Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


11 causes médicales d’essoufflement

Publié par MaRichesse.Com sur 22 Mars 2016, 17:03pm

Catégories : #ASTUCES, #SANTE-BIEN-ETRE

11 causes médicales d’essoufflement

L’essoufflement ou la dyspnée est une difficulté à respirer et une plainte souvent entendue par les médecins. L’essoufflement peut être aigu ou chronique. Différents individus décrivent l’essoufflement de différentes manières. Les descriptions peuvent inclure un resserrement de la poitrine, une sensation de suffocation, ou un éléphant assis sur le torse. De nombreuses causes d’essoufflement sont bénignes : exercice difficile, altitude élevée, températures extrêmes ou ne pas être en bonne forme physique. Mais à part les exemples déjà cités, l’essoufflement indique plus probablement un problème médical qui devrait être évalué par un médecin.

Voici douze causes d’essoufflement…

1. Pneumonie

La pneumonie est une infection des poumons. Des microorganismes comme des bactéries, des virus et des champignons peuvent causer une pneumonie. Son impact sur l’homme peut-être léger à mortel. La pneumonie a tendance à s’aggraver avec l’âge, des enfants de moins de deux ans, aux adultes de plus de 65 ans. Elle a également tendance à être plus dévastatrice chez les individus qui ont d’autres problèmes de santé ou un système immunitaire affaibli. Les fumeurs et les alcooliques ont un risque accru de développer une pneumonie.

Les symptômes de la pneumonie peuvent inclure toux, fièvre, essoufflement, fatigue, douleurs thoraciques, nausées, vomissements et diarrhée. Le diagnostic de pneumonie peut être fait par radio du thorax. L’agent causateur peut être déterminé par analyse sanguine ou du phlegme. La pneumonie peut être confinée dans une partie d’un poumon (pneumonie lobaire) ou diffusée dans tout le poumon (bronchopneumonie). Les complications d’une pneumonie peuvent inclure abcès dans le poumon, bactéries dans le sang ou accumulation de liquides autour des poumons 

  

 

2. Asthme

L’asthme est une maladie pulmonaire chronique caractérisée par l’inflammation et le rétrécissement intermittent des voies respiratoires. L’inflammation des voies respiratoires déclenche la production de mucus en excès. La contraction des muscles qui entourent les voies respiratoires entraine le rétrécissement des voies respiratoires ou une bronchoconstriction. Ces deux mécanismes entrainent une réduction de la circulation de l’air vers les poumons. La gravité de l’asthme peut être intermittente, persistante légère, persistante intermédiaire ou persistante sévère. Les patients peuvent souffrir de poussées légères, modérées ou graves.

Les symptômes de l’asthme peuvent inclure toux, respiration sifflante, essoufflement et constriction thoracique. Le diagnostic d’asthme peut être établi par des tests mesurant la fonction respiratoire. Les tests sont effectués avant et après avoir reçu un médicament pour ouvrir les voies respiratoires (bronchodilatateur). Il n’y a pas de cure pour l’asthme, mais elle peut être gérée efficacement à l’aide de médicaments. La plupart des asthmatiques ont des médicaments à effet immédiat et pour contrôler leurs symptômes sur le long terme.

3. Bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO)

La bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) est une maladie pulmonaire progressive qui rend le passage de l’air difficile dans et hors des poumons. Progressif fait référence à l’apparition graduelle des symptômes qui ont tendance à s’aggraver avec le temps. Le tabagisme est la cause principale du BPCO. La maladie dispose de deux diagnostics principaux : emphysème et bronchite chronique. La plupart des individus ont les deux composantes du diagnostic, et c’est pourquoi le terme général de BPCO est utilisé. Les poussées de BPCO peuvent être occasionnelles à fréquentes.

Les symptômes du BPCO peuvent inclure toux avec beaucoup de mucus, constriction thoracique, essoufflement, respiration sifflante, fatigue et perte de poids. La maladie peut être diagnostiquée par des tests qui mesurent la fonction pulmonaire, des radios du thorax et une série d’analyses des gaz du sang artériel. Il n’existe pas de remède au BPCO, mais les symptômes peuvent être gérés efficacement en cessant de fumer et en prenant certains médicaments. Les individus souffrant de cette maladie à son stade grave peuvent être opérés pour réduire le volume pulmonaire ou une greffe pulmonaire.

4. Cancer du poumon

Le cancer du poumon est la croissance incontrôlée de cellules anormales dans le tissu pulmonaire. C’est la cause principale de décès aux États-Unis. Le tabagisme est la cause de la majorité des cancers du poumon. Il y a deux types principaux de cancer du poumon : le carcinome à non petites cellules et le carcinome à petites cellules. La majorité des cancers du poumon (85 %) sont à non petites cellules  et incluent le carcinome épidermoïde pulmonaire, l’adénocarcinome pulmonaire et le carcinome pulmonaire à grandes cellules. L’adénocarcinome pulmonaire est la forme la plus courante de cancer du poumon.

Les symptômes du cancer du poumon peuvent inclure essoufflement, toux persistante, respiration sifflante, douleurs thoraciques, voix rauque, toux sanguinolente, douleurs osseuses et perte de poids. Le diagnostic du cancer du poumon peut-être effectué par imagerie (scanner, radio) et la bronchoscopie (prélèvement de tissu en utilisant un tube passé dans la gorge jusqu’aux poumons). Le traitement a plusieurs options : opération, chimiothérapie ou radiothérapie.

5. Pneumothorax

Le pneumothorax fait référence à la présence anormale d’air dans l’espace entre les poumons et les parois thoraciques. Cette maladie peut entraîner l’affaissement partiel ou complet du poumon. Un pneumothorax peut être causé par une blessure au thorax (coup ou pénétrant), la rupture de cloques d’air, une maladie pulmonaire ou la ventilation mécanique (nécessite une assistance respiratoire). Les fumeurs et les patients souffrant de BPCO ou de SIDA ont un risque accru de pneumothorax.

Les symptômes du pneumothorax peuvent inclure essoufflement, transpiration excessive et douleur thoracique soudaine. Le diagnostic du trouble peut être fait par radio ou scanner. Le traitement peut inclure l’observation, l’insertion d’un tube pour retirer l’air ou une opération pour combler la fuite. Les patients souffrant de pneumothorax devraient éviter de prendre l’avion ou de pratiquer la plongée sous-marine jusqu’à ce que leur maladie soit complètement guérie. La prévention peut être accompagnée par l’arrêt du tabac chez les individus à risque.

6. Embolie pulmonaire

L’embolie pulmonaire est définie comme un caillot sanguin dans les poumons. Le caillot peut bloquer une des artères pulmonaires vers le tissu pulmonaire. La cause principale de l’embolie pulmonaire est la thrombose veineuse profonde, des caillots sanguins qui se développent en profondeur dans les membres inférieurs. Les facteurs de risque incluent le cancer, une opération, une fracture de la hanche ou de la jambe, l’obésité ou l’immobilité prolongée.

Les symptômes de l’embolie pulmonaire peuvent inclure essoufflement, anxiété, douleurs thoraciques, peau moite, toux sanguinolente et gonflement du mollet. L’embolie pulmonaire peut être mortelle et est une urgence médicale. Le diagnostic est souvent difficile et peut inclure plusieurs analyses sanguines, radios, scanners ou IRM et une angiographie pulmonaire (l’injection d’une teinture dans les artères pulmonaires). Le traitement inclut des anticoagulants pour empêcher la formation de nouveaux caillots pendant que le corps décompose le caillot originel.

7. Anémie

L’anémie est définie comme une carence en globules rouges normaux dans le sang. L’hémorragie, la production décrue ou la destruction accrue des globules rouges peuvent entrainer cette carence. La fonction des globules rouges est de transporter l’oxygène vers les cellules et tissus du corps. Les effets de l’anémie peuvent être légers à sévères et sa durée, temporaire ou à long terme. L’anémie due à une carence en fer est le type le plus courant.

Les symptômes de l’anémie peuvent inclure essoufflement, fatigue, étourdissements, peau pâle et douleurs thoraciques. Certains anémiques ont l’envie inhabituelle de manger des glaçons, de la terre ou de l’argile (pica). L’anémie peut être diagnostiquée par analyse sanguine. Les causes sont variées : hémorragie, malnutrition, carence en fer, maladie rénale et troubles génétiques. Chaque cause a son traitement spécifique. L’anémie est traitable, mais peut être mortelle si elle ne l’est pas.

8. Insuffisance cardiaque

L’insuffisance cardiaque (IC) est l’incapacité du cœur à pomper suffisamment de sang vers les organes soutenant le fonctionnement adéquat du corps. Elle peut être aiguë (temporaire) ou chronique (long terme). La cause la plus commune d’IC est une maladie des artères coronariennes, causées par le rétrécissement et le durcissement des artères qui fournissent le sang au muscle cardiaque. D’autres causes peuvent être une crise cardiaque, de l’hypertension, des valves cardiaques endommagées, des maladies pulmonaires, du diabète et un rythme cardiaque anormal.

Les symptômes de l’IC peuvent inclure essoufflement, fatigue, gonflement des extrémités inférieures, toux, douleurs thoraciques, prise de poids soudaine et palpitations cardiaques. Le diagnostic peut être effectué avec un échocardiogramme qui utilise les ondes sonores pour produire une image du cœur. C’est un test important qui peut révéler des informations précieuses sur la taille du cœur, la santé des valves et le taux d’éjection (indiquant la capacité à pomper). L’IC peut être traité par médicaments, opération et appareils médicaux si nécessaire.

9. Anxiété généralisée

L’anxiété généralisée est un trouble psychiatrique caractérisé par de l’anxiété continue et excessive qui interfère avec les activités de la vie quotidienne. Elle se développe souvent graduellement et les niveaux d’anxiété ou de préoccupation peuvent fluctuer. Le stress a tendance à empirer avec le temps. Personne ne connait vraiment la cause de cette anxiété. Les facteurs de risque peuvent être la timidité, les antécédents familiaux et le genre féminin.

Les symptômes de l’anxiété généralisée peuvent inclure inquiétude excessive, essoufflement, irritabilité, fatigue, troubles du sommeil, nausées, vomissements et diarrhée. Un psychiatre qui connait les critères de l’anxiété généralisée comme expliqués dans le manuel de diagnostic et statistique des troubles mentaux 5ème édition peut effectuer un diagnostic. Le trouble peut être géré efficacement avec de la psychothérapie et des médicaments anti-anxiété.

10. Pleurésie

La pleurésie est une inflammation de la plèvre, une membrane double située à l’intérieur de la cavité thoracique et entourant les poumons. Les causes de la pleurésie varient et peuvent inclure : cancer, insuffisance cardiaque, embolie pulmonaire, certains médicaments, pneumothorax et maladie auto-immune (polyarthrite rhumatoïde, lupus). Une complication commune est l’accumulation de trop de liquides entre les parois de la plèvre : l’épanchement pleural.

Le symptôme principal de la pleurésie est une forte douleur thoracique qui empire avec la respiration. D’autres symptômes peuvent inclure essoufflement, toux, fièvre, douleurs aux épaules ou au dos. Le diagnostic est rendu évident par la présence de friction pleurale, qui au stéthoscope a le même son que de frotter du papier de verre sur une surface dure. L’épanchement pleural peut être diagnostiqué par radio, scanner ou échographie. Le traitement de la pleurésie dépend de la cause sous-jacente.

11. Sarcoïdose

La sarcoïdose est caractérisée par la croissance de granulomes ou de grappes de cellules inflammatoires dans plusieurs organes du corps. La maladie peut affecter tous les organes, mais plus couramment les poumons. La cause exacte de la sarcoïdose est inconnue, mais les chercheurs pensent que ce serait le résultat de la réaction du système immunitaire envers des corps étrangers. Les facteurs de risque incluent le genre féminin, la descendance afro-américaine et les antécédents familiaux de la maladie.

Les symptômes de la sarcoïdose peuvent inclure toux, essoufflement, respiration sifflante, fièvre, fatigue, perte de poids, douleurs articulaires, éruptions cutanées, douleurs thoraciques, convulsions et perte de vision. La maladie peut être difficile à diagnostiquer et nécessiter des analyses sanguines, radios, scanners et biopsies (prélèvement de tissu) pour identifier les granulomes. La sarcoïdose n’a pas de cure. La maladie peut être gérée efficacement avec des médicaments pour réduire l’inflammation. La transplantation peut être considérée si les organes sont fortement endommagés.

Commenter cet article

Archives