Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Mal de dos : cinq questions pour trouver l'origine de la douleur

Publié par MaRichesse.Com sur 21 Décembre 2015, 09:34am

Catégories : #DOS, #SANTE-BIEN-ETRE, #5-TRUCS-A-SAVOIR, #ASTUCES

Le diagnostic des maladies à l’origine d’un mal de dos inflammatoire est souvent retardé. Cela peut prendre plus de 10 ans. Pour y remédier, un site aide les patients avec cinq questions clés.

Mal de dos : cinq questions pour trouver l'origine de la douleur

Le mal de dos touche des millions de personnes en Europe. Des adultes, des personnes âgées, mais aussi des enfants. Si bien que 80 % des personnes seront amenées à souffrir d’un mal de dos au cours de leur vie. Aujourd'hui, le mal de dos reste le motif de consultation médicale le plus courant et représente une cause importante d’incapacité.
Et l'incapacité se tranforme en enfer lorsque cette douleur devient récurente. Actuellement, 1 personne sur 5 vit avec un mal de dos qualifié de « chronique », c'est-à-dire présent depuis au moins 3 mois. Et pour une partie de ces patients, la douleur est d’origine inflammatoire. Dans ce cas, il y urgence à se faire dépister.
 

Cinq questions pour trouver l'origine du mal de dos
C'est le but de la campagne « Ne Lui Tournez Pas Le Dos » organisée en France et en Europe à partir du 29 avril 2014. A cette occasion, les experts européens spécialistes des douleurs dorsales encouragent les personnes souffrant d’un mal de dos depuis plus de 3 mois (chronique) à utiliser le questionnaire en ligne (5 questions) disponible sur le site internetwww.neluitournezpasledos.fr
Son objectif : aider les patients à identifier si leur mal de dos est plus susceptible d’être d’origine inflammatoire, et auquel cas faciliter la discussion avec leur médecin. L’enjeu : raccourcir le délai de diagnostic et accélérer la prise en charge pour le bien-être des malades. Basé sur des critères spécifiques, il a été élaboré par un groupe d’experts européens dans le domaine des douleurs dorsales sur la base des recommandations internationales. 
Au final, si le patient répond "oui" à au moins 4 des 5 questions, son mal de dos est susceptible d’être d’origine inflammatoire. Dans ce cas, il est invité à consulter sans tarder son médecin. 


Eviter des examens inutiles et douloureux
Une étape importante car « un diagnostic précoce est essentiel pour le confort physique et psychologique du patient », rappellent les associations de malades. Avoir mal au dos et ne pas savoir de quoi l’on souffre est en effet une situation très perturbante et très stressante pour les patients. Souvent, le mal de dos touche des personnes jeunes et actives. Cela peut alors entraîner des difficultés dans leur travail. S’ajoute  à ceci, le fait que parfois il n’y ait pas de diagnostic, ce qui complique encore plus leur situation. 
Conséquence de tout cela, l'état d’incertitude de nombreuses personnes atteintes de mal de dos bride l’envie de faire des plans d’avenir et de se projeter, tant au niveau professionnel que personnel, puisque tout s’organise autour de la douleur.
En outre, il y a d'autres effets bénéfiques à se faire dépister une maladie du dos. Le diagnostic précoce peut permettre d’éviter les coûts de santé liés à cette errance médicale, mais aussi éviter de nombreux examens inutiles, douloureux et qui pour certains ne sont pas anodins. Enfin, et c’est important, plus les patients sont pris en charge précocément, mieux ils répondent au traitement.
 

Le mal de dos inflammatoire : une prise en charge spécifique
A ce titre, rappelons qu'il existe différentes options de prise en charge d’un mal de dos inflammatoire. La plupart permettent de soulager la douleur et d’améliorer la capacité de mouvement de la colonne vertébrale du patient. Les traitements recommandés peuvent donc inclure des traitements médicamenteux, tels que des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), des analgésiques, des stéroïdes et des médicaments biologiques (biothérapies), de la kinésithérapie, des exercices ou des massages thérapeutiques. 

 Pourquoidocteur.fr

Commenter cet article

Archives