Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


FIFA : Marius Trésor évoque un "complot" après la suspension de Michel Platini

Publié par MaRichesse.Com sur 21 Décembre 2015, 08:35am

Catégories : #SPORTS, #FIFA, #FOOTBALL, #JUSTICE

FIFA : Marius Trésor évoque un "complot" après la suspension de Michel Platini

"C'est scandaleux". Michel Hidalgo n'y va pas par quatre chemins pour dénoncer la décision de la commission d'éthique de la FIFA de suspendre Michel Platini pour les huit prochaines années de toute activité liée au football. "Comment peut-on donner huit ans à un garçon comme Platini qui a tant apporté à la France et au football français ? S'il a fait une petite faute avec l'argent qu'il a touché, est-ce que ça mérite une telle sanction ?", s'interroge au micro de RTL l'ancien sélectionneur de l'équipe de France qui a eu sous ses ordres le président de l'UEFA.

Comme Michel Hidalgo, Marius Trésor s'insurge contre cette sanction. "Je suis abasourdi, j'ai dû mal à le croire (...) C'est terrible d'en arriver là", regrette celui qui était son ancien coéquipier sous le maillot bleu. L'un de ses anciens collaborateurs, Alain Leblang, dénonce quant à lui une décision "injuste". "Michel Platini est innocent. Les faits qu'on lui reproche ne sont pas clairement établis", assure ce proche même s'il reconnaît que l'ancien meneur de jeu des Bleus a sûrement fait preuve d'une "part de négligence" par rapport au paiement controversé de 1,8 million d'euros qui lui a été octroyé par Sepp Blatter.

Il y a peut-être un complot qui a été monté contre lui

Marius Trésor  

Mais la décision de la commission d'éthique aurait surtout pour but "de faire barrage à la candidature de Michel Platini à la tête de la FIFA", à en croire Marius Trésor : "On ne pouvait pas s'y prendre autrement. Ça doit gêner pas mal de gens. (...) Il y a peut-être un complot qui a été monté contre lui". Un avis partagé par Jean-Michel Moutier, qui a côtoyé le triple Ballon d'Or lorsqu'il était à l'AS Nancy-Lorraine. "C'est une compétition politique où tous les coups sont permis. Blatter, au départ, ne voulait surtout pas que Platini soit son successeur. Il a employé tout son sens politique à lui, en restant correct, pour emmener Platini dans sa chute", affirme l'ancien dirigeant du Paris Saint-Germain.

Michel Platini a d'ores et déjà prévu de saisir le Tribunal arbitral du sport pour faire invalider cette suspension. Mais au vu du calendrier serré, il y a de fortes chances pour que sa candidature ne soit pas validée avant la date limite du 26 janvier. "C'est vrai que le temps joue contre Michel Platini", reconnaît Alain Leiblang qui voit cependant encore "une once d'espoir". Jean-Michel Moutier estime en tout cas que son ami "se battra pour son honneur". Une chose est sûre, Michel Platini pourra compter sur le soutien de ses proches. Michel Hidalgo espère même "une réaction d'ensemble de tous les footballeurs".  

 RTL

Commenter cet article

Archives