Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


10 choses complètement incroyables sur les capacités folles de notre cerveau !

Publié par MaRichesse.Com sur 15 Février 2016, 16:24pm

Catégories : #CERVEAU, #SCIENCE, #SANTE-BIEN-ETRE

10 choses complètement incroyables sur les capacités folles de notre cerveau !
1. Le stress peut faire varier la taille du cerveau

Le stress constitue est le facteur qui joue le plus dans les changements de fonctionnement de notre cerveau. Plusieurs études scientifiques réalisées sur des singes ont démontré que la taille de leur cerveau baissait à cause du stress. On constate la même chose chez les humains. 
 

2. Le cerveau est plus créatif quand on est fatigué

Avec la fatigue, le cerveau n’est pas aussi efficace pour filtrer les distractions et se concentrer sur une tâche particulière. De plus, il est moins performant pour se souvenir des liens entre des idées ou des principes. Ce sont deux bonnes choses quand il s’agit de travail créatif, car cela oblige le cerveau à créer de nouveaux liens, d’être ouvert à de nouvelles idées et de réfléchir à de nouveaux concepts. 
 

3. Le cerveau est incapable de faire plusieurs choses en même temps

L’Homme a longtemps pensé qu’il pouvait traiter deux choses simultanément. Mais en réalité, lorsqu’une deuxième tâche se présente, le cerveau est surchargé par celle-ci et ne peut l’effectuer dans sa pleine capacité, car il a besoin de partager ses ressources. Plus vous essayez de faire de choses en même temps, plus les capacités de votre cerveau diminuent. Essayez déjà de lire un livre tout en écoutant ce qu’il se dit à la TV, et vous comprendrez tout de suite la difficulté ! 
 

4. La sieste améliore les performances du cerveau

Le principal facteur est la mémoire ! Après une sieste, celle du cerveau serait supérieure de 25%. La recherche indique qu’un souvenir est d’abord enregistré dans l’hippocampe du cerveau, une partie dans lequel il est encore « fragile ». Lors d’une sieste, les souvenirs sont transférés vers le néocortex, une zone de stockage plus permanent. CQFD. 
 

5. La vision l’emporte sur tous les autres sens

Faites l’expérience suivante et vous allez tout de suite comprendre : écoutez les informations à la radio et 3 jours plus tard, vous vous en souviendrez de 10%. Regardez-les à la télévision et vous pourrez vous souvenir de 65% d’entre elles. Contrairement à d’autres êtres vivants qui se basent davantage sur l’ouïe ou l’odorat, l’Homme s’aide de son cerveau. 
 

6. Le fait d’être introverti ou extraverti provient d’une différence de cerveau

En fait, tout dépend dont le cerveau de chaque individu traite les stimuli. Chez les extravertis, le chemin est beaucoup direct, il traverse une zone où se trouvent toutes les informations liées au goût, au traitement sensoriel et au toucher. Pour les introvertis, les stimuli font un parcours beaucoup plus long et compliqué. Ces derniers passent notamment par régions du cerveau en rapport avec la mémoire, la planification et la résolution des problèmes. En définitive, le fait d’être introverti ou extraverti serait donc en nous. 
 

7. Le cerveau continue de se développer jusqu’à environ 45 ans

Pendant longtemps, les scientifiques pensaient que le cerveau arrêtait son développement aux alentours de la vingtaine. Mais une étude récente a prouvé qu’il pouvait continuer à évoluer jusqu’à la fin de la quarantaine, notamment au niveau du cortex préfrontal. 
 

8. Le cerveau consomme 20% de l’oxygène qui circule dans le sang

Comment est-ce qu’une zone qui représente seulement 2% du poids du corps peut-elle utiliser autant d’énergie ? Cela s’explique par le fait que le cerveau ne s’arrête jamais de fonctionner, contrairement aux autres organes de notre corps. Eh oui, 24h sur 24, il faut de quoi faire tourner la machine, et notre carburant s’appelle l’oxygène. 
 

9. Le cerveau produit assez d’électricité pour allumer une petite ampoule

En effet, lorsqu’on est éveillé, les 100 milliards de neurones microscopiques présents dans le cerveau fonctionnent et communiquent entre eux par signaux électriques. Et dans leur totalité, ils représentent une charge assez conséquente, suffisante en tout cas pour éclairer une petite ampoule. Impressionnant, non ? 
 

10. L’alcool n’efface pas la mémoire du cerveau

En réalité, ce n’est pas l’alcool qui fait oublier la mémoire, mais plutôt que lorsqu’on est ivre, notre cerveau perd sa capacité à créer des souvenirs. En clair, quand on ne se souvient pas de sa soirée, ce n’est pas qu’on a oublié, c’est juste qu’on ne s’en est jamais souvenu ! 

 demotivateur.fr

Commenter cet article

Archives