Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


10 mauvaises habitudes à éviter qui nous font perdre la tête... et les cheveux

Publié par MaRichesse.Com sur 14 Octobre 2015, 02:36am

Catégories : #CHEVEUX, #ASTUCES

10 mauvaises habitudes à éviter qui nous font perdre la tête... et les cheveux

On aimerait ne pas perdre la tête pour quelques cheveux? Pour cela, il suffit de bannir les 10 gestes suivants, comme nous le recommande Matt Waldron, coiffeur-coloriste et propriétaire du Salon Panache

1 - Tripoter ses cheveux
Outre nos doigts sales et gras, nos cheveux n’ont pas besoin de ces tics et gestes qui, à force de répétitions, peuvent les arracher (trichotillomanie) ou dégarnir certaines zones.

La solution : Contrôler ses nerfs! «Cela dit, une période de stress intense peut provoquer une chute diffuse de cheveux. Cet effuvium télogène sera toutefois temporaire (les cheveux repousseront).»

2 - Négliger l’hygiène des accessoires
La dernière fois que l’on a lavé nos peignes et brosses, c’était quand déjà? Si on un blanc de mémoire, c’est l’indice qu’on se recoiffe avec des ramasse-débris (pellicules, sébum, etc.).

La solution : Laver régulièrement ses outils capillaires dans une solution shampooingneuse. «Inutile toutefois de s’en faire pour quelques cheveux laissés sur la brosse. À cause de leur charge électrique, ces cheveux aident à réduire l’électricité statique lors du coiffage.»

3 - Laver ses cheveux à l’eau bouillante
En plus de délaver la coloration, cela nuit à la brillance des cheveux.

La solution : Laver la crinière à l’eau tiède et la rincer à l’eau froide. «En resserrant les cuticules des cheveux, cela amène plus de brillance.»

4 - Se shampooingner tous les jours
Outre le fait que la chevelure n’a pas besoin d’un récurage quotidien, celui-ci risque d’engendrer divers problèmes : excès de sécrétions grasses (par réaction), coloration délavée, etc.

La solution : Espacer les shampooings avec un brossage quotidien (pour retirer les résidus de produits coiffants) et un shampoing sec, utilisé de façon ponctuelle. «On peut aussi rafraîchir le coiffure par un simple rinçage en eau claire, assorti ou non d’un vinaigre capillaire.»

5 - Brosser ses cheveux mouillés
Cela reste une des meilleures façons de les casser, étant donné que la kératine imbibée d’eau est très fragile.

La solution : Attendre que l’excès d’eau se soit évaporé avant de démêler les cheveux humides. «On procède alors des pointes aux racines, mèche par mèche, avec un gros peigne à dents larges.»

6 - Exposer ses cheveux mouillés à une chaleur extrême
Qu’il s’agisse de brushing, de bigoudis ou de fers chauffants, la chaleur déshydrate les tiges capillaires (celles-ci contiennent 15% d’eau), tandis que la pression des articles coiffants malmène la kératine, partie essentielle des cheveux.

La solution : Si possible, sécher ses cheveux à l’air libre. Le reste du temps, préférer les outils coiffants (fer à friser, séchoir, etc.) vendus en salons. «Mieux calibrés, donc plus performants, ils épargnent aux cheveux une exposition prolongée à la chaleur. On devrait aussi les doubler de soins coiffants thermo-protecteurs. Ils protègent les cheveux en gainant leur surface, toit en favorisant la pénétration des actifs bienfaisants dans les tiges capillaires.»

7 - Employer des soins coiffants non adaptés
La base alcaline des colorations altère la structure des cheveux en profondeur.

La solution : «Seuls des produits adaptés peuvent réparer les dommages chimiques subis par la chevelure et, du coup, lui redonner son lustre d’antan.»

8 - Suivre des cures d’amaigrissement drastiques
Privés d’éléments nutritifs (protéines, sels minéraux, etc.), les cheveux peuvent devenir ternes et, dans les pires cas, tomber.

La solution : Bien manger…. mais accepter le fait que le vieillissement puisse être synonyme d’une crinière moins fournie. La principale hormone impliquée dans la perte de cheveux est la testostérone. Comme une femme vieillissante en produit six fois moins que l’homme, l’alopécie féminine sera cependant beaucoup plus diffuse (que celle de l’homme).

9 - Se coiffer constamment de la même manière
Chignon de patineuse, tresses rastas ou queue de cheval nouée au même endroit : à force d’être soumis aux mêmes plis, les cheveux peuvent s’affaiblir à leurs racines, se casser ou s’abîmer en un endroit précis, le long des tiges capillaires.

La solution : Varier les coiffures et toujours dormir, les cheveux secs et dénoués. «Cela évitera de se retrouver avec un début de calvitie frontale (alopécie de traction).»

10 - Négliger de faire couper les pointes des cheveux
Au fil du temps, les cheveux s’usent. D’où l’apparition de pointes fourchues que rien ne peut réparer.

La solution : Faire couper les pointes tous les trois ou quatre mois. «Pour les cheveux courts, une retouche mensuelle s’impose si on désire conserver le galbe de la coiffure d’origine.» 

 Huffingtonpost

Commenter cet article

Archives