Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


10 choses à ne pas couper dans les budgets IT

Publié par MaRichesse.Com sur 4 Décembre 2015, 16:42pm

Catégories : #ASTUCES, #ECONOMIE, #ENTREPRISE, #ARGENT

10 choses à ne pas couper dans les budgets IT

Votre budget informatique vous surplombe, les bras croisés, tel un fantôme prêt à faire de l'année qui vient une réussite ou un échec. Si vous avez suffisamment bien prévu, les menaces de votre budget IT disparaitront dans les limbes. Mais si ce n'est pas le cas, il vous en fera voir de toutes les couleurs, et votre quatrième trimestre pourrait bien être des plus rugueux.

Pour éviter ce fantôme budgétaire, vous devez planifier et planifier de la meilleure des manières. Ce n'est pas très difficile. Il faut juste du temps et de l'expérience, et parfois un peu de chance. Et vous pouvez vous rendre la vie plus facile en vous assurant que quelques points clés soient intangibles dans votre budget informatique. " Quels sont ces éléments ? " demandez-vous. En voici 10 incontournables.

1. Des frais de licence supplémentaires

Ca, c'est inévitable. De nouveaux employés seront embauchés dans l'année qui vient et côté logiciels, vous ne voudrez pas être pris en défaut. Quand ces nouveaux employés taperont à la porte de l'entreprise, vous devrez être prêt tout comme les outils nécessaires à leur travail. Cela signifie que vous devez avoir le budget pour les frais de licence supplémentaires. De quoi couvrir les licences de suite bureautique, les antivirus et les antimalware (si vous êtes sur Windows), ou encore des licences Exchange (toujours sous Windows), bref, de quoi gérer le quotidien logiciel de votre entreprise.

2. Le remplacement de matériel en urgence

Peu importe votre niveau de surveillance et de préparation côté hardware, il va finir par planter et vous devrez le remplacer. Et ce remplacement peut vous couter très cher. Si vous ne disposez pas d'une ligne budgétaire d'urgence dans votre budget, vous allez payer tout cela très très cher. Sans fond d'urgence, le décès d'un serveur mort peut empêcher l'embauche de plus de personnel, voire amener à des extrémités telles que des licenciements. Ne vous faites pas piéger. Consacrez une partie de votre budget au remplacement du matériel qui décède sans préavis.

3. La technologie mobile en croissance

Chaque nouvelle année, la technologie mobile devient de plus en plus importante. Vous devez commencer à migrer une partie de votre budget vers les projets mobiles si ce n'est pas déjà fait. Cela permet de couvrir l'achat d'appareils mobiles ou de forfaits data. De toute façon, cela devient absolument nécessaire et cette tendance ne peut être qu'en augmentation. Soyez prêt.

4. Les mises à jour payantes

Les logiciels et le matériel doivent être constamment mis à jour. Si vous utilisez des versions périmées de vos logiciels, vous risquez de perdre gros. Si vous utilisez du matériel obsolète, vous jouez avec le hasard, mais vous allez finir par perdre. Assurez-vous que votre budget informatique est prêt pour mettre à niveau logiciel comme matériel si nécessaire.

5. Les besoins de personnel

Tout le monde espère que son entreprise grandisse au point de devoir embaucher de nouveaux membres de la DSI. Mais cela peut aussi être un problème qu'il convient planifier. Le personnel informatique peut être coûteux, dont il faut lui faire de la place dans votre budget. Cette ligne budgétaire pourra également être complétée par d'autres budgets, comme un budget RH. Mais vous devez toujours être prêt pour de nouvelles embauches.

6. Les services de cloud en augmentation

À ce stade de l'évolution de l'informatique d'entreprise, il est presque impossible d'échapper aux services cloud sous une forme ou une autre. Cela peut être sous la forme d'une solution tierce ou d'une solution de cloud installée sur site. De toute façon, vous allez avoir besoin des services de cloud computing et vous aurez besoin de place dans votre budget pour non seulement déployer, mais aussi développer les services de cloud.

7. Les logiciels trouvés par les directions métiers

Au-delà des besoins budgétaires pour mettre à jour les logiciels installés, à un moment donné, vous allez avoir besoin d'acheter de nouveaux logiciel onpremise ou en SaaS (Software-as-a-service). Dans de nombreux cas, ce nouveau logiciel va aider votre personnel être plus productif. Mais si vous n'avez pas dans votre budget de quoi acheter ce nouveau logiciel, la productivité promise ne viendra pas. Réservez donc une part de votre budget pour l'achat de nouveaux logiciels.

8. La formation des collègues

À un certain point, vous allez devoir payer pour de la formation. Pourquoi ? Parce que la technologie est en constante évolution et que vous ne pouvez pas vivre et mourir avec les standards technologiques d'il y a cinq ou dix ans. Faire en sorte que votre personnel soit à la pointe des technologies actuelles peut par exemple faire la différence entre des données correctement sécurisées et de des données lâchées dans la nature. En plus, la nouvelle technologie est généralement plus efficace que les versions précédentes. La formation peut être vue comme non essentielle par certains, mais la formation est très probablement l'un des postes budgétaires les plus importants.

9. Le pipeline des données à alimenter en cash

Qui paie votre connexion à l'Internet ? Qui paie pour la connexion de secours ? Qui décide quand vous décidez de votre connexion actuelle n'est plus assez rapide au regard de vos besoins ? Il y a de fortes chances que la réponse à ces trois questions soit "votre budget". Et si la vie et la survie de votre entreprise dépend d'une connexion Internet (c'est le cas pour la plupart), vous ne pouvez pas vous permettre de ne pas avoir une sauvegarde. Bref, si ce poste budgétaire tombe sous les auspices du budget IT, assurez-vous de réserver les fonds nécessaires.

10. La solution de sauvegarde à prévoir

Si vous ne sauvegardez pas vos données (le mieux c'est dans plusieurs endroits), vous allez regretter ce faux-pas un jour. Vous avez besoin d'une solution de sauvegarde solide, fiable, et déployée de telle sorte qu'en cas de sinistre vous pourrez effectuer une reprise bare-metal. Et cela signifie généralement payer pour l'achat d'une solution et sa maintenance. Et même si vous arrivez à faire fonctionner votre propre solution de sauvegarde, vous aurez toujours besoin de veiller à ce que votre matériel de sauvegarde soit toujours en parfait état de fonctionnement et qu'il y ait un endroit sûr pour abriter les disques durs. 

 Zdnet

Commenter cet article

Archives