Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


10 bonnes raisons de ne pas faire un régime

Publié par MaRichesse.Com sur 12 Novembre 2015, 01:24am

Catégories : #SANTE-BIEN-ETRE, #NUTRITION

10 bonnes raisons de ne pas faire un régime

Envie de perdre du poids ? De commencer le dernier régime à la mode en imaginant que cette fois ci c’est le bon ?Avant de vous lancer, lisez plutôt.

Pourquoi ? Pourquoi, faut-il toujours que je vous dise la vérité, toute la vérité. Ne dit-on pas au contraire que « toute vérité, n’est pas bonne à dire » ? La vérité est par excellence ce que vous devriez savoir. Il s’agit d’être sincère et honnête. Je dis la vérité quand mon discours est cohérent et conforme à la réalité. C’est du moins ce que vous attendez de moi lorsque je m’adresse à vous. Alors voici mon avis sur les régimes et cette fois vous allez adorer.

1. Les régimes sont trop restrictifs

Les régimes restrictifs évidemment font maigrir mais ne permettent pas le maintien de la perte de poids et même au contraire vous enferment dans le cercle vicieux de la restriction cognitive :

« Je me restreins, je suis frustré, j’ai tendance à craquer, je culpabilise, je me restreins encore plus, je me sens encore plus frustré…. »

Les cures d’amaigrissement répétitives, qui font constamment fléchir la balance, ne sont pas très salutaires. Zapper les régimes qui interdisent formellement un ou plusieurs aliments mais ne soyez pas duptes, il faudra forcement y aller mollo sur les desserts à un moment ou un autre.

 2. Un régime, c’est pour la vie

Pour diminuer le poids (et donc l’excès de masse grasse) il faut induire une balance énergétique négative (apports énergétiques < dépenses énergétiques). C’est le principe de la restriction calorique.
A l’inverse, pour maintenir un poids stable, l’équilibre énergétique doit être obtenu (apports énergétiques = dépenses énergétiques).
Cependant, il est bien démontré que les apports énergétiques qui permettent de maintenir le poids perdu après régime sont inférieurs à ceux qui permettaient de maintenir un poids stable avant la perte de poids. Ceci sous-entend que les apports alimentaires après un ou plusieurs cycles de restriction alimentaire doivent être inférieurs aux apports alimentaires avant ces phases de restriction. Oui, vous avez bien lu, alors pensez-vous pouvoir tenir toute votre vie ? Vous comprenez maintenant pourquoi les régimes ne marchent pas et vous font prendre du poids.

3. L’effet yoyo

maigrir sans régime

Effet yoyo

On diminue une grande quantité de calories via un régime ou des restrictions et on perd du poids.

Le corps demande alors moins d’énergie pour fonctionner et on peut observer une baisse du métabolisme de base (l’énergie que le corps dépense au repos).

À un moment ou à un autre, il devient difficile de maintenir ces habitudes. Les aliments interdits ou ayant été mis de côté deviennent irrésistibles et on finit par craquer.

On revient à notre alimentation d’avant, souvent accompagnée d’excès à force de s’être privé. Cette augmentation des calories, couplée à un métabolisme souvent diminué, mène à une reprise du poids perdu, et même plus !

D’après le rapport d’expertise de l’ANSES, 94% des personnes ayant perdu du poids en faisant un régime le reprennent, voir même plus au bout de 2 à 3 ans.

Alors, inutile de vous priver sous peine de voir apparaitre le spectre du yoyo.

4. Moins de 1000 calories par jour ?, impossible !

Certes en diminuant vos apports caloriques de moitié vous aller réussir à perdre du poids, mais qu’en est-il pour votre santé ? Il est impossible de tenir très longtemps à 1000 Calories par jour sans que cela nuise à votre santé. Vous vous exposez à de nombreux risques tel qu’un impact sur votre masse osseuse, des inflammations au niveau du foie et des reins, des troubles du rythme cardiaque pour n’en citer que quelques uns. La fluctuation du poids pourrait être un facteur de risque cardiovasculaire et de diabète de type 2.

Vous l’aurez compris, la pratique des régimes basses calories est délétère pour l’intégrité de votre capital santé.

 5.Privé de sortie

Vos amis eux, ne sont pas au régime. C’est un détail qui rend les choses bien difficiles.  Vous refusez une invitation au restaurant de peur de craquer sur la pizza aux 4 fromages ou le délicieux fondant au chocolat recouvert de chantilly. Du coup, vous vous retrouvez seul, chez vous, devant votre salade de carottes râpées. Les régimes c’est souvent en solo.

6.Les régimes allègent votre porte-monnaie, pas votre poids

Entre les repas « minceur » tout prêt livrés à domicile, les nouvelles pilules mange-graisses permettant de perdre du poids 3 fois plus vite, les crèmes amincissantes miraculeuses et les collants « action minceur » qui ne sont que des attrappe-nigaud, vous craquez votre budget en dépit d’aliments sains et bio. Alors mangez moins mais mangez mieux et bougez. Je sais, je viens de briser vos illusions mais je suis sûre de mon coup car la baguette magique n’existe pas…paroles de bonne fée.

7. Dire adieu aux douceurs

Se mettre au régime, c’est se priver. Il faut alors oublier la salade périgourdine au foie gras, le gratin dauphinois et le Paris-Brest généreux que vous vous octroyez avant votre régime.

La notion de plaisir est essentielle dans votre démarche de perte de poids. Perdre le plaisir de s’alimenter c’est sans aucun doute saboter toutes vos chances de conserver votre poids de forme. Autant vous limiter que de vous priver à vie et il n’y a aucune raison valable de scarifier le chocolat sur l’autel de la minceur. C’est meilleur pour votre corps et votre esprit.

8.Affamé vous serez

221HLes régimes donnent faim et vous le savez bien… Vous allez craquer dés que vous passerez devant une boulangerie ou vous dévorerez le paquet de chips que vous aviez caché dans votre placard. La faim c’est comme la drogue, tant que vous n’aurez pas assouvi votre envie, votre cerveau libère des substances spécifiques (neuromédiateurs) qui déclenchent la recherche de nourriture.

 

9. Irritable vous deviendrez

Vous aimez la vie, n’est-ce pas ? et c’est incompatible avec le régime « soupe aux choux ». Des observations ont révélé une relation bidirectionnelle entre la santé mentale et les comportements alimentaires. Le fait de se mettre au régime peut engendrer un sentiment de culpabilité ou d’angoisse. Ces pensées négatives sont à l’origine d’irritabilité et de fatigue. On peut donc affirmer que l’humeur et l’état psychologique sont influencés par l’alimentation et les quantités consommées, de même que votre humeur influence votre manière de manger. N’avez vous pas envie d’aliments réconfortants lorsque votre moral est en berne ?

10. Des carences vous aurez

Les régimes impliquent une restriction alimentaire drastique souvent dangereuse. L’insuffisance de nutriments nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme provoque des carences alimentaires.

Un régime pauvre en protéines peut entrainer une anémie par manque de fer, au contraire, les régimes hyperprotéinés, des carences en vitamines A, B1,B6, C, D. D’une manière générale, les régimes minceur entrainent des carences en minéraux tels que le magnésium et le calcium.

Vive la minceur saine

Il ne reste plus beaucoup de choix, d’ailleurs, il ne reste plus vraiment de « régimes ». Seulement des méthodes qui proposent un rééquilibrage alimentaire avec un changement d’habitudes et une meilleure hygiène de vie pour perdre du poids sereinement et durablement. C’est ce que l’on appelle la minceur saine. C’est un changement en profondeur qui réclame un peu de temps mais qui en vaut la peine.  Et n’oubliez pas que le sport est votre meilleur allié.

: http://zen-n-diet.com/

Commenter cet article

Archives