Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


5 choses à savoir sur le chewing-gum

Publié par MaRichesse.Com sur 25 Octobre 2015, 23:51pm

Catégories : #5-TRUCS-A-SAVOIR, #INSOLITE

5 choses à savoir sur le chewing-gum

Commercialisé depuis 1872, le chewing-gum, ce n'est qu'une gomme que l'on mâche en cas de mauvaise haleine. Découvrez 5 effets du chewing-gum sur votre organisme que vous ne soupçonnez sans doute même pas !

Il peut éliminer jusqu’à 100 000 bactéries dans la bouche

Selon une étude publiée dans le journal Plose One, le fait de mâcher un chewing-gum pendant 10 minutes, éliminerait jusqu’à 100 000 bactéries. En effet, il serait tout aussi efficace qu’un film dentaire pour déloger les bactéries récalcitrantes. Le chewing-gum doit être sans sucre (le sucre nourrit les bactéries) et ne doit pas être mâché plus de 10 minutes. Excédé ce temps, il ne retient plus les bactéries qui retournent alors dans la bouche. La brosse à dents reste l’instrument le mieux adapté à l’hygiène bucco-dentaire !

 

 

Il améliore la digestion

Selon une étude de 2013, mâcher du chewing-gum après une opération chirurgicale stimulerait l’ensemble du système digestif. La reprise du transit intestinal serait donc accélérée. En revanche, mâcher trop longtemps peut provoquer des ballonnements et des flatulences à cause de l’absorption trop importante d’air et de salive.

 

 

Il stimule nos envies de junk food

Mauvais pour le régime donc ! Selon une étude américaine publiée dans la revue professionnelle Eating Behaviours, le chewing-gum mâché avant un repas, surtout s’il est parfumé à la menthe, augmente nos envies de gras. Il donnerait un goût amer aux fruits et légumes. Vous aurez alors tendance à vous tourner vers les frites plutôt que vers les brocolis.

 

 

Il rendrait plus intelligent

Selon une étude menée par une équipe américaine de la St Lawrence University de New York et publiée dans la revue Appetite,l’action de mastiquer pourrait engendrer une augmentation de l’afflux sanguin au niveau du cerveau et ainsi intensifier son oxygénation et ses capacités. Parfait avant un examen !

 

 

Les enfants qui en mâchent seraient plus turbulents

Le chewing-gum responsable de l’hyperactivité ? C’est du moins ce que démontre une étude mettant en cause de benzoate de sodium(E 211), principal conservateur présent dans les chewing-gums. Cependant l’autorité européenne de sécurité alimentaire (efsa) a jugé les preuves apportées trop insuffisantes pour interdire l’aliment. 

 Marie-Claire

Commenter cet article

Archives