Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


5 bonnes raisons de ne pas dégriffer son chat

Publié par MaRichesse.Com sur 12 Octobre 2015, 06:27am

Catégories : #ANIMAUX, #SCIENCE, #5-TRUCS-A-SAVOIR

5 bonnes raisons de ne pas dégriffer son chat

D’abord, il faut savoir que de plus en plus de cliniques ne dégriffent plus les chats. C’est sans aucun doute la clinique vétérinaire de la Promenade, dans Ahuntsic, qui a «ouvert le bal» il y a 12 ans en arrêtant cette pratique. Comme l’idée fait du chemin, aujourd’hui, plusieurs autres cliniques ou hôpitaux vétérinaires emboîtent le pas et ne dégriffent plus.

De son côté, l’Association canadienne des médecins vétérinaires (ACMV) décourage fortement l’onyxectomie des chats domestiques pour des besoins de routine. Au Québec, l’OMVQ (Ordre des médecins vétérinaires du Québec) ne bannit pas cette pratique mais ne la recommande pas nécessairement non plus!

 

5 CHOSES À SAVOIR

 

1. Une chirurgie majeure: Le «dégriffage» ou l’onyxectomie n’est ni plus ni moins que l’amputation de la troisième phalange de chacun des doigts du chat. L’American Veterinary Medical Association (AVMA) définit l’onyxectomie comme étant une chirurgie majeure. Ce ne devrait pas être perçu comme une chirurgie de routine.

2. Pas sans risques: L’onyxectomie, comme toute intervention chirurgicale, comporte des risques anesthésiques et aussi de complications potentielles (hémorragie, infection, etc.).

3. Intervention douloureuse: L’intervention cause de la douleur même avec une bonne analgésie périopératoire. Bien sûr, il existe une controverse au sujet du potentiel de douleur à court et à long terme après cette intervention. C’est qu’elle est difficile à mesurer et que peu d’études existent à ce sujet. Mais, on est en droit de se poser des questions comme celles de Dre Girard, de la clinique vétérinaire de la Promenade: «La douleur pourrait-elle se manifester plus tard sous forme de douleur articulaire ou arthritique? Le chat pourrait-il éventuellement souffrir de contractions des tendons?»

4. Comportements affectés: Il existe peu d’études sur les effets comportementaux du dégriffage chez les chats, mais bon nombre d’intervenants en comportement félin s’entendent pour dire que certains problèmes de propreté (urine hors de la litière) et d’agressivité (morsures) pourraient très bien avoir un lien avec cette chirurgie.

5. Illégal dans 39 pays: Le dégriffage est déjà interdit dans plus de 39 pays à travers le monde comme en Australie, au Brésil, en Israël et dans la majorité des pays d’Europe. Dans certains pays, les récalcitrants sont même exposés à des peines d’emprisonnement. Plusieurs villes californiennes (Los Angeles, San Francisco, Burbank, Santa Monica, Berkeley, Beverly Hills, etc.) l’interdisent aussi depuis 2009.

 

DES ALTERNATIVES AU DÉGRIFFAGE

 

Avant de faire dégriffer ­votre chat, informez-vous auprès de votre vétérinaire des alternatives offertes. Eh oui! Il existe des solutions alternatives au dégriffage qui fonctionnent assez bien! La taille régulière des griffes, l’utilisation de protège-griffes de type «soft-paws», l’obtention de bons et solides griffoirs, l’éducation adéquate de Minou et l’enrichissement de son environnement peuvent faire de petits miracles. 

 Journaldemontreal

Commenter cet article

Archives