Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


4 astuces pour devenir le roi de la conversation en soirée

Publié par MaRichesse.Com sur 12 Décembre 2015, 14:49pm

Catégories : #ASTUCES, #RELATIONS, #DEVELOPPEMENT

4 astuces pour devenir le roi de la conversation en soirée

Voici quelques astuces pour éviter les blancs gênants lors d'une conversation.

En cette période de fêtes de fin d'année, et particulièrement lors du réveillon de la Saint-Sylvestre, vous serez peut-être amenés à discuter avec des personnes que vous ne connaissez pas ou peu. Une épreuve jamais facile à moins d'être doté d'un sens inné de la répartie. Rassurez-vous, maîtriser ces "petites conversations", cela s'apprend. 

Small talk
L'auteur du livre "Le Grand Art de la petite conversation" Debra Fine a ainsi dévoilé quelques conseils au magazine d'affaire américain Fast Companyafin de maîtriser ce que les anglophones appellent le "small talk". Selon elle, l'important est de se préparer avant de se rendre à une soirée afin d'éviter les situations gênantes: "Les petites conversations deviennent embarrassantes quand il n'y a rien à dire dessus", précise-t-elle.

Eviter les phrases toutes faites
Selon la spécialiste, c'est pour cette raison que nous n'aimons guère ce genre de discussions improvisées en dehors de notre "cercle social". Premier conseil: éviter les phrases toutes faites du style "comment ça va?". En effet, elles génèrent systématiquement une réponse toute aussi courte pour faire ensuite place à un blanc interminable.

Par ailleurs, limitez les questions interrogatives comme les banales "tu viens d'où?" ou "tu fais quoi?". Même topo, elles seront suivies généralement d'une brève réponse. 

Du concret
L'important est d'emmener son interlocuteur vers quelque chose de plus réel, plus concret selon Debra Fine. Quelque chose qui engagerait la conversation et qui vous donnerait plus d'élements sur lesquels vous pourriez ensuite rebondir. Par exemple, si vous connaissez votre interlocuteur, renseignez-vous sur ce qu'il a fait depuis la dernière fois où vous vous êtes vus. Cela parait logique, bien sûr, mais on n'y pense pas forcément.

Repérer les indices
Si par contre vous ne connaissez pas la personne avec qui vous discutez, Fine rappelle l'importance des indices que celle-ci peut laisser au cours d'une conversation et qui vous permettra d'embrayer si le mutisme guette.Fast Company donne ainsi l'exemple d'une personne qui vous dit que son entreprise «ralentit la productivité durant les vacances à venir», cela implique qu'elle aura «plus de temps pour se relaxer». Cette personne laisse donc la porte ouverte à la question «que fais-tu pour te relaxer?».

Enfin, il s'agit de faire attention à ce que l'on dit soi-même. Une conversation est un échange entre deux (ou plusieurs) personnes et il est aussi important de donner de la "matière" à l'autre et donc de bannir les réponses courtes aux questions qui nous sont posées.

Ces quelques conseils peuvent aider à limiter les situations embarassantes, pour peu que la personne en face de vous soit un tant soit peu intéressée par ce que vous racontez, bien sûr. 

 7sur7.be

Commenter cet article

Archives