (Un conseil mesdames: s’il reste avec vous même après que vous avez fait pipi sur son poignet, ne le laissez pas filer.) 

Notre séparation pendant les années d’université a été la meilleure chose que nous puissions faire pour notre relation. Nous sommes restés amis, on se voyait de temps en temps pour boire un café et finalement, au bout de cinq ans, nous nous sommes retrouvés dans la même ville et célibataires en même temps. 

Nous nous sommes remis ensemble pour voir comment ça se passerait, et nous avons réalisé que rien de ce que nous avions vécu séparément ne se rapprochait même un peu de ce que nous avions quand nous étions ensemble, alors, nous savions que c’était le bon moment pour nous de nous fiancer. 

2. Une demande en mariage c’est bien plus qu’une bague.

 
Une demande en mariage c'est bien plus qu'une bague.
New Line

En ce qui me concerne, ceux qui disent que la femme ne doit pas aider à choisir sa bague de fiançailles ont tout faux. Bien sûr qu’on peut, si on le veut; après tout c’est nous qui allons la porter. 

Une fois que nous en avons discuté ensemble (je suis prêt si tu es prête), celui qui allait devenir mon mari et moi sommes allés faire un tour dans les bijouteries. J’ai décidé que je voulais une émeraude sur un anneau en or et je l’ai laissé faire le reste. Environ huit mois plus tard, nous nous sommes retrouvés au jardin Majorelle à Marrakech. C’était le jour de mon anniversaire et il était environ 8h30. Je me suis retournée après avoir pris en photo une plante en pot qui ferait une superbe photo pour Instagram, et je l’ai vu, genou à terre. J’ai crié et me suis adossée à la plante en question. 

Aucun de nous ne se rappelle ce qu’on s’est dit, ni ce qui s’est passé ensuite. Je me souviens que ses mains tremblaient, qu’il y a eu un rayon de soleil et qu’il a dû me rappeler de donner une réponse. Mais c’est à peu près tout. J’avais imaginé plein de choses. Mais je ne pensais pas que quand il ouvrirait la petite boîte contenant la bague, ce serait en fait la partie la moins intéressante de l’événement. Je l’ai à peine regardée avant que nous nous prenions mutuellement dans nos bras, qu’il reprenne son souffle et que je me mette à pleurer. 

Ce n’est qu’après que j’ai regardé la bague. Ce n’était pas ce à quoi je m’attendais; il y avait une émeraude, oui, mais ce n’était pas ce que j’avais en tête. Mais vous savez quoi? Je l’ai tout de suite adorée. Parce que le plus important c’était ce que la bague signifiait: elle symbolisait notre relation et serait un souvenir de ces instants parfaits, un samedi matin ensoleillé au Maroc. 

3. Gérer les beaux-parents est une forme d’art en soi.

 
7 choses que j'aurais aimé savoir avant de me fiancer
Universal

Je n’ai pas rencontré mes beaux-parents avant nos fiançailles. Avant ça, je n’avais jamais réalisé le nombre de fois où on pouvait se foutre la honte devant des inconnus. 

La première fois que j’ai vu mon beau-père, j’ai plus ou moins léché sa tempe en tentant de lui faire la bise. La première fois que je suis allée chez eux, j’ai eu une petite crise de panique dans la voiture devant la maison, agrippant un bouquet de chrysanthèmes de chez le supermarché du coin. Une fois à l’intérieur, je n’ai jamais autant espéré pouvoir parler par télépathie à mon copain. J’avais envie de lui demander: est-ce que je peux mettre mes pieds sur le canapé ou est-ce que ta mère va me les faire retirer d’un air dégoûté? Est-ce que je vais offenser quelqu’un si je refuse de me resservir pendant le dîner? 

Une fois passé le stade de la politesse, nous avons pu commencer à faire vraiment connaissance. Je ne vais pas mentir, ça n’a pas toujours été facile. Nous avons dû apprendre à respecter nos limites et nos particularités. Il y a bien eu quelques conversations embarrassantes et un ou deux textos pas très sympathiques. Mais avec le temps, s’ajuster à ma nouvelle famille est non seulement plus facile mais aussi vraiment agréable. Je viens d’une petite famille et je n’avais jamais imaginé que je finirais avec trois nouveaux frères et sœurs, trois nouveaux (vraiment adorables) grand-parents et des dizaines de nouveaux cousins. Et c’était bien normal que je m’entende avec ses parents. Après tout, chacun d’eux était la moitié de l’homme que j’allais épouser. Et je mets les pieds sur leur canapé de temps en temps. 

4. Préparez-vous à entendre les gens vous parler de bébés.

 
Préparez-vous à entendre les gens vous parler de bébés.
Blunt Cards

J’avais un appartement avec une pièce en plus et une voiture avant de réaliser ce que toute jeune femme qui a grandi dans une ville où les grossesses sont précoces réalise. Je n’avais plus l’âge auquel une grossesse serait accueillie par des regards réprobateurs. Maintenant, elle serait accueillie avec des acclamations et des ballons. 

Au moment où je me suis débarrassée des questions du type «Alors quand est-ce que vous vous fiancez ?!», après avoir donné la date du mariage, les questions sur le bébé ont commencé. Et pas seulement des questions, des affirmations comme «Oh vous allez avoir des enfants avant de pouvoir dire ouf !» ou pire «Est-ce qu’on verra une nouvelle demoiselle d’honneur pour le mariage alors?» C’est toujours vers moi que ces commentaires sont dirigés. Comme si j’étais capable de l’immaculée conception et que mon fiancé portait les sacs. (En fait, l’une de ces deux affirmations est correcte.) 

Heureusement, mon partenaire et moi adorons les bébés et nous ne pouvons plus attendre d’avoir le nôtre. On a même trouvé les prénoms et tout. Mais pas maintenant, ni bientôt. Il nous faut encore voyager, travailler et dormir jusqu’à 14h les dimanches avant. 

5. Vous allez avoir peur d’une annulation de mariage au moins une fois.

 
Vous allez avoir peur d'une annulation de mariage au moins une fois.
HBO

Vous savez, ce moment dans Sex and the City the Movie où Big dit à Carrie qu’il ne viendra pas au mariage? Et Samantha, déesse devant l’éternel, répond: «Je vais rester et gérer ça.» On suit Carrie dehors pour la voir frapper cet ABRUTI avec son bouquet. Vous savez ce que j’aurais aimé voir. Ce que Samantha a fait ensuite. Parce que comment est-ce qu’on annule un mariage?

Ce n’est pas pour dire que j’ai préparé un discours d’annulation pour mon mariage. Mais je ne peux pas dire que ça ne m’a pas traversé l’esprit. Parce que combien de personnes sont touchées par l’annulation des fiançailles? Deux au maximum, peut-être juste un si l’autre est soulagé. Mais si vous annulez un mariage ? Des centaines, non, des milliers (vraiment). «Et la pièce montée?», et «Elle est venue exprès de Sheffield!» J’espère juste que ma témoin Aggie m’exfiltrera au Mexique et que mon autre témoin Amy se chiera dessus. 

6. C’est assez normal que votre vie sexuelle ne soit pas au top avec tout le stress de la préparation du mariage.

 
7 choses que j'aurais aimé savoir avant de me fiancer
Universal

On a tous un ami marié qui aime bizarrement se plaindre de sa vie sexuelle devenue si pauvre. Une fois que vous annoncez que vous allez vous marier, ils reviennent. 

En fait (et ça ne me plaît pas de le reconnaître), il peut y avoir un petit ralentissement et ça peut même arriver pendant les fiançailles. 

Au bout d’un moment, on est à l’aise et occupés. Je suis maintenant de l’avis que ce sont les deux choses qui tuent l’amour. C’est un sort un peu sec dans tous les sens du terme. 

J’ai essayé d’abord de le résoudre. J’ai même acheté des culottes fendues chez Ann Summers. Mais ça enlève un peu le caractère authentique. Alors on a essayé de l’accepter. Il se trouve que c’était le plus efficace. On est revenus à la normale. Vous savez ce qui est le meilleur? (Après le sexe.) Le fait de savoir que si ça revient, il ne sera pas nécessaire de s’affoler. Et je n’aurai pas besoin de gaspiller encore 16 euros pour des culottes. 

7. Avoir des doutes ne veut pas dire que vous faites une erreur.

 
7 choses que j'aurais aimé savoir avant de me fiancer
Paramount

Je savais que mon homme était une perle quand j’avais 16 ans. Cinq ans après, j’ai compris que ce n’était pas seulement une perle, c’était une perle à marier. Il remplit toutes mes cases. Il me fait rire de la manière la moins attractive (la meilleure), il est d’accord pour avoir un chat un jour, et il me traite comme la reine que j’ai toujours pensé pouvoir être. 

Mais vous connaissez la peur que vous pouvez avoir après trop de shots? Il se trouve que ça arrive après les fiançailles aussi. Heureusement pour moi, c’était une conversation logique que j’ai eue avec moi-même une nuit, pas un coup de fil hystérique avec ma mère. Mais il serait malhonnête de dire que je ne me suis pas posé des questions pendant quelques minutes. Est-ce que je serai vraiment capable de le regarder tous les jours sans vouloir le poignarder avec ce qui me passe par la main? Est-ce que j’étais heureuse d’arrêter avec mes coups d’un soir avec des inconnus hautement inappropriés? 

Il fut difficile de me poser ces questions, mais quand j’ai compris que la réponse était un oui franc et massif, je me suis sentie aux anges. 

buzzfeed 

 

Commenter cet article

Archives