Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Contrôler ses émotions, la clé pour mieux dormir!

Publié par MaRichesse.Com sur 13 Décembre 2015, 11:08am

Catégories : #SOMMEIL, #SANTE-BIEN-ETRE

Contrôler ses émotions, la clé pour mieux dormir!
 

Il ressort d'une nouvelle étude que les personnes qui éprouvent des difficultés à contrôler leurs émotions pourraient ainsi accroître leur risque d'insomnie.

"Ces résultats sont importants parce que, même si l'étendue des effets est limitée, ils suggèrent que le fait d'enseigner des stratégies de régulation des émotions pourrait peut-être aider à prévenir les cas d'insomnie et faire reculer le risque d'insomnie chronique", explique le co-auteur de l'étude Markus Jansson-Fröjmark de l'Université suédoise d'Örebro.

Les chercheurs ont fait appel à 2.333 adultes résidant en Suède. Ils leur ont fait remplir plusieurs questionnaires sur les émotions et les insomnies. On a demandé aux participants s'ils éprouvaient des difficultés à contrôler leurs impulsions, s'ils étaient ou non à l'écoute de leurs émotions, s'ils avaient ou non des difficultés d'endormissement ou de réveil trop matinal. On les a aussi interrogé sur le type de conséquences qu'entraînaient ces troubles sur leur quotidien. Après analyse immédiate des résultats, les chercheurs n'ont pas pu établir de lien entre le manque de capacité à contrôler les émotions et les insomnies. 

En revanche, lors de questionnaires de suivi six mois après la première analyse, les résultats ont commencé à varier. Parmi le groupe d'étude initial, 1.887 des participants ont renvoyé des questionnaires de suivi six mois plus tard, et 1.795 un an et demi plus tard. Il en ressort que les personnes qui avaient perdu la capacité à gérer leurs émotions étaient plus susceptibles de souffrir d'insomnie, surtout d'insomnies chroniques.

L'analyse de ces nouvelles données a donc permis aux chercheurs de conclure qu'une capacité amoindrie de régulation des émotions était associée à un risque accru d'insomnies temporaires ou chroniques.

Cette étude a été relayée par le British Journal of Health Psychology. Une récente expérience menée à l'Université de Northumbria a permis d'aider 73% de ses participants à mettre un terme à leurs insomnies après une séance d'une heure de thérapie comportementale cognitive. Les personnes ont été traitées moins de trois mois après la survenue de leurs premières insomnies. L'équipe de chercheurs, dont les résultats sont parus dans la revue Sleep, recommande de traiter les insomnies le plus rapidement possible, ce qui permet d'éviter la dépression qui découle souvent des périodes d'insomnie chronique. 

 Lalibre.be

Commenter cet article

Archives