Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


5 Astuces naturelles pour les cystites

Publié par MaRichesse.Com sur 23 Février 2016, 20:11pm

Catégories : #ASTUCES, #5-TRUCS-A-SAVOIR, #SANTE-BIEN-ETRE

5 Astuces naturelles pour les cystites

Si vous êtes une femme, il y a de très grandes chances pour que vous ayez déjà eu au moins une cystite dans votre vie, et de bonnes chances pour que vous en ayez eu plusieurs, voire que ce soit une situation répétitive chez vous. J’en ai moi-même souffert dès mon plus jeune âge, avec notamment des périodes de cystites chroniques il y a quelques années. Depuis, grâce aux conseils des médecins et à une meilleure hygiène de vie, je suis tranquille la majorité du temps, mais il m’arrive encore de voir arriver une crise une fois par an environ.

Malheureusement, les facteurs favorisant les infections urinaires sont très nombreux, particulièrement chez la femme, qui a déjà de base un urètre court, donc un passage facile vers la vessie pour les bactéries. Les différentes causes possibles sont généralement liées à une flore intestinale ou vaginale déséquilibrée: alimentation inflammatoire, mauvaise hygiène ou excès d’hygiène, rapports sexuels, problèmes intestinaux, vêtements trop serrés, fibres synthétiques, protections hygiéniques menstruelles, consommation d’eau trop faible… Notez aussi que certaines personnes ont une sensibilité naturelle pour des raisons anatomiques, physiologiques ou même psychologiques diverses.

On peut déjà éviter un certain nombre d’infections en adoptant une bonne alimentation, des sous-vêtements aérés en coton, et en pensant à passer aux toilettes après chaque rapport. Mais parfois, malgré tout, une crise survient: douleur dans le bas ventre, gêne et/ou brûlures au moment de faire pipi (surtout à la fin), impression constante de devoir uriner même lorsque la vessie est vide, urine foncée ou trouble…

Lorsque vous avez des doutes sur un éventuel début de cystite, ou pour compléter les traitements classiques que vous prescrira votre médecin lorsqu’elle est avérée, il est possible d’aider votre corps à guérir plus rapidement grâce à quelques astuces naturelles que je viens partager avec vous aujourd’hui. Ces conseils sont issus de différents médecins généralistes et naturopathes que j’ai consultés, et donc de mon expérience personnelle, mais je les ai également vérifiés et complétés par des recherches effectuées dans mes ouvrages de santé, et sur différents sites médicaux et universitaires. J’espère qu’ils vous seront utiles !

***

ATTENTION: Il ne faut pas prendre une cystite à la légère. Une vessie infectée nécessite dans l’immense majorité des cas une prise d’antibiotique sous peine de complications graves. Je connais plusieurs personnes qui se sont retrouvées hospitalisées avec une infection rénale parce qu’elles n’avaient pas reconnu ou prêté attention à leurs symptômes, et que les bactéries se sont développées dans tout le système urinaire. Si vous sentez une gêne ou une douleur, et que la situation ne s’améliore pas après 24 heures, vous devez demander une consultation rapide avec un médecin qui vous prescrira le traitement nécessaire et aura peut-être besoin d’une analyse. Les conseils présentés ci-dessous sont destinés à vous assister dans les premières 24 heures, et ensuite à compléter l’action de vos antibiotiques; ils ne peuvent en aucun cas remplacer un avis médical. Notez aussi qu’ils sont réservés aux infections bactériennes, non aux autres troubles de la vessie.

astuces-naturelles-cystite

Boire de grandes quantités d’eau

Parce qu’uriner provoque souvent des douleurs et des brûlures pendant une crise de cystite, certaines personnes tendent à boire peu pour éviter ces sensations désagréables.

En réalité, il est important au contraire de consommer de grandes quantités d’eau (2L par jour par exemple) afin d’aider l’organisme à expulser les bactéries. Le fait de « diluer » celles-ci dans une bonne dose de liquide permet en outre de minimiser les sensations désagréables.

Vous pouvez également boire de la tisane (de préférence, de plantes intéressantes pour la vessie, cf remèdes naturels plus bas), sans tomber non plus dans l’excès: l’action diurétique des infusions est intéressante pour expulser l’infection, mais il ne faut pas non plus trop fatiguer vos reins.

La vitamine C

Les bactéries ne survivent pas facilement en milieu acide. C’est pour cette raison qu’il est très utile, pendant une cystite, de consommer à haute dose des éléments capables d’acidifier notre urine. La manière la plus simple et la plus directe consiste à prendre des quantités de vitamine C largement supérieures au dosage habituel, soit environ 2000 à 3000 mg par jour, pendant quelques jours.

Vous pouvez aussi, pour compléter le tableau, boire des jus d’agrumes pressés et/ou un peu de vinaigre de cidre dilué dans de l’eau 2 à 3 fois par jour. Ces différents ingrédients sont également antiseptiques et viendront booster le système immunitaire, ce qui est toujours bienvenu.

Les cranberries

Les cranberries, également appelées canneberges, contiennent des substances précieuses pour la santé urinaire: les proanthocyanidines A (PAC) et le D-Mannose. Celles-ci ont la propriété d’empêcher les bactéries de s’accrocher aux parois internes de la vessie, permettant donc leur meilleure évacuation, et un moindre risque de récidive. C’est le réflexe à avoir si vous sentez que l’infection naît à peine, comme prévention, mais aussi en cas d’infection bien avérée.

Attention néanmoins: pour une véritable efficacité en cas de cystite, il faut pouvoir absorber 36 mg de PAC par prise. Cette quantité importante s’obtient en consommant des comprimés spécifiques en pharmacie (suivez le dosage prescrit sur la notice), ou alternativement, en buvant 2 à 3 verres de jus de cranberry sans sucre ajouté (à 25% de pur jus minimum) par jour, répartis sur la journée.

Quelques aliments à éviter

Pour éviter un véritable développement des bactéries, ou pour les évincer plus rapidement, il est important de supprimer ou de réduire fortement sa consommation de sucre, de café, d’alcool et de produits laitiers.

Le café, le lait et l’alcool, d’une part, peuvent irriter la vessie: en consommer revient à affaiblir et inflammer votre système urinaire, ce qui n’est pas une bonne idée. Le sucre, de son côté, nourrit la bactérie et la renforce – c’est pourquoi il est important de boire du jus de cranberry sans sucre, par exemple, sous peine d’en diminuer les effets. Pensez globalement à éviter les aliments que vous digérez mal ou qui fermentent trop dans l’intestin: les précédemment cités, mais aussi le soja, le blé… qui pourraient fragiliser davantage votre flore intestinale, et donc votre immunité.

Remèdes naturels (aromathérapie, phytothérapie, homéopathie)

En aromathérapie, la solution la plus simple, surtout si vous êtes novices, est d’acheter des capsules d’huile essentielle d’origan en pharmacie (marque Pranarom, par exemple) et de suivre les dosages prescrits. L’origan est un antibactérien très puissant. Vous pouvez également avaler 1 goutte d’HE de sarriette des montagnes dans un peu d’huile d’olive, en laissant fondre en bouche, jusqu’à 4 fois par jour pendant 5 jours.

Du côté de la phytothérapie, il existe des gélules ou ampoules toutes prêtes qui concentrent différentes plantes intéressantes pour la santé urinaire. Je pense notamment aux ampoules bios Arkofluid, mais il y en a certainement d’autres. Si vous aimez boire des tisanes, vous pouvez également opter pour une infusion de thym (antibactérien, stimulant immunitaire), ou de busserole (antiseptique urinaire, diurétique) et de bruyère (anti-inflammatoire urinaire), à boire tout au long de la journée, pendant maximum 7-10 jours.

Enfin, il existe aussi plusieurs références intéressantes en homéopathie: le cantharis, option la plus commune, surtout si vous ressentez des brûlures au moment d’uriner, le nux vomica, surtout si vous sentez qu’un bain chaud vous apaise, ou encore le staphysagria, surtout si vos cystites surviennent après des rapports sexuels. Pour faire votre choix et pour les dosages, le mieux est de demander conseil à un homéopathe ou de consulter un ouvrage spécialisé. De manière générale, quelques granules à 7 ou 9 CH toutes les heures devraient convenir en cas de crise; vous pourrez ensuite diminuer le rythme des prises si cela va mieux.

+ Bonus: les probiotiques pour entretenir l’équilibre bactérien

Si vous êtes souvent sujettes aux cystites (on considère que les cystites sont répétitives à partir de 3-4 crises par an), outre l’importance de consulter votre médecin pour en trouver les causes, il est essentiel d’entretenir votre flore intestinale. Ses déséquilibres sont, comme vu plus haut, très souvent à l’origine des infections urinaires et gynécologiques, les mauvaises bactéries pouvant contaminer facilement l’urêtre.

Pour cela, faites des cures régulières de probiotiques (la gamme Lactibiane des laboratoires Pileje est très réputée de ce côté, et c’est celle que j’utilise depuis toujours, mais vous pouvez demander conseil à votre médecin ou votre naturopathe), et ajoutez des aliments fermentés à votre alimentation: chou fermenté, miso, kéfir… 

 Source

 

Commenter cet article

Archives