Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


4 raisons qui expliquent pourquoi nous devenons antipathique avec l'âge

Publié par MaRichesse.Com sur 23 Mars 2016, 14:03pm

Catégories : #ASTUCES, #LONGÉVITÉ, #RELATIONS

4 raisons qui expliquent pourquoi nous devenons antipathique avec l'âge

"Les vieux, ils n'aiment personne !" Oui mais pourquoi ?

Ne vous êtes vous pas déjà fait cette réflexion : "ils me soûlent tous" ?

 

Plus jeune, vous étiez persuadé que vos quatre (ou plus) meilleur(e)s ami(e)s resteraient à jamais à vos côtés. Que votre meilleure amie serait témoin de votre mariage et que vos enfants grandiront ensemble pour devenir à leur tour "meilleurs amis". 

 

En vieillissant, vous prenez conscience que ces jolis mots ne sont finalement que des mots. La vie n'est pas aussi simple et l'âge et l'expérience vous apprend beaucoup des autres et de vous-même. C'est pourquoi, petit à petit, vous devenez plus antipathique que vous ne pensiez le devenir dans votre jeunesse.

 

1. Plus vous vieillissez, moins vous tolérez les conneries

 

 

 

 

 

 

 

un homme noir en costume

 

 

Source photo : Julien Balmer

 

"Puisqu'on est jeune et con, puisqu'ils sont vieux et fous." 

 

La jeunesse, c'est un grand terrain de jeu et de découvertes. C'est durant cette période que l'on vit et ressent le plus grand panel d'émotion. Vous voulez tout essayer, déjà pour tester vos limites, mais surtout, pour vous sentir accepté par la société. 

 

En vieillissant, toutes ces futilités vous passent par-dessus la tête. Inutile de dépenser de l'énergie bêtement. Le temps n'est plus à la découverte, mais à la création concrète de projets. 

 

2. Vous ne ressentez plus le besoin de vous faire des amis

 

Lorsque vous êtes jeune, inconsciemment, vos gestes sont dictés par la société qui, pour avoir bonne figure, exige d'avoir énormément d'amis. D'autant plus depuis la montée en puissance des réseaux sociaux commeFacebook. Finalement, ce qui vous semble spontané est en réalité un désir de vous faire aimer par les autres, quitte à faire des choses embarrassantes.

 

En vieillissant, la réussite sociale n'a plus la même définition pour vous que celle que vous aviez plus jeune. Elle se concentre davantage sur la réussite professionnelle et familiale. Des projets totalement inexistants quelques années plus tôt prennent forme et dictent votre vie d'une manière totalement différente. 

 

Votre cercle d'amis, vous l'avez déjà. Plus besoin de l'élargir. Vous avez d'autres priorités. 

 

3. Vous faites de moins en moins confiance aux gens

 

 

 

 

 

 

 

Femme au téléphone en train de travailler

 

Source photo : Simone Becchetti

 

Plus jeune, votre vision des choses et des gens était très naïve. Avec l'âge, le nombre d'amis se réduit et ne restent que ceux qui comptent réellement. En grandissant, vous êtes également susceptible de vivre des expériences traumatisantes comme des déceptions amoureuses, des trahisons, des divergences d'opinion qui mènent à des conflits amicaux ou familiaux même. Bref, l'expérience parle et vous prouve que le monde n'est pas rose. 

 

Par ailleurs, vos priorités changent. Vous fondez une famille, créez des projets. Tout ça prend du sens, tout devient réel. Forcément, vous n'avez pas envie que tout s'effondre. C'est pourquoi vous devenez méfiant. Vous estimez avoir déjà ce dont vous avez besoin pour vivre heureux et vous épanouir.

 

4. Vous devenez plus égoïste

 

En grandissant, vous apprenez à prendre soin de vous avant de prendre soin des autres. Vous arrêtez de faire les choses pour simplement faire plaisir aux autres, mais vous les faites pour votre propre plaisir. C'est durant cette simple étape, souvent entre "l'adulescence" et l'âge adulte, que vous distinguez quels sont les vrais amis (qui finalement ne sont pas si nombreux). 

 

Certaines personnes (amis) peuvent vous abandonner, mais sachez que vous ne vous abandonnerez jamais. C'est pourquoi vous privilégiez votre propre épanouissement à celui des autres.

 

Bien évidemment, cela dépend également des caractères de chacun. Être moins social ne veut pas forcément dire que vous n'êtes pas une personne tout à fait charmante.  

 Source

Commenter cet article

Archives