Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


10 excellentes raisons de croire à l’existence des extra-terrestres

Publié par MaRichesse.Com sur 26 Octobre 2015, 15:30pm

Catégories : #ESPACE, #INSOLITE

10 excellentes raisons de croire à l’existence des extra-terrestres
 

C’est sans conteste l’une des questions qui nous passionnent le plus, nous autres, êtres humains: sommes-nous seuls dans l’univers? A priori, notre planète est la seule et unique, dans notre système solaire en tout cas, à réunir les conditions optimales pour l’apparition et l’épanouissement de la vie, mais comment prétendre que de telles conditions sont impossibles ailleurs, beaucoup plus loin…? Diverses exoplanètes - hors du système solaire -, on le sait aujourd’hui, ressemblent furieusement à la nôtre. De plus, la présence d’eau, qui favorise l’éclosion de la vie, a été détectée ailleurs que sur Terre. Avons-nous des cousins quelque part? C’est peu probable, mais la vie doit bien exister ailleurs, sous une autre forme. Voici 10 bonnes raisons d’y croire:

1. Les observations d’Apollo 11

La mission américaine Apollo 11 est bien entendu la plus célèbre de toutes les missions du programme Apollo, pour la simple et bonne raison qu’en juillet 1969, elle a permis à deux êtres humains, Neil Armstrong et Buzz Aldrin, secondés par un troisième homme resté en orbite, Michael Collins (photo), de poser le pied sur la Lune. Apollo 11 est toutefois également célèbre pour l’une des observations les plus déroutantes d’extra-terrestres. Au troisième jour de la mission lunaire, les astronautes américains envoient un curieux message à la base de Houston: ils veulent savoir où se trouve précisément le deuxième étage de la fusée Saturn V qui leur a permis d’arriver sur place. Les coordonnées de cet important débris leur sont transmises, pourtant elles plongent les astronautes dans la plus grande perplexité. Pourquoi? Parce qu’ils viennent d’observer ensemble des objets se déplaçant à grande vitesse, alors que d’après Houston, les débris les plus proches de leur module se trouvaient à ce moment-là à plus de 10 000 km de distance! Selon un rapport confidentiel, Aldrin et Armstrong ont vu depuis la surface de la Lune deux énormes engins spatiaux traverser l’espace, puis disparaître. L’observation a duré 2 minutes, un laps de temps durant lequel les communications avec Houston ont été impossibles. La NASA aurait délibérément choisi de taire ce type “d’observations” durant les missions Apollo.

2. Le nombre croissant d’exoplanètes semblables à la nôtre

Grâce aux progrès scientifiques extraordinaires réalisés ces dernières années en matière d’optique - on pense notamment au téléscope spatial Hubble -, l’homme est capable d’observer les confins de l’univers avec une précision à peine croyable. Galilée serait sans doute éberlué de voir ce que les téléscopes d’aujourd’hui sont capables de discerner! Au cours des 10 dernières années, des centaines d’exoplanètes (notre illustration), donc situées en dehors du système solaire, ont été découvertes. Soyons francs, l’immense majorité d’entre elles sont gazeuses et, a priori, totalement inhospitalières. Il en est pourtant un petit nombre qui sont véritablement très prometteuses en termes de possibilité de vie. Quelques douzaines sont même considérées par les astronomes comme des cousines de la Terre ce qui, reconnaissons-le, a le mérite de faire travailler l’imagination! L’univers est si vaste qu’on peut fort bien imaginer une galaxie identique à la nôtre, située quelque part, en miroir. La plupart de ces planètes semblables à la Terre sont localisées dans une même portion de l’univers, baptisée “Goldilocks Zone”. Au début de cette année, les astronomes ont identifié huit nouvelles planètes dans cette zone, dont Kepler 438b - située à 475 années-lumière - qui a la particularité d’être un poil plus grande que la Terre, mais vraiment semblable.

3. La présence d’eau à travers l’univers

Personne ne l’ignore sur Terre: l’eau a joué un rôle déterminant dans l’apparition de la vie. Voilà pourquoi les astronomes consacrent beaucoup d’énergie et de temps à tenter d’évaluer si il y a de l’eau ailleurs. On a longtemps pensé, à tort, qu’il ne pouvait y en avoir ailleurs. A tort. La mission Curiosity Rover nous a révélé qu’il y avait eu de l’eau sur la planète rouge. La présence de glace sur les pôles (voir photo) était déjà avérée, mais là, c’est le lit d’anciens cours d’eau qui a été mis à jour. Le mois dernier, la NASA a pu démontrer, photos à l’appui, qu’il y a de l’eau à l’état liquide sur Mars pendant plusieurs mois de l’année. En dehors de Mars, d’autres planètes présentes dans notre système solaire semblent elles aussi bénéficier de la présence d’eau. La plus prometteuse est sans doute Europa, l’une des lunes de l’immense Jupiter, qui semble posséder un océan actif. Callisto et Ganymede, deux autres satellites de Jupiter, semblent elles aussi avoir de l’eau à leur surface, tout comme Titan et Enceldus, qui sont en orbite autour de Saturne. L’eau, c’est la vie, donc il est probable que des formes de vie existent sur ces différents corps célestes.

4. Le fameux signal Wow!

Si l’homme observe le ciel et, au-delà, l’espace depuis toujours, il le fait avec beaucoup plus de précision depuis l’invention du téléscope, puis des super téléscopes. Mais il ne fait pas que regarder. Il écoute aussi. Très attentivement. Il le fait grâce à des instruments baptisés grandes oreilles, qui sont des téléscopes dotés d’une technologie capable de capter le moindre son venu d’ailleurs. Or le 15 août 1977, l’astronome américain Jerry R. Ehman est précisément occupé à bosser sur le plus gros appareil de ce genre, dans le cadre de ses recherches à l’Université de l’Etat de l’Ohio lorsque soudain, il a des palpitations et n’en croit pas ses oreilles: il vient de capter un signal radio venu d’outre-espace! Jamais un tel phénomène ne s’est produit précédemment, mais là, il n’y a aucun doute. Quelque chose a bel et bien été capté: le signal a été audible pendant 72 secondes, soit le temps exact durant lequel le téléscope pourra observer une zone précise de l’univers. Le truc, c’est que jamais plus aucun son ne sera capté de cette zone… Ce son est considéré par beaucoup comme la preuve absolue de l’existence des extra-terrestres. Les spécialistes estiment que le signal sonore, qui n’a pu être élaboré sur Terre, est parti d’une zone située à quelque 220 millions d’années lumière. Il démontrerait une forme d’intelligence extra-terrestre. On l’a appelé le signal Wow! parce que c’est le mot (voir galerie) que Jerry R. Ehman a écrit à côté de la transcription numérique des données.

5. Roswell et la zone 51

Si vous étiez fans de la série X-Files, vous connaissez l’existence de la célèbre zone 51, une zone militaire située près de Roswell, au Nouveau Mexique. En 1947, un objet volant non identifié s’est écrasé dans cette zone et pour beaucoup, il est clair qu’il s’agissait d’une soucoupe volante. Le Gouvernement américain a toujours nié, affirmant qu’il s’agissait en réalité d’un simple ballon météo destiné à s’élever dans l’atmosphère, mais des centaines de témoins jurent qu’ils ont pu voir et toucher certains débris métalliques appartenant à l’ovni et d’autres vont jusqu’à affirmer avoir vu le corps d’un extra-terrestre au moins enlevé par les militaires sur le lieu du crash! Bien sûr, jamais aucune preuve formelle n’a pu être fournie, mais en 2012, un ancien agent de la CIA du nom de Chase Brandon, aujourd’hui retraité, a déclaré que ce qui était tombé là “ne venait pas de cette planète”. La zone 51 a depuis lors nourri d’innombrables théories de la conspiration et de nombreuses personnes sont convaincues que les débris de l’ovni et de son (ou ses) occupant(s) sont toujours conservés précieusement quelque part… Il faut dire qu’après avoir nié l’existence d’un complexe militaire sous-terrain à l’endroit présumé de la zone 51, les autorités ont modifié la version officielle pour finalement admettre qu’une base existait bel et bien, mais qu’elle n’avait rien à voir avec l’Air Force… Il n’en fallait pas plus pour relancer le mystère.

6. Les observations d’ovnis

Même si les observations d’ovnis se révèlent la plupart du temps fantaisistes, soit parce que les objets en question ont été conçus par des hommes, soit parce qu’il s’agit en réalité d’appareils militaires ou de météorites, leur nombre est tout simplement stupéfiant. De nombreux cas n’ont jamais pu être expliqués de manière logique... Et il faut reconnaître que certains récits, étayés la plupart du temps par des preuves étonnantes ou des témoignages difficilement réfutables, suggèrent que les extra-terrestres pourraient bien exister. Ces récits ont d’ailleurs ceci de troublant que non seulement ils suggèrent d’autres formes de vies que les nôtres dans l’univers, mais aussi que ces dernières seraient plus évoluées que nous, ce qui n’est pas facile à admettre.

7. L’âge même de l’univers

La taille phénoménale de l’univers - d’aucuns la jugent infinie - est en soi une question fascinante pour nous autres humains. Se projeter à pareille échelle donne le vertige! Au-delà de la taille qui, rappelons-le, ne compte pas (hum), efforçons-nous de penser l’univers en termes d’âge. Cela n’est pas anodin lorsqu’on réfléchit à l’existence de la vie ailleurs. Les astronomes estiment aujourd’hui que le Big Bang, à l’origine de notre système solaire, s’est produit il y a 13,8 milliards d’années! La planète Terre, elle, s’est formée il y a environ 4,5 milliards d’années, même si certains estiment aujourd’hui qu’elle est un peu plus “jeune”, soit 3,5 milliards d’années. Quoi qu’il en soit, par rapport à l’âge de l’univers, c’est une gamine! Et que dire de l’homme…? Partant de cette fascinante échelle du temps, il semble tout à fait possible que des civilisations extra-terrestres aient pu voir le jour, vivre, s’épanouir et enfin disparaître longtemps avant l’apparition de l’homme sur Terre et même, pourquoi pas, avant même la formation de notre planète. Songez-y, c’est vertigineux. On vous avait prévenus. De la même manière, on peut imaginer qu’il puisse en être de même après la disparition de la Terre et des hommes. Rien ne permet d’exclure pareilles probabilités, donc restons objectifs. Il faudrait vraiment que l’homme se prenne pour Dieu pour imaginer qu’il demeure seul dans l’univers! Cela n’aurait aucun sens...

8. Les indices du passé

On pourrait penser que les observations d’ovnis se sont multipliées au XXème siècle à cause du cinéma, de science-fiction notamment, et les progrès immenses réalisés dans le domaine des effets spéciaux. Ce n’est que partiellement vrai. En réalité, certains témoignages évoquent déjà des objets volants non identifiés avant même que l’homme n’invente l’avion et les satellites. On peut évoquer le cas de la Madone de Saint-Jean peinte au XVème siècle par Domenico Ghirlandio et qui montre clairement un objet en forme de disque dans le ciel, au-dessus de l’épaule de la Vierge Marie. Sur cette même toile, un homme et son chien le regarder avec incrédulité. De la même manière, certaines peintures rupestres, datant de plusieurs milliers d’années, suggèrent également la présence d’extra-terrestres ou la visite d’ovnis sur Terre et curieusement, les ovnis qui sont décrits de nos jours leur ressemblent furieusement! Sans évidemment constituer des preuves scientifiques, cela suggère que nous ne sommes pas seuls.

9. Les organismes qui résistent à tout

On le sait, il existe sur notre bonne vieille Terre des micro-organismes et des bactéries, parfois même des créatures plus imposantes tels les scorpions par exemple, qui sont capables de survivre à des conditions extrêmes dans lesquels des hommes mourraient rapidement. L’homme est peut-être la créature la plus évoluée sur cette planète, mais il ne peut vivre partout. Il est donc hautement improbable que les conditions requises pour l’existence de l’homme soient réunies ailleurs dans l’univers. En revanche, on peut partir de l’hypothèse qu’une forme de vie est tout à fait possible ailleurs. Pourquoi? Parce que sur notre planète, des micro-organismes sont capables d’encaisser plus de 100 degrés d’amplitude thermique et donc de se développer aussi bien à 0° qu’à 100° ou plus. D’autres peuvent soutenir plus de 6 fois la pression ressentie au niveau de la mer sans dommage apparent. D’autres organismes enfin peuvent rester en sommeil plus de 10 ans et “revenir à la vie” quand les conditions le permettent. C’est précisément parce que des bestioles minuscules sont capables de telles prouesses sur notre planète qu’on peut imaginer qu’il en soit de même ailleurs, en particulier dans des planètes inhospitalières pour l’homme.

10. Les dimensions folles de l’univers

Difficile pour un être humain de réaliser la taille réelle de l’univers qui a permis à notre planète, la Terre, d’exister. Partir de la simple idée que notre système solaire n’est qu’un petit ensemble parmi le nombre de 100 à 130 milliards (!) de galaxies que les scientifiques estiment maintenant est vertigineux. Il faut bien imaginer pourtant ce qu’autant de galaxies peuvent autoriser de planètes, donc de mondes, habitables par une ou plusieurs formes de vies. Alors c’est vrai, la vie requiert des conditions tout à fait exceptionnelles pour apparaître et se développer, mais comment penser que parmi les dizaines de milliers de planètes possibles dans l’univers, il n’en existe qu’une seule telle que la nôtre? Cela n’a aucun sens. Du coup, la probabilité qu’une vie extra-terrestre existe ailleurs est grande. Osons l’affirmer sans détour: nous ne sommes pas seuls dans l’univers! Reconnaissez que cela change les perspectives

Illustre.ch

Commenter cet article

Archives