Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Des bracelets de couleurs pour distinguer bons et mauvais élèves

Publié par MaRichesse.Com sur 9 Décembre 2015, 02:10am

Catégories : #ENFANT, #ECOLE, #FRANCE

Des bracelets de couleurs pour distinguer bons et mauvais élèves

A Tours, deux collèges privés ont décidé d'instaurer un système de bracelets en plastique pour distinguer les élèves disciplinés et ceux qui le sont moins. Ce qui crée la polémique.

Oubliés les bonnets d'âne et autres bons points. A Tours, deux collèges privés ont décidé d'instaurer un système de bracelets de couleurs pour leurs élèves. Du vert pour les plus vertueux, au rouge pour les moins disciplinés. Avec, à la clé, des droits plus ou moins étendus.

 

" On nous regarde comme si on était des délinquants "

 

 

"On nous regarde comme si on était des délinquants alors que c'est juste une question d'oubli de matériel, ce qui est humain", s'indigne Jennifer, bracelet rouge autour du poignet. "Comment est-on censé progresser si on nous stigmatise, si on nous regarde comme si on était des petits chiens ? C'est impossible."

Le bracelet vert comme récompense ultime. A l'inverse, le bracelet vert donne quasiment tous les droits, comme marcher sur la pelouse, entrer le premier à la cantine ou accéder à la salle d'autonomie. Alice, qui vient de passer en jaune, juge l'initiative assez motivante. "Je ne trouve pas ça du tout discriminant. On est content quand on passe à la couleur supérieure, qu'on est un élève autonome, qu'on sait se responsabiliser. Ça nous encourage à aller toujours vers le haut", explique la collégienne.

Pensé comme un outil de stimulation. L'idée du bracelet comme outil de stimulation sort de la tête du directeur du collège du Christ-Roi de Tours, Olivier Boyer. "Un enfant qui a des mauvais résultats, qui n'est pas toujours très soigneux dans son matériel, qui se fait enguirlander du matin au soir pour ça, à partir du moment où il va essayer de se forcer à avoir son matériel et à faire un peu son boulot, il va avoir des couleurs qui vont monter. Il va être mis en valeur et tout enfant qui gagne en confiance réussit mieux", argumente-t-il.

La grogne des parents d'élèves. Chez certains parents, cette méthode pédagogique ne passe pas. "C'est débile, ils cataloguent les enfants selon leur bracelet, donc je ne suis pas d'accord", s'insurge une mère d'élève. "Je trouve que c'est n'importe quoi", continue une autre. "Ça rabaisse les enfants, parce que certains ont un bracelet rouge non pas parce qu'ils ne travaillent pas, mais parce qu'ils ont des difficultés scolaires." Ceux-là militent donc pour le retour des gommettes sur la carte de cantine. Une solution plus discrète et sans doute moins stigmatisante. 

 Europe 1

Commenter cet article

Archives