Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Stress au travail : et si c’était la faute des hommes ?

Publié par MaRichesse.Com sur 22 Décembre 2015, 03:00am

Catégories : #TRAVAIL, #RELATIONS

Stress au travail : et si c’était la faute des hommes ?

Vous travaillez dans un univers à majorité masculine ? Attention, cela pourrait être une cause d’anxiété supplémentaire.

Vous êtes stressée au travail et la plupart de vos collègues sont des hommes ? Et bien ce n’est peut-être pas une coïncidence. Selon une étude de septembre, les lieux de travail à prédominance masculine peuvent causer de l’anxiété chez les femmes. Des chercheurs de l’université de l'Indiana se sont ainsi penchés sur la santé des femmes travaillant dans des sociétés et des métiers où les hommes prédominaient.

 

 

DES NIVEAUX DE CORTISOL PERTURBÉS

 

Verdict ? Et bien trop d’hommes dans un même open space seraientcause de stress pour les femmes qui partagent leur quotidien (dès lors qu’elles sont sous-représentées, soit moins de 15 % de l'effectif salarial). « Les femmes qui sont dans des professions majoritairement masculines affichent des niveaux de cortisol moins sains et plus perturbés au cours de la journée », résume Bianca Manago, une des scientifiques ayant collaboré à l'étude, au site The Independent. « Et ces irrégularités de cortisol sont associées à un risque certain de problèmes de santé », poursuit l'étude, dont les résultats ont été présentés récemment au 110e congrès annuel de la Société américaine de sociologie.

 

 

DES CONSÉQUENCES SUR LA SANTÉ ?

 

Le problème avec ces taux de cortisol perturbés, c’est qu’ils entraînent des conséquence sur la santé : insomnie, irritabilité, fatigue ou encore baisse de libido… Le corps réagit mal au stress. Et ce n’est pas la première fois que des chercheurs mettent en garde les femmes face aux métiers à prédominance masculine : le risque d’isolement social est également un facteur important dans le quotidien de ces femmes.

Par marieclaire.fr

Commenter cet article

Archives