Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Les 11 trucs de la science derrière les achats impulsifs

Publié par MaRichesse.Com sur 11 Décembre 2015, 17:05pm

Catégories : #ECONOMIE, #ASTUCES, #RELATIONS, #ARGENT, #SCIENCE

Les 11 trucs de la science derrière les achats impulsifs

Selon the Atlantic, il y a une science derrière chaque achat

  • Les clients sont attirés par les articles situés au milieu des étagères. 
  • Les prix nous semblent moins élevés s'ils comportent moins de séparateurs, et se terminent par 9.
  • Certains magasins affichent délibérément des prix trop élevés pour pouvoir ensuite les baisser afin de les présenter comme des aubaines.
  • Les clients ont besoin d'avoir le choix, mais pas trop, car l'excès d'options peut être dissuasif.
  • La froideur des vendeurs pousse les personnes peu sûres d'elles à acheter plus et à se sentir attirées par des marques onéreuses qu'elles ne peuvent normalement pas se permettre.
  • Les cabines d'essayages groupées peuvent dissuader les personnes complexées d'acheter un article lorsqu'elles voient une personne séduisante essayer la même tenue qu'eux.
  • Les boutiques chargées peuvent provoquer la claustrophobie et les magasins trop vides l'agoraphobie. Dans le premier cas, on utilisera un parfum maritime pour évoquer les grands espaces et dans le second, une légère odeur de feu de bois.
  • Les températures moins élevées provoquent des décisions d'achats plus émotionnelles alors que la chaleur entraine une approche plus analytique.
  • Les clients dépensent plus facilement leur argent dans les boutiques aux tons froids et bleus que dans les boutiques aux tons chauds.
  • Le contact est important. Les clients sont plus enclins à acheter un tissu de qualité s'ils peuvent le palper.
  • La musique augmente le plaisir et fait perdre la notion du temps. Les airs populaires favorisent les décisions impulsives, tandis qu'une musique de fond plus neutre touche les clients plus réfléchis.

Express.be

Commenter cet article

Archives