Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


10 conseils pour booster votre budget

Publié par MaRichesse.Com sur 7 Décembre 2015, 16:35pm

Catégories : #ARGENT, #ECONOMIE, #ASTUCES, #FAMILLE

10 conseils pour booster votre budget

Quels trucs marchent le plus pour donner un petit boost à votre budget? Les experts que nous avons consultés ont suggéré 10 conseils pratiques.

iStockphoto.com

Il existe mille et une façons de redonner du tonus à ses finances personnelles. Certaines sont d’une simplicité désarmante, alors que d’autres exigent un peu plus d’effort. En bout de piste, l’objectif demeure le même: dégager le plus d’épargne possible afin de liquider des dettes ou, mieux, de se gâter un peu. Les conseils de nos experts.
 

1. Dressez un budget exhaustif

Une petite minorité de personnes font un budget familial sur papier. «Seulement de 10 à 20% des participants à nos rencontres se livrent à cet exercice», dit Karine Robillard, avocate et conseillère budgétaire au groupe Option consommateurs. Or, un budget familial qui tient compte de tous les revenus et de toutes les dépenses est un GPS financier d’une redoutable efficacité. Ainsi, certains sont surpris d’apprendre que les produits d’usage courant (piles, mouchoirs, savon, détergent, etc.) peuvent représenter jusqu’à 10% des dépenses mensuelles d’une famille. Voilà un poste budgétaire où l’on peut réaliser des économies sans souffrir, par exemple en achetant des articles de marque maison. 
 

2. Inscrivez-vous à un cours sur le budget

Vous manquez de motivation pour préparer un budget? Les cours que donnent les associations coopératives d’économie familiale (ACEF) du Québec vous aideront à lancer la machine. «Le fait d’être en groupe incite à se prendre en main. Les gens se sentent moins isolés», indique Jacques Audet, responsable des communications à l’ACEF de l’Est de Montréal. Certes, l’inscription à un cours sur le budget coûte des sous (60$ à l’ACEF de l’Est de Montréal, par exemple), mais vous récupérerez cet investissement au centuple. Pour savoir où trouver des cours sur le budget, tapez «cours budget ACEF» dans un moteur de recherche Internet. 
 

 

3. Réduisez vos frais bancaires

Les institutions financières engrangent des milliards de dollars de profit en facturant chacun des services qu’elles offrent. Vous effectuez plusieurs opérations bancaires chaque mois? Vos frais de service sont sans doute prohibitifs. Dans ce cas, l’adhésion à un forfait mensuel pourrait être une solution rentable pour réduire vos frais bancaires. Pour découvrir ceux qui sont les plus avantageux, rendez-vous sur le site de l’Agence de la consommation en matière financière du Canada (www.fcac-acfc. gc.ca) et tapez «forfaits» dans l’engin de recherche.
 

4. Surveillez vos cartes de crédit

Les cartes de crédit sont de merveilleux instruments de paiement. Les plus importantes sont acceptées presque partout sur la planète. Elles vous permettent de reporter le paiement de vos achats pendant un mois, même davantage. Leur utilisation judicieuse vous permet aussi de bâtir un dossier de créditrespectable. Par contre, les cartes de crédit sont de mauvais instruments de financement. En effet, les sommes impayées sur les cartes de certains commerces portent des taux d’intérêt de près de 30%. Quant aux cartes de crédit des institutions financières, plusieurs d’entre elles facturent des taux de 19%. Les soldes des cartes de crédit doivent être éliminés en premier.
 

5. Profitez de votre âge

Outre la sagesse, y a-t-il d’autres avantages à tirer d’être considéré comme un aîné? Oui: celui de pouvoir participer à des programmes de rabais. Dans les caisses Desjardins, par exemple, les membres de 60 ans ou plus peuvent bénéficier d’un escompte pouvant atteindre jusqu’à 4$ par mois sur les frais de service courants des comptes chèques. N’hésitez pas à le demander. De même, faites valoir votre âge au cinéma (65 ans ou plus) et dans certaines chaînes de restauration. Devenez membre du Réseau FADOQ et profitez de tarifs préférentiels pour de nombreux services.
 

 

6. Exploitez le CELI


Le compte d’épargne libre d’impôt (CELI ) permet de mettre en place des stratégies d’épargne ingénieuses. L’une d’entre elles s’appelle le CELIpothèque, une marque déposée. Mise au point par le conseiller financier Mathieu Marcil, directeur de division pour le Groupe Investors à Brossard, elle combine le CELI avec l’amortissement hypothécaire. Voici un exemple.

Carole et Jean ont tous deux 52 ans. Ils souhaitent prendre leur retraite dans 13 ans, lorsqu’ils auront 65 ans. Ils ont acheté une maison qui vaut 365000$ aujourd’hui, mais sur laquelle pèse un solde hypothécaire de 250000$. Le couple finira de rembourser cette dette dans 13 ans, au moment de partir à la retraite. L’hypothèque est donc amortie sur 13 ans au taux fixe de 3,5%. Les paiements s’élèvent à 1994$ par mois. Notre couple a aussi d’autres dettes estimées à 40 000$. Tout compris, leurs paiements mensuels sont de 2698$ ventilés ainsi :

Hypothèque (250000$, 13 ans, 3,5% fixe)
Paiement par mois: 1 994$
Prêt auto (25000 $ amortis sur 5 ans à 7,4%) 
Paiement par mois: 500$
Carte de crédit (5000$ à 19%) 
Paiement par mois: 150$
Marge de crédit (10000$ à 6,5%) 
Paiement par mois: 54$
Total: 2698$

Dans cinq ans, lorsque le prêt auto sera chose du passé, Carole et Jean pourront placer 500$ par mois dans des CELI. À 65 ans, ils y auront amassé 67924$. Ils utiliseront 15000$ pour régler le solde de la carte et celui de la marge de crédit. Il leur restera donc 52924$. «À un taux de rendement annuel de 5%, cette somme de 52924$ placée dans les CELI produira un revenu annuel de 4 000$, ou encore 333$ par mois net d’impôt. Le capital sera épuisé un peu après l’âge de 85 ans», calcule Mathieu Marcil. C’est bien, mais le CELIpothèque permet de faire mieux.


Comment?
1. Carole et Jean pourraient souscrire une hypothèque de 290000$, amortie sur 30 ans au taux variable de 3%. «Comme l’amortissement est plus long, cela se traduit par des mensualités hypothécaires de 1 220$ au lieu de 1994$ », note le spécialiste.
2. Le couple utilise 40000$ de cette hypothèque pour acquitter, d’un coup, le prêt auto et les soldes de crédit.
3. Carole et Jean n’ont plus que l’hypothèque à rembourser, soit 1220$ par mois, comme l’indique le tableau ci-dessous :

Hypothèque (290000$, 30 ans, 3% variable)
Paiement par mois: 1220$
Prêt auto (0$) 
Paiement par mois: 0$
Carte de crédit (0$) 
Paiement par mois: 0$
Marge de crédit (0$) 0$
Paiement par mois: 0$
Total: 1220$

La différence entre les paiements d’hier et ceux d’aujourd’hui se chiffre donc à 1478$ par mois (2698$ - 1220$). Cette somme peut être placée dans des CELI. À un taux de rendement annuel de 5% pendant 13 ans, Carole et Jean pourraient ainsi, à 65 ans, avoir accumulé la jolie somme de 356875$! «Cet argent servira à augmenter leurs revenus de retraite de 27000$ par année sans impact fiscal, et ce, jusqu’à 86 ans. Le couple aura aussi le choix de rembourser l’hypothèque graduellement ou en un seul versement. Comme mode d’épargne, le CELIpothèque est une formule gagnante», assure Mathieu Marcil.
 

 

7. Gérez vos assurances comme un pro


Vous êtes membre d’un ordre professionnel ou d’une association de diplômés? Vous pourriez obtenir un rabais de prime si vous souscrivez une police d’assurance habitation avec une compagnie ou un courtier qui leur sont associés. De plus, le plupart des assureurs accordent une réduction de prime si vous faites assurer votre auto et votre maison au même endroit.
 

8. Prenez soin de votre auto

À 1,50$ le litre d’essence, c’est une bonne idée de chouchouter sa voiture pour économiser gros. Voici trois trucs simples.

  • Des pneus gonflés à la bonne pression permettent d’économiser jusqu’à 3 cents par litre d’essence consommée. 
  • Des roues bien alignées vous permettent d’économiser 4 cents par litre d’essence. 
  • Avec un filtre à air neuf, vous économiserez jusqu’à 9 cents par litre d’essence, en plus de protéger votre moteur contre les impuretés. 

 

9. Regardez la télé

Informez-vous tout en vous divertissant ! La populaire émission télé L’Épicerie, diffusée sur les ondes de Radio-Canada, vous indique où trouver les bons achats de la semaine dans les supermarchés. 
 

10. Contribuez à votre REER tous les mois

Adhérez à un programme de cotisation systématique à votreREER. Demandez à votre institution financière de virer, chaque mois par exemple, une somme en provenance de votre compte d’opérations quotidiennes dans votre compte REER. Cette façon de faire instaure une discipline d’épargne facile à intégrer dans votre budget. Les économies d’argent ne seront probablement pas spectaculaires, mais vous vous éviterez le stress d’avoir à courir, en février, pour cotiser à votre REER. 

 Lebelage.ca

Commenter cet article

Archives