Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


10 raisons pour lesquelles la Belgique est au sommet du football mondial

Publié par MaRichesse.Com sur 14 Octobre 2015, 19:52pm

Catégories : #BELGIQUE, #FIFA, #SPORTS, #FOOTBALL

10 raisons pour lesquelles la Belgique est au sommet du football mondial

La Belgique sur le toit du monde. Au bénéfice d'un match contre Israël, les Diables Rouges se sont hissés à la première place du classement FIFA, sans faire de bruit, et font, de fait, figure de favoris pour le prochain Euro après avoir été considérés comme un bel outsider pendant des années. Si la liste des employeurs des joueurs de cette sélection peut contribuer à expliquer ce bon classement, il y a d'autres raisons à ne pas occulter. La Belgique meilleure nation du monde, c'est tout sauf un hasard :


1- L'humilité, la plus belle des valeurs
Oui, les Belges sont modestes. Alors c'est plus facile d'être modeste quand on n'a rien gagné à part des JO en 1920, mais ça permet aux Diables Rouges d'aborder la plupart de leurs matchs dans la peau d'un outsider qui a tout à prouver.
2- La capacité à voir le verre plein
Conséquence du point précédent, chaque performance de la Belgique est un succès, quelque part. Demandez par exemple à un supporter belge si il pense que sa sélection est meilleure que l'équipe de France, il vous dira qu'aucun des Bleus n'aurait sa place dans la sélection de Wilmotts, que les Hazard, les De Bruyne n'ont pas d'équivalent dans l'hexagone. Et dans la même phrase, il vous dira que c'est un exploit pour la Belgique d'être allé en quart du dernier mondial et que l'équipe de France, avec ses noms ronflants, n'a pas été foutue de se hisser dans le dernier carré, Hahaha, quel bande de bons à rien. Logique ? Pour un Belge, oui.


3- Des rivaux dans toute l'Europe (et au delà)C'est un vrai moteur : quand une nation quelconque joue la Belgique, elle se dit “bon… soyons prudents, ils ont des bons joueurs…” mais rien de plus. Du côté belge en revanche, on convoque une haine ancestrale pour faire de ce match une finale : les Pays-Bas, l'ancien membre des 17 provinces, c'est l'ennemi. Les Français, 1er adversaires historiques en 1904, ils nous prennent de haut. Le Grand-Duché de Luxembourg, les “Lions Rouges”, il faut leur montrer qui est le patron. Ajoutez à ça de vieilles rancunes contre l'Angleterre, l'Allemagne et quelques anciennes colonies belges, et il n'y a plus jamais de matchs amicaux.

4- Une vraie belle tradition de gardiens de but
Courtois, Mignolet… ouais, il y a pas mal de nations qui aimeraient en avoir ne serait-ce qu'un. Mais ça ne date pas d'hier : Jean-Marie Pfaff, Michel Preud'homme, Filip De Wilde… Il n'y a guère que l'Allemagne qui peut rivaliser, la Belgique pouvant de surcroît miser sur des noms rigolos (et ça, on apprécie).
5- Une passion pour le foot sous toutes ses formes
La Belgique serait la meilleure nation de foot ? Rien d'étonnant quand on est déjà une des places fortes du Subbuteo et champion du monde de baby-foot. La tactique, ça ne se travaille pas que sur un tableau noir, ça s'apprend aussi dans les cafés.
6- Des supporters enthousiastes
En France, les supporters portent haut leurs couleurs quand l'équipe est championne du monde. Alors là, ok, et vas-y que ça défile sur les Champs, et vas-y que ça agite des drapeaux… En Belgique, on bloque le ring de Mons après une victoire contre la Russieen deuxième match de poule. On n'a pas le souvenir qu'après la victoire des Bleus contre la Suisse dans le même temps le périphérique ait été pris d'assaut par des supporters déchaînés.
7- Des joueurs qui vont apprendre à l'étranger
Encore une preuve de l'humilité vertueuse des Belges : au lieu de penser comme en France qu'ils disposent des meilleurs centres de formation de l'univers, les Belges envoient leurs jeunes pousses apprendre dans toute l'Europe : Kevin de Bruyne est parti à 21 ans à Chelsea avant d'exploser en Allemagne, Hazard a été formé à Lille, Ferreira Carrasco à Monaco, Nainggolan formé en Italie, Courtois débarque à 19 ans à Chelsea avant d'être prêté en Espagne… Les voyages forment la jeunesse, en tout cas plus que la Jupiler League.

10 raisons pour lesquelles la Belgique est …


8- Une génération dorée (qui traine ensemble depuis un moment)
A un moment, il faut en parler. Si la Belgique était jusqu'ici l'équivalent du Pays de Galles, une nation engendrant de temps à autre un petit génie esseulé dans un collectif moyen, Enzo Scifo ou Franky Vercauteren, le début des années 1990 a donné naissance à une belle flopée de bons tripoteurs de ballons. Certes, si Hazard, de Bruyne, Fellaini, Witsel, Nainggolan ne sont pas apparus du néant, c'est quand même pas mal qu'ils aient eu le temps d'évoluer ensemble depuis les JO 2008 qui les a vus échouer au pied du podium.
9- Une concurrence qui s'étiole
Il faut dire les choses, si la Belgique s'invite sur le toit du monde, c'est aussi parce que les traditionnelles places fortes du foot sont un peu à la peine : l'Allemagne se pose plein de questions et commence à se dire qu'à force de bien jouer elle en oublierait presque l'efficacité, l'Espagne qui se reconstruit et qui doit tourner la page d'une génération au bout du rouleau, l'Argentine qui commence ses qualif’ par deux matchs sans victoire et l'Italie qui aligne des joueurs de MLS, c'est un boulevard qu'on laisse à des Belges qui prennent tous les points qu'on leur propose.
10- Un classement FIFA un peu douteux
Il faut bien se dire les choses, mais un classement qui met un quart de finaliste du dernier mondial qui ne s'était pas qualifié pour le dernier Euro à la première place n'est pas au point. La Belgique finissait l'année 2010 57ème nation mondiale (place occupée aujourd'hui par la Jamaïque). Bon, si ce classement peut enlever le statut de tête de série à l'Italie, on ne va pas s'en plaindre.

Et vous, vous pensez que la Jamaïque sera la meilleure nation mondiale dans 5 ans ?  

 Yahoo

Commenter cet article

Archives