Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


5 piliers de l’excellence managériale

Publié par MaRichesse.Com sur 22 Mars 2016, 16:19pm

Catégories : #ASTUCES, #ENTREPRISE, #5-TRUCS-A-SAVOIR, #TRAVAIL

5 piliers de l’excellence managériale

La meilleure façon de produire du résultat quand il s’agit de créer, de gérer et de développer une entreprise, c’est de systématiser les processus vous permettant de savoir constamment que vous faites la bonne chose. Et pendant que vous vous y mettez, vous devez savoir ce sur quoi vous devez agir pour vous faciliter la tâche. Les cinq (5) facteurs suivants sont les plus déterminants quand il s’agit d’accélérer la performance. Si vous pouvez bien les appliquer, vous aurez fait plus de 99% du travail.

  1. Bâtir une équipe solide

Il n’y a rien qui vous permette de produire des niveaux de résultats extraordinaires que d’avoir les hommes qu’il faut à la place qu’il faut. Nous avons souvent vite fait de penser que c’est le manque d’opportunité, l’insuffisance de capital financier, la conjoncture et tout le reste qui rendent difficile la tâche de l’optimisation des performances au sein des entreprises. Il se trouve que si vous avez les bons hommes, ils sauront faire face à tout cela. Les entreprises qui avaient le plus résisté à la crise mondiale de 2008 n’étaient pas des entreprises présentes dans des secteurs différents de ceux de leurs concurrentes qui étaient tombées. Elles avaient tout simplement en leur sein en valeur qualitative et morale des hommes et des femmes qui leur avaient permis de mieux résister face à la crise et d’en sortir plus fortes.

Peter DRUCKER le présageait quand il disait que « la capacité à prendre les bonnes décisions quant aux hommes avec qui vous allez travailler constitue l’une des dernières sources fiables de renforcement de l’avantage compétitif, puisque très peu d’organisations disposent de cette capacité ». Vous renforcerez davantage votre avance sur la concurrence si vous pouvez former l’équipe la plus solide possible. Et le fait que vous n’ayez peut-être pas les moyens de pouvoir recruter les meilleurs ne sera pas un frein à votre capacité à bâtir une équipe de solide. Pour chaque niveau de rémunération que vous pouvez payer, il y a un meilleur candidat aussi bien en termes d’attitude que de compétence. Il est de votre responsabilité que vous recrutiez les meilleurs possibles avec les moyens dont vous disposez, ensuite que vous créiez un climat de collaboration et une culture de l’excellence où les gens sont vraiment heureux de travailler et sont prêts à se battre avec vous pour atteindre le niveau de performance financière qui vous permettra, vous aussi, de leur payer leur salaire.

  1. Fixer des objectifs et définir des points de contrôle

Une fois que vous avez les hommes qu’il faut avec l’esprit qu’il faut, vous devez clarifier constamment à chacun d’eux pourquoi il est là. La plupart des entrepreneurs oublient de rappeler à leurs collaborateurs les priorités de l’entreprise, les objectifs à atteindre pour le trimestre qui va commencer, là où l’entreprise devra être dans les trois (3) ou cinq (5) prochaines années, ce qu’elle va offrir à ses clients et que très peu de gens offrent. Non seulement, vous devez leur clarifier ces différents points, mais vous devez également leur montrer comment vous saurez que vous êtes en train d’y arriver ; ce qui revient à clarifier les résultats attendus pour chaque période et comment chaque membre de votre entreprise contribuera à l’atteinte des objectifs. Ils doivent savoir clairement comment ils seront évalués et ce qui sanctionnera leur résultat.

Si, ne pas savoir clairement ce qu’on attend est l’une des raisons pour lesquelles la plupart des employés ne contribuent pas toujours comme cela se doit à l’amélioration des performances au sein des entreprises, l’inexistence de sanctions claires (récompense et punition), ou au contraire l’existence de sanctions à sens unique (punition ou punition pour quelques-uns seulement) en constituent les vrais freins.

  1. Affiner constamment la proposition de valeur pour le client

L’amélioration constante de votre bonne réputation auprès de vos clients est l’autre clé pour assurer l’efficacité de la manière dont vous travaillez à gérer et à développer votre entreprise. Si les clients ne sont pas contents, vous aurez beau avoir les meilleurs hommes, les objectifs les plus ambitieux et le produit le plus adapté, vous n’aurez aucun résultat durable. Vous devez travailler constamment à proposer une valeur à chaque fois supérieure à vos clients, parce que vous savez innover, parce que vous les écoutez, parce qu’ils vous ont dit ce qui leur tient à cœur et vous vous laissez obséder par l’obligation de le leur offrir le plus rapidement, en retour.

Non seulement vous devez travailler à satisfaire les besoins actuels de votre client, mais vous devez proposer des services et produits avant même qu’ils n’en aient besoin. L’efficacité commerciale au XXIe siècle ne consiste plus à étudier les besoins du marché et les satisfaire. Pour avoir de l’avance sur la concurrence, vous devez cesser de réagir aux nouvelles tendances pour devenir un créateur et un générateur de nouvelles tendances.

  1. Roder son modèle économique

Si vous savez affiner constamment votre proposition de valeur pour vos clients, vous vous créerez et renforcerez constamment de nouvelles avenues de gain d’argent. Au début de l’aventure entrepreneuriale ou managériale, la question la plus importante est de savoir “comment gagner de l’argent”. Ensuite, elle devient “comment continuer à gagner de l’argent”. Lorsque vous faites de “roder votre modèle économique” une vraie priorité (de toutes les façons, vous ne pouvez y échapper), la question devient : “comment faire pour gagner de l’argent mieux, plus vite et en dépensant moins”. Les réponses adéquates et enchainées à cette question vous permettront d’améliorer votre position sur le marché, pendant que vous faites le bonheur de vos employés, de vos actionnaires et de vos partenaires (surtout).

  1. Solidifier les systèmes et les processus

Si “vite faire et bien faire” ne doit pas empêcher de “faire la bonne chose”, il est important que vous puissiez systématiser les façons de faire pendant que vous travaillez à les améliorer constamment. Si vous ne vendez pas à la vitesse à laquelle vous souhaitez le faire, c’est qu’il y a une défaillance dans le processus de vente : le produit, les vendeurs, les gens à qui vous essayez de vendre (le ciblage) ou les méthodes de vente. Vous ne pouvez reprendre le contrôle de la vente et réussir que si vous travaillez systématiquement à affiner le processus afin de devenir plus efficace. S’il y a des défaillances dans votre processus de production et de service à la clientèle, vous devez travailler à les corriger pour assurer que vous allez produire ou acheter, vendre et encaisser rentablement mieux, plus vite et moins cher. Sans cela, vous laissez des goulots d’étranglements dans votre système qui feront que, quels que soient vos rêves, votre niveau de détermination et d’engagement, vous verserez à chaque fois votre précieux liquide dans une passoire. 

 http://hcmagazines.com

Commenter cet article

Archives