Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Pourquoi nous casse-t-on les pieds avec les résolutions ?

Publié par MaRichesse.Com sur 9 Janvier 2016, 19:58pm

Catégories : #ASTUCES

Pourquoi nous casse-t-on les pieds avec les résolutions ?

Diane Ballonad Rolland, consultante et formatrice en organisation personnelle, fondatrice du blog zen-et-organisee.com et auteur de "J'arrête de procrastiner", à paraître en février aux éditions Eyrolles, décrypte en trois points ces pénibles moments de solitude.

Quand, en janvier, certains frisent la crise de foie, d'autres abusent des bonnes résolutions. A vouloir trop en faire, on finit par renoncer et ne plus rien faire. Et le bonnet de bain flambant neuf moisira encore longtemps au fond de l'armoire, tout comme vos généreuses bouées, qui resteront tout l'hiver bien au chaud sous vos chemises.

► Ce que l'on ressent
"Nous sommes des êtres d'habitudes, de rituels. Le passage à la nouvelle année génère une énergie aux pouvoirs motivants. De ce fait, spécifiquement en janvier, nous sommes plein d'envies et d'espoir, espérant que cette fois, les choses soient différentes", analyse Diane Ballonad Rolland. Que celui qui n'a jamais voulu se remettre au sport en janvier, sans jamais tenir jusqu'en mars, me jette la première basket !

 

 

► Ce qui se passe
''Mais à tant désirer le changement, on finit par mettre la barre très haut voire trop haut ou à multiplier les résolutions. Avec pour conséquence de ne pas avoir l'énergie suffisante pour tenir le rythme de tous ces changements. La faute aussi au terme qui, par essence dans l'inconscient collectif, a une forte connotation négative. Et en prendre, parce qu'elles sont de saison, c'est intégrer par avance qu'elles ne seront pas tenues dans le temps", poursuit la spécialiste. C'est sûr que de vouloir arrêter de fumer, trouver du temps pour soi, se mettre au yoga et chercher un nouveau nid douillet, ça fait beaucoup, même sur douze mois.

► Comment s'en sortir
Pour transformer vos résolutions en actions, Diane Ballonad Rolland vous soumet quatre conseils :

⇒ "Commencez par bannir le terme résolution et lui préférer défi ou challenge, nettement plus motivant, excitant."

⇒ "Adoptez la méthode des petits pas et y aller pallier par pallier avec de petits objectifs. Il faut entre 21 et 66 jours pour qu'une habitude s'installe. Aujourd'hui les gens veulent tout, tout de suite, mais réussir prend du temps. Il faut donc se donner le temps de réussir. C'est un cadeau à se faire."

⇒ "Pourquoi relever un challenge en janvier ? Ce n'est peut-être pas la période la plus propice pour y consacrer le maximum d'énergie. Le choix du moment est crucial, alors s'il faut décaler pour réussir, faites-le."

⇒ "Définir un défi est lié à la capacité de se focaliser sur un objectif et de concrètement passer à l'action et s'y tenir dans le temps. Pour cela, il doit vous correspondre et la motivation doit venir de vous."

Le mot de la fin revient à François de La Rochefoucauld : "Il faut tenir à une résolution parce qu'elle est bonne, et non parce qu'on l'a prise." Et si, par hasard, celles que vous souhaitiez prendre ne sont pas si bonnes, lâchez tout et rendez-vous l'an prochain, il sera toujours temps. 

 Metronews

Commenter cet article

Archives