Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Steaks infectés : inquiétude levée

Publié par MaRichesse.Com sur 1 Janvier 2016, 04:44am

Catégories : #NUTRITION, #NEWS

Steaks infectés : inquiétude levée

«Nous sommes vigilants, mais il n'y a pas d'inquiétude majeure» : la préfecture de l'Ariège est rassurante après avoir révélé qu'un lot de steaks hachés avait été trouvé porteur d'escherichia coli, une bactérie pathogène.

 

Aucun cas d'intoxication par la bactérie escherichia coli, décelé dans de la viande hachée confectionnée par la société Les Fils de Fort Basile, à Lorp-Sentaraille, n'a été détecté, pour l'heure, en Ariège. Et l'inquiétude semble en passe de se dissiper.

L'infection remonte à une huitaine de jours maintenant et concerne environ 70 kg de viande hachée. «Nous avons été alertés dès le lendemain de la production par le laboratoire spécialisé en charge des analyses, confie Alain Garcia, l'un des responsables de la société. Il ne s'agissait alors que d'une suspicion, mais nous avons alerté l'ensemble de nos clients et pu récupérer ainsi près de la moitié de la viande hachée». Ces clients : des particuliers, clients de grandes surfaces du Couserans, des restaurateurs… «Nous avons préféré rappeler les lots très rapidement, reprend Alain Garcia. Nous avons eu hier (mercredi, N.D.L.R.) la confirmation de la présence de cette bactérie». Et de conclure : ce sont des choses qui arrivent, en dépit des précautions qui sont prises».

De son côté, la préfecture a décidé de tirer la sonnette d'alarme : «La date limite de consommation, pour ces lots, est désormais dépassée, souligne Anne Pény, directrice de cabinet. Les grandes surfaces ne peuvent plus en vendre. Les restaurateurs ont été prévenus. Restent les particuliers, qui peuvent avoir un bout de steaks haché au fond de leur congélateur. Nous en sommes donc au stade de l'information des consommateurs, en lien et en accord avec la société concernée. Nous sommes vigilants, mais il n'y a pas d'inquiétude majeure».

Reste un mauvais coup pour la petite entreprise du Couserans. Alain Garcia ne s'en cache pas. Il redoute en effet les conséquences économiques de cette affaire, que l'entreprise pourrait rapidement ressentir.

L'étiquette comporte « Fils de Fort Basile – Lorp Sentaraille ». Le numéro de lot concerné, figurant au milieu de l'étiquette, est le 15355.


Le chiffre : 70

kg >De viande distribués. Ils ont été vendus essentiellement en Couserans, mais également dans un restaurant à Toulouse. 34 kg de viande ont déjà été récupérés par le producteur, grâce aux règles de traçabilité qu'il applique. Tous les clients ont pu être prévenus, assure l'entreprise.

«Aucun cas d'intoxication n'a été relevé, mais le délai d'incubation est d'une semaine et il n'est pas encore totalement expiré».

Anne Pény, directrice des services du cabinet de la préfète.Ladepeche.fr

Commenter cet article

Archives