Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


10 choses à savoir avant de changer de couleur de cheveux

Publié par MaRichesse.Com sur 15 Février 2016, 16:31pm

Catégories : #ASTUCES, #CHEVEUX, #BEAUTÉ

10 choses à savoir avant de changer de couleur de cheveux

vie de masquer vos premiers cheveux blancs ou de troquer votre crinière brune contre un blond vénitien? Les colorations sont là pour vous servir! Mais attention, elles ne sont pas inoffensives pour votre cuir chevelu, qui aura besoin de beaucoup de soins et d’attentions pour ne pas étouffer sous cet assaut de couleurs.

1/Pourquoi veut-on changer de couleur?

Avant de passer à l’attaque, posez-vous les bonnes questions. Savez-vous pour quelles raisons vous voulez changer la couleur naturelle de vos cheveux ? Si c’est sur un coup de tête, réfléchissez-y à deux fois, car les colorations chimiques peuvent endommager durablement vos cheveux et les rendre de plus en plus ternes et cassants (vous pourrez alors vous rabattre sur un produit plus naturel comme le henné). Vous pourrez être amenée à vouloir changer de couleur pour apporter de la brillance et de la texture à vos cheveux. En effet, les colorations permettent de lisser la fibre et de la faire briller. À partir de quarante ans, vous pourrez aussi vouloir masquer ces cheveux blancs embarrassants qui investissent votre tignasse. Vous pouvez aussi vouloir simplement balayer votre chevelure de quelques reflets dorés pour arborer un look estival de circonstance. Dans tous les cas, votre coloration doit être adaptée à la nature de vos cheveux, mais aussi à votre teint et à votre tempérament.

fashion-1063100_1280

2/ On choisit la couleur qui nous correspond

 Vous avez décidé de franchir le cap ? Ne choisissez pas votre nouvelle couleur au hasard. Si vous êtes de nature plutôt réservée, le bleu électrique ne sera peut- être pas la couleur la plus indiquée. À l’identique, si vous êtes très blonde, à la peau très claire, épargnez vos cheveux et faites une croix sur le noir corbeau ! Votre fibre capillaire ne sera pas forcément immunisée pour ce genre d’agression. Vous devrez en plus ménager votre porte-monnaie, car il vous faudra retourner chez le coiffeur assez régulièrement pour faire les retouches nécessaires. Pour une coloration réussie, optez pour une nuance deux tons plus foncés ou plus clairs que celle de vos cheveux naturels.

girl-358770_1280

3/ On sélectionne le bon produit

Il existe plusieurs types de colorations capillaires, en fonction de l’usage dont vous voulez en faire :

  • La coloration permanente, qui permet de colorer vos cheveux de manière définitive grâce aux pigments contenus dans sa formule qui pénètrent le cheveu en profondeur. D’une durée de 2 à 3 mois, ce type de coloration vous demandera un entretien régulier si vous ne voulez pas voir sortir de l’ombre vos racines plus claires (ou plus foncées), à recouvrir toutes les cinq semaines. Elle est particulièrement indiquée en cas de cheveux blancs, mais ne fera pas bon ménage avec les cheveux fragilisés, souvent formulée avec de l’ammoniaque…
  • La coloration temporaire (ou semi-permanente), qui, comme son nom l’indique, permet de colorer vos cheveux temporairement. Elle offre les mêmes avantages qu’une coloration permanente, à la simple différence qu’elle s’estompe au fil des shampoings. D’une durée de 5 à 8 semaines environ (en fonction de la fréquence de vos shampoings), elle ne laisse pas d’effets indésirables derrière elle (racines apparentes, dégorgements…).
  • La coloration éphémère, une coloration éclair qui disparaît au premier shampoing. Plusieurs formules existent, aussi surprenantes soient-elles. La craie par exemple, qui vous autorisera toutes les fantaisies sans culpabiliser, avec sa large palette de couleurs pastel. Vous pourrez utiliser une craie spéciale cheveux ou une craie traditionnelle. Retour en enfance garanti !
  • Le henné, plante utilisée depuis la nuit des temps pour colorer la peau et les cheveux. La coloration au henné est devenue très populaire en Europe depuis l’essor des produits cosmétiques bio. En effet, cette coloration végétale est 100 % naturelle et inoffensive pour votre cuir chevelu. Les pigments végétaux contenus dans sa formule ne font qu’enrober le cheveu, sans l’altérer. En plus de le colorer, elle permet également de le soigner et d’entretenir sa brillance. Vous pouvez en user et en abuser !
  • La décoloration, qui permettra de décolorer les pigments naturels de vos cheveux naturels pour laisser place à une couleur peroxydée. Pas forcément de tout repos pour votre cuir chevelu, elle n’est pas vraiment indiquée… Si vous vous entêtez, usez et abusez des soins et masques capillaires pour chouchouter votre cheveu asséché.

colors-1097130_1280

4/ On évite de se laver les cheveux avant l’application

Idéalement, faites votre shampoing deux ou trois jours avant. Si possible, n’utilisez pas d’après-shampoing.

5/ On lit les instructions

Le résultat est le même pour chaque méthode de coloration, mais pas son utilisation. Respectez les indications contenues sur la boîte ou sur la notice. Chaque coloration a ses spécificités, ne vous lancez pas à l’aveugle.

6/ On fait d’abord un test sur une mèche

Vous verrez si le résultat est conforme à vos attentes.

hair-315055_1280

7/ On se rince bien les cheveux

Rincez avec soin vos cheveux une fois le temps de pose achevé. L’eau doit être parfaitement limpide. Inutile de passer au shampoing, la coloration a déjà tout prévu !

8/ On chouchoute sa fibre capillaire

Appliquez un après-shampoing pour restructurer la fibre, qui en a vu de toutes les couleurs ! Pour garder une couleur au top de sa forme, usez et abusez des soins et masques capillaires. Asséchée par les produits chimiques (colorée au henné, vous êtes sauvée !), votre fibre capillaire aura besoin d’être chouchoutée. Vous trouverez une large gamme de produits ciblés, adaptés à tout type de cheveu et permettant de conserver votre couleur plus longtemps.

winter-1127201_1280

9/ On laisse ses cheveux sécher à l’air libre

Laissez sécher vos cheveux à l’air libre au lieu de les soumettre à une nouvelle agression (le sèche-cheveux tant redouté). Ils n’en ressortiront que plus brillants.

woman-586185_1280

10/ On n’abuse pas du soleil

Evitez d’exposer votre nouvelle chevelure au soleil les deux premiers jours suivant la coloration. 

 100feminin.fr

Commenter cet article

Archives