Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Emploi : Berger interpelle Manuel Valls et le patronat

Publié par MaRichesse.Com sur 20 Décembre 2015, 04:10am

Catégories : #EMPLOI, #FRANCE

Emploi : Berger interpelle Manuel Valls et le patronat

numéro un de la CFDT estime qu'"il faut arrêter de considérer que les organisations patronales n'ont aucune responsabilité".

Qui est le plus visé ? Une semaine après le coup de tonnerre des élections et alors que Manuel Valls prépare de nouvelles mesures pour l’emploi, Laurent Berger, le numéro un de la CFDT, veut peser sur le gouvernement pour qu’il adopte la bonne marche à suivre sur ce dossier. Ce n’est pas seulement et d’abord à lui de se mobiliser, estime-t-il dans une interview au Journal du Dimanche. « Il faut commencer par demander des comptes au lieu de se laisser embarquer dans l’escalade des revendications patronales », assène le secrétaire général de la centrale réformiste.

Encore plus précis, Laurent Berger recommande de ne pas céder « à la pensée unique selon laquelle le problème est le coût du travail comme le dit le Medef ». Une organisation patronale dont il fustige les idées. Avec elles, considère-t-il « c’est la précarité » et au bout, « un piège ». A l’entendre, le pacte de responsabilité semblerait en être un. La baisse du coût du travail qu’il permettra, via la redistribution de 40 milliards d’euros par an aux entreprises, une fois monté en régime de croisière « n’a pas atteint son but », estime le leader syndical.

"Quelques branches se sont engagées mais beaucoup ont failli"

« Les entreprises ont eu l’argent (...) Elles devaient investir, former, embaucher. Quelques branches se sont engagées mais beaucoup ont failli. Je demande que le gouvernement réunisse dès que possible tous les partenaires sociaux pour tirer les choses au clair », poursuit-il. Sa charge ne s’arrête pas là. Les entreprises se voient aussi reprocher de ne pas savoir évoluer dans le « nouveau monde, celui de la transition énergétique, de la transition numérique », alors qu’il y a « un besoin urgent de former 450.000 demandeurs d’emploi supplémentaires ».

Pour autant, le gouvernement, qui a tenu samedi un séminaire notamment consacré à l’emploi, est surveillé au tournant. « Nous attendons que l’Etat s’engage fortement sur le financement des mesures à venir », prévient Laurent Berger. Entre autres, pour qu’il devienne possible « à n’importe quelle période de l’année » d’entrer en apprentissage, une compétence des régions.


Lesechos.fr/

Commenter cet article

Archives