Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


10 astuces pour que vos enfants vous écoutent toujours

Publié par MaRichesse.Com sur 3 Novembre 2015, 01:15am

Catégories : #ENFANT, #PARENT, #FAMILLE, #ASTUCES, #DEVELOPPEMENT

10 astuces pour que vos enfants vous écoutent toujours

Vos enfants n'en font parfois qu'à leur tête sans faire attention à ce que vous leur dites ? Une hypnothérapeute a une solution ! Elle révèle quelques astuces pour faire en sorte que votre progéniture vous écoute.

Quel parent ne s'est jamais retrouvé en difficulté pour faire obéir son enfant ? Que ce soit parce qu'il ne trouve pas les mots ou parce que l'enfant est occupé à jouer, il est parfois difficile de se faire entendre. Alicia Eaton, une hypnothérapeute spécialiste en neuro-linguistique a une solution ! Dans son livre Words that work : How to get kids to do almost anything (soit en français "Les mots qui marchent : Comment faire obéir les enfants à presque tout"), cette Britannique révèle des moyens simples pour se faire écouter. Et ce sans crier, corrompre ou menacer ! En utilisant certains mots plutôt que d'autres ou en changeant le sens de la phrase, les parents peuvent faire obéir leurs enfants plus facilement, explique-t-elle au Daily Mail.

Oublier la négation

Pour encourager un enfant à ne pas faire quelque chose, il faut parfois supprimer la négation de la phrase. Par exemple, les phrases "Ne laisse pas ta chambre en bazar" ou "combien de fois je t'ai dit de ne pas pousser ta sœur ?" sont contreproductives, révèle la spécialiste. Tourner les phrases de façon positive peut être plus encourageant. En disant : "laisse ta chambre propre et range les Lego", vous aurez plus de chances d'obtenir de votre bout'chou qu'il se mette à ranger.

Lui donner l'impression d'avoir le choix

Parfois, le meilleur moyen de faire faire quelque chose à quelqu'un est de lui laisser penser qu'il a le choix. Cela s'applique aussi aux enfants, explique Alicia Eaton. Au lieu de dire "dépêche-toi et habille-toi", préférez dire quelque chose comme "tu veux mettre ton t-shirt rouge ou ton t-shirt bleu aujourd’hui ?", ou encore "que va-t-on mettre en premier ? Le pantalon ou le t-shirt ?". Ces formulations paraissent plus encourageantes aux oreilles des enfants.

Parler comme si l'enfant faisait une faveur en obéissant

D'après la l'hypnothérapeute, le mot "quand" est l'un des plus hypnotiques et suggestifs. Ainsi, en disant "quand tu auras rangé ta chambre, nous mangerons" ou "quand tu auras fini tes devoirs de maths, nous pourrons aller au parc", vous aurez sûrement de meilleurs résultats. Une fois que vous maîtrisez cette technique, vous pouvez pousser plus loin en utilisant deux expressions présupposées dans la même phrase. Cette technique est utilisée par les vendeurs de voitures. Par exemple, ils diront "en rentrant de l'essai de conduite, nous reviendrons et vous pourrez choisir une couleur pour l'intérieur". Appliquée aux enfants, cela donnerait : "quand tu auras fini les exercices, tu verras à quel point il est facile de connaître l'orthographe de ces mots".

Créer une connexion linguistique

Pour vous faire entendre, vous pouvez créer un lien entre vous et votre enfant par les mots. Cela donne des expressions comme "je réalise, tout comme toi, que tu as plusieurs choix qui s'offrent à toi". Le mot "comme" permet d'établir une connexion et donc de remonter l'estime de soi de l'enfant. "C'est particulièrement utile si vous sentez que la relation avec votre enfant est devenue difficile", explique l'auteure.

Dire merci avant

Selon Alicia Eaton, dire "merci" avant que l'enfant ait réalisé l'action demandée est plus encourageant. Cela lui donne envie de faire plaisir à la personne, et cela l'empêche d'ignorer la demande. C'est méthode est d'autant plus efficace si vous dites le mot magique juste un peu après avoir formulé la requête. "Une fois qu'ils ont été remerciés, ils se sentent obligés de faire la tâche demandée", décrypte-t-elle.

Expliquer sa démarche

En expliquant votre raisonnement à votre enfant, il a plus de chances qu'il fasse ce que vous lui avez demandé. Etant donné qu'il comprend ce qu'il lui est demandé et pourquoi, il sera plus enclin à le faire. Comme exemple, la spécialiste donne cette phrase : "baissons le volume pour avoir un peu de calme parce qu'il faut que nous décidions ce que nous allons faire après et ce sera plus facile d'avoir de bonnes idées".

Donner du poids aux phrases

En donnant plus de poids à vos phrases, elles prendront plus d'importance aux yeux de l'enfant. Pour ce faire, placez les expressions "penses-y" ou "écoute" en début de phrase.

L'aider à voir le positif

Si votre enfant passe son temps à se plaindre, vous pouvez l'aider à arrêter en l'encourageant à trouver des solutions. En ne le rejoignant pas dans sa complainte, vous lui montrez qu'il y a toujours un dénouement à chaque situation. S'il se plaint d'avoir trop chaud, vous pouvez lui demander : "ah, tu veux avoir moins chaud. Qu'est-ce qui te ferait te sentir mieux : ouvrir une fenêtre ou enlever ta veste ?". "Ces réponses permettent d'aboutir à moins de plaintes, et plus de concentration sur la solution", explique l'auteure de Words that work : How to get kids to do almost anything.

Utiliser des questions qui contiennent déjà la réponse

"Utiliser des questions qui contiennent la réponse est une méthode linguistique qui permet de pousser votre enfant à choisir la bonne solution", déclare Alicia Eaton. Par exemple, la questions "donc, tu es inquiet à propos de tes examens, peut-être que c'est parce que tu sens qu'il faut que tu travailles plus ?", va l'encourager à travailler plus efficacement qu'en lui disant "révises plus".

Lui faire oublier la phrase "je ne peux pas"

D'après l'hypnothérapeute, l'expression "je ne peux pas" est utilisée trop souvent au cours des conversations, et cela ferme la possibilité de faire des progrès. "Votre enfant change tout le temps, ce qui veut dire que ne pas être capable de faire quelque chose est seulement une étape". Ainsi, quand votre enfant dit "je ne peux pas faire ça", répondez-lui : "tu n'as juste pas encore trouvé la bonne façon".



Magicmaman.com 

Commenter cet article

Archives