Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Coca Cola : un patrimoine au service de la marque

Publié par MaRichesse.Com sur 29 Décembre 2015, 21:10pm

Catégories : #BOISSON, #ENTREPRISE

Coca Cola : un patrimoine au service de la marque

Votre foie l’a sûrement remarqué, cette semaine c’était Noël ! Et même sans neige, les décorations étaient de sortie, les gens fredonnaient et des milliers de cadeaux étaient distribués. Par qui ? Par le père Noël pardi !! Ce vieil homme à la barbe envahissante et au ventre bedonnant, effrayant pour certain, réconfortant pour d’autre, m’a donné envie de me replonger dans les archives de l’entreprise qui en a fait une star : Coca Cola.

Et pour cela, l’immersion a été rapide et entière grâce à la visite virtuelle de leurs archives et du bureau de Robert W. Woodruff, président de la Compagnie Coca-Cola de 1923 à 1954. Pour ses 125 ans, la marque a partagé en ligne son histoire et son patrimoine à travers une visite des plus insolites avec le directeur des Archives, Ted Ryan, et Jamal Booker, l’un des archivistes de l’équipe actuelle. On y découvre l’histoire de cette célèbre boisson, sa bouteille et sa marque à travers ses archives historiques, et ses produits dérivés devenus aujourd’hui pièces de musée.

Etiquettes en forme de diamant introduites en 1906 © Coca Cola Compagny

Tout commence en 1886 dans le laboratoire d’un pharmacien d’Atlanta, John Stith Pemberton. Celui-ci tente une nouvelle recette qu’il s’empresse d’apporter à la pharmacie Jacob’s pour qu’elle le mélange avec de l’eau plate et le vende au verre. Car oui, pendant des années, on ne boit du Coca qu’à la fontaine et uniquement en pharmacie. Le sirop est baptisé Coca-Cola par son comptable Frank Robinson, qui conçoit également le logo. En 1888 la pharmacie vend sa recette à un homme d’affaire, Asa Griggs Candler, qui fonde 4 ans plus tard la Coca Cola Company. Pendant 10 ans l’homme d’affaire bouillonne d’ingénieuses idées en marketing et en fait une boisson à la mode. Mais le sirop reste toujours servi en pharmacie. C’est alors que deux juristes ont une idée : pourquoi ne pas vendre cette boisson qui a tant de succès en pharmacie, en bouteille, afin de permettre à la clientèle de repartir avec. Ni une ni deux, ils se voient céder, pour un dollar symbolique, l’exclusivité des droits de mise en bouteille et de vente par un Candler réfractaire et sceptique face à cette idée de conditionnement. Leur idée a tant de succès que les concurrents essayent alors de le copier. Il faut donc se distinguer. Et ça commence en 1906 avec la création de l’étiquette en forme de diamant aux couleurs de la marque. Mais ce n’est pas suffisant. Ils souhaitent alors à créer une bouteille qui se distingue de toutes les autres. Concevoir une bouteille tellement caractéristique qu’il soit possible de la reconnaître au toucher dans le noir, ou bien brisée sur le sol, voilà l’instruction que recoivent les 8 entreprises mises en concurrence. La Root Glasse Compagny crée ainsi la bouteille verte estampillée Coca Cola que l’on connaît si bien. Inspirée de la fève de cacao, avec ses rainures et sa forme bombée, elle est brevetée le 16 novembre 1915. Le degré de confidentialité est tel que le brevet est signé au nom d’un membre de l’équipe de la Root Glass Compagny, afin de ne pas révéler l’identité du client final.

Illustration du brevet en 1915 où ne on ne voit pas le logo estampillé afin de protéger la confidentialité du design et l’identité du client final © Coca Cola Compagny

En 1919, Candler vend la compagnie à un groupe d’investisseurs présidé par un riche industriel, Ernest Woodruff, qui met son fils à la tête de l’entreprise. Le but de Woodruff est le suivant : que tout le monde puisse trouver du coca frais partout et tout le temps.

C’est son bureau que le directeur des archives de l’entreprise nous invite à découvrir en visite virtuelle. Décoré d’affiches publicitaires, d’objets dérivés, de bouteilles et d’archives, son bureau est un vrai espace muséal. Et d’ailleurs, en parlant d’archives, on nous les fait visiter aussi !

Service des archives et espace de stockage © Coca Cola Compagny

Pour son 50ème anniversaire, l’entreprise recueille de quoi se constituer un patrimoine. Voilà comment nait le service des archives,en 1939. Mais ce n’est qu’en 1977 que la compagnie engage le premier archiviste de formation. Aujourd’hui constitué de 13 archivistes, le service vient de vivre un 2e déménagement dont nous parle avec humour le directeur.

Coca-Cola dorlote aujourd’hui son histoire et son patrimoine, comme le prouve la place de choix qu’ont les archivistes (et les archives) pour s’exprimer sur leur métier sur le site de la géante compagnie. Mais ne nous montrent-ils pas une part choisie de leur histoire, consolidant ainsi le mythe Coca-Cola ? 

 Libération

Commenter cet article

Archives