Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


10 astuces pour (bien) utiliser Periscope

Publié par MaRichesse.Com sur 4 Décembre 2015, 16:54pm

Catégories : #ASTUCES, #INTERNET

10 astuces pour (bien) utiliser Periscope

Periscope, c’est l’application de vidéo en live-streaming rachetée par Twitter en ce début d’année. Le principe est simple : vous diffusez un tweet contenant un lien vers un flux de vidéo en direct, que vous contrôlez directement via votre téléphone. Lors d’un live Periscope, les spectateurs peuvent également s'exprimer et interagir en diffusant des commentaires et des coeurs à n’importe quel moment. Boosté par les millions d’utilisateurs actifs de Twitter, Periscope est sur la bonne voie pour rendre le live-streaming interactif populaire.

Voici quelques bonnes pratiques pour utiliser Periscope et gagner les coeurs de votre public.

1) Définir ses objectifs 

Pourquoi “periscoper”? Pour augmenter sa notoriété, récolter des avis, partager la vision de sa marque, montrer son expertise, se rapprocher de sa communauté, gérer une crise ou améliorer son image ? Les possibilités sont nombreuses et les occasions ne manquent donc pas pour établir une relation de proximité avec son public. Selon les cas, plusieurs formats de live sont envisageables : coulisses, séance de questions/réponses, conférence de presse, visite guidée ou démonstration produit... 

2) Promouvoir son flux en amont

Vos abonnés sur Periscope sont notifiés en temps réel lorsque vous commencez à diffuser un flux en direct. Toutefois, il est conseillé d’informer votre audience en amont du lancement, sur Twitter mais pas seulement.

Lors de son #Periscopeday, par exemple, Europe 1 a diffusé uncommuniqué de presse, un article, des tweets et un visuel spécial récapitulant tous les éléments : date, sujet, plate-forme, hashtag.

3) Posséder l’équipement adéquat

Avant de commencer, assurez-vous d’avoir tout le matériel nécessaire pour proposer un live qualitatif : un trépied pour stabiliser l’image, une batterie de smartphone chargée à bloc, une bonne connexion, et un micro de qualité pour que votre public vous entende au mieux. C’est du bon sens, mais c’est important pourproposer une expérience optimale.

4) Editorialiser

Commencez par choisir un titre adéquat et des mots-clés explicites sur la thématique de votre direct vidéo. Et, selon votre sujet, il peut être intéressant de signifier un marquage géographique en activant la localisation. Gardez à l’esprit que le live doit profiter à votre auditoire. Ce que vous filmez doit donc avoir un intérêt médiatique et un angle intéressant pour capter au mieux votre public.

5) Filmer en format vertical

Sur Periscope, la vidéo verticale est valorisée car il s’agit du format le plus intuitif sur mobile. Cette fonctionnalité mérite d’être soulignée car le “vertical video syndrom” est une manie particulièrement mal perçue dans la culture web. Et pour cause : lorsque l’on importe des vidéos avec une prise de vue verticale sur des plates-formes comme YouTube ou Dailymotion, elles ne s’affichent pas sur la totalité du player mais entre deux bandes noires très déplaisantes à regarder.

6) Cadrer sur la partie supérieure de l’écran

Pour ne pas être envahi de commentaires, pensez à cadrer votre sujet ou, s’il s’agit d’un self-livestream, positionnez-vous en haut de l’écran de façon à ne pas être caché(e) par les commentaires qui s'amoncellent.

7) Sociabiliser

L’intérêt d’un “Pericast” est de pouvoir interagir en temps réel avec son public, alors n’hésitez pas à engager votre auditoire en leur posant des questions et en répondant à leurs interpellations. Si votre auditoire reçoit une notification lorsque vous commencez votre live, il n’arrive toutefois pas directement dans votre flux tel un seul homme. Profitez de ce laps de temps pour engager la conversation avec les premiers participants. Souhaitez leur la bienvenue, intéressez-vous à eux, et éventuellement, demandez leur de partager le live pour augmenter sa portée de diffusion . Et, une fois votre live terminé, n’hésitez pas à récapituler les différents points que vous avez abordés pour les retardataires. N’oubliez pas de remercier votre audience !

8) Bloquez les trolls

De façon générale, on a tendance à surestimer les trolls : ils ne sont pas si nombreux et les participants sont en majorité bienveillants. Il est probable que vous soyez confrontés à des questions parfois étranges, mais c’est le jeu du direct ! Ne vous laissez pas dérouter, et profitez-en pour ajouter une touche d’humour à votre live Periscope. Toutefois, si l’un des participants spamme le fil de conversation de votre live, il est possible de le bloquer pour ne plus voir apparaître ses messages. Pour cela, il suffit de cliquer sur le nom de l’utilisateur concerné pour pouvoir le bannir de la conversation.

9) Travailler en équipe

Lorsque l’on réalise un live Periscope, il peut être difficile de s’exprimer en suivant le fil des conversations, tout en gérant la partie technique, sans perdre de vue votre idée principale ! Pour gérer toute cette logistique (et si vous en avez les moyens), il est intéressant de se répartir les tâches au sein d’une équipe : une personne qui s’exprime, une autre qui gère la prise de vue, et une troisième qui fait le lien avec les participants en restant en alerte sur la conversation pour rapporter les différentes questions aux intervenants.

 

10) Analyser et expérimenter

La dernière astuce à garder en mémoire est celle d’analyser les retombées du live. Combien de personnes vous ont suivi ? À quel moment ont-elles quitté votre live ? Combien de “coeurs” avez-vous reçu ? À quels moment ont-ils été envoyés ?

Periscope est un outil encore nouveau, il ne faut donc pas hésiter à analyser et tenter de nouvelles choses pour trouver ce qui fonctionne. Si les conditions sont réunies pour que les applications de live streaming s’imposent durablement, les usages ont encore le temps d’évoluer. Alors ex-pé-ri-men-tez ! 

 

lanetscouade.com

Commenter cet article

Archives