Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


10 choses que vous devez absolument savoir à propos de Mars

Publié par MaRichesse.Com sur 13 Octobre 2015, 16:18pm

Catégories : #MARS, #ESPACE, #INSOLITE

10 choses que vous devez absolument savoir à propos de Mars

L’intérêt pour la planète Mars a rarement été aussi vif sur Terre, maintenant que la NASA a fourni la preuve de la présence d’eau liquide sur Mars. En réalité, depuis 2012 et la mission Mars Science Laboratory, qui a permis au robot Curiosity d’explorer la surface de la planète rouge, les découvertes ont été nombreuses. Du coup, le cinéma s’intéresse à nouveau à notre grande voisine, en ce moment à travers le film de Ridley Scott Seul sur Mars (The Martian), avec Matt Damon. Voici 10 choses que vous devez absolument savoir à propos de la planète rouge:

1. Mars a deux lunes

A la différence de la Terre, Mars n’a pas un seul, mais deux satellites qui sont de plus petite taille que notre Lune. En outre, leur surface n’est pas ronde, mais irrégulière. Elles ont la même composition qu’une multitude d’astéroïdes qui sillonnent le système solaire, ce qui laisse penser à la NASA que ce sont d’anciens astéroïdes qui ont été piégés par la gravité de Mars et tournent depuis lors en orbite martienne. Les lunes de Mars portent les prénoms des fils jumeaux du dieu Ares, Phobos et Déimos, dans la mythologie grecque. Les spécialistes estiment que leur durée de vie sera brève, à l’échelle de l’univers, sans doute entre 30 et 50 millions d’années. La force de gravité martienne finira par les arracher à leur orbite et ils s’écraseront à la surface de la planète rouge. Si on l’observait depuis la surface de Mars, Phobos aurait l’air un tiers plus grand que notre Lune et Déimos ressemblerait à une étoile scintillante.

2. Une journée sur Mars dure 24 heures et une année 687 jours

On l’ignore encore trop souvent, mais Mars est la planète qui s’apparente le plus à la Terre dans le système solaire, même si il y a de notables différences. Comme sur notre planète, il y a quatre saisons sur Mars, à cause de son axe de rotation, et un jour martien dure également 24 heures. Son orbite autour du soleil est toutefois beaucoup plus longue, puisqu’elle dure près de deux fois plus longtemps, soit 687 jours. Cela signifie que les quatre saisons martiennes sont aussi deux fois plus longues que les nôtres. L’hiver, il n’est pas rare que la température descende jusqu’à -131°. En été, toutefois, la température moyenne y est de 22,2°. En clair, réservez plutôt l’été pour vos vacances martiennes!

3. Mars possède le sommet le plus haut de tout le système solaire

Les astronomes ont découvert un sommet gigantesque situé dans l’hémisphère ouest, au nord ouest d’une chaîne montagneuse baptisée, qu’ils ont baptisé le mont Olympe (notre photo: vue du mont Olympe depuis l'orbite martienne). Il culmine à 25 km d’altitude, soit trois fois la hauteur de l’Everest! Son diamètre mesure pas moins de 600 km, soit en gros la taille de l’Arizona. Majestueux, il s’élève au milieu d’un vaste cirque de pics qui feraient baver d’envie tous les alpinistes chevronnés. Le mont Olympe offre évidemment des pentes - donc des pistes - proportionnelles, autrement dit sans fin. D’origine volcanique, il est aussi le plus jeune sommet martien.

4. Il y a de l’eau liquide sur Mars

Vous avez forcément pris connaissance de cette info majeure à propos de la planète rouge le mois dernier. Un moment historique dans la phase exploratoire de Mars amorcée par la NASA, qui a annoncé avoir découvert la preuve de la présence d’eau liquide sur sa surface. Les scientifiques savaient déjà qu’il y avait eu de l’eau sur Mars. La présence de glace a aussi été avérée sur ses deux pôles et ailleurs durant l'hiver martien (photo), mais il manquait une preuve irréfutable de la présence d’eau à l’état liquide... Celle-ci ne coule apparemment que pendant les mois d’été, comme l’ont révélé des photos satellite révélant de grandes traînées sombres à durée éphémère, un peu comme les torrents qui se forment à la fonte des neiges et descendent de nos montagnes. Il s’agit d’une découverte majeure, parce qu’elle nous permet de penser qu’en stockant cette eau, des êtres humains pourraient vivre sur la planète rouge. Elle implique aussi qu’une forme de vie martienne - microbes, bactéries - existe peut-être déjà.

5. Un voyage à destination de Mars dure 8 mois

L’idée d’un voyage sur Mars fascine les hommes depuis longtemps et désormais, la NASA, même si officiellement il n’est pas question d’une mission habitée pour l’instant, s’y prépare. Si les astronautes font maintenant des séjours de plusieurs mois, parfois jusqu’à un an, en orbite terrestre, c’est aussi pour voir comment notre corps encaisserait un tel voyage. Il est raisonnable de penser qu’autour de 2030, un tel voyage sera entrepris, même si de multiples obstacles et questions subsistent encore. Un aller simple pour Mars durerait environ 8 mois, ce qui est plus long que la durée moyenne des séjours dans la station spatiale internationale. Or un voyage impliquerait nécessairement quelques jours sur place avant le retour… de 8 mois également! Pour rappel, la durée du voyage aller de la Terre à la Lune lors des missions Apollo était d’environ 3 jours! A noter que c’est en 2003 que les orbites de Mars et de la Terre ont été les plus proches. Les deux planètes n’étaient alors séparées que de 56 millions de kilomètres...

6. Les plus grandes tempêtes de poussière se produisent sur Mars

D’énormes tempêtes de poussière se produisent à la surface de Mars lorsque celle-ci est la plus proche du soleil, c’est-à-dire pendant son été. Le phénomène est très spectaculaire. Il peut durer des mois et recouvrir toute la surface de la planète rouge (photo). Pendant ces tempêtes, la température monte en flèche parce que les nuages de poussière absorbent la chaleur du soleil au lieu de la réfléchir. Les vents peuvent alors souffler aisément jusqu’à plus de 200 km/h! Ces tempêtes ont du reste déjà perturbé une mission de la NASA, en 1971, lorsque la sonde Mariner 9 est arrivée dans l’orbite de Mars au moment de la pire tempête jamais observée. La NASA a dû attendre plusieurs semaines avant de pouvoir commencer à récolter des données. L’atmosphère martienne étant très mince, soit environ 1% seulement de notre atmosphère, ces vents tempétueux ne seraient pas un souci en soi pour les hommes, mais ils mettraient en revanche le matériel à rude épreuve, parce que la poussière s’infiltrerait partout, par exemple sur les panneaux solaires dont ils perturberaient à coup sûr le bon fonctionnement.

7. On a retrouvé des morceaux de Mars sur la Terre

Tout comme la surface de la Terre, celle de Mars a été bombardée d’astéroïdes au cours de son histoire, parfois de grande taille. Néanmoins, étant donné que la force de gravité à la surface de Mars est vraiment très faible par rapport à la nôtre, de nombreux débris n’ont fait que rebondir avant de retourner dans l’espace, un peu comme une balle de ping-pong. Certains de ces débris sillonnent donc actuellement le système solaire. On en a donc logiquement retrouvé aussi sur Terre. On donne à ces météorites l’abbréviation technique SNC (pour shergottites, nakhlites et chassignites), correspondant à leur composition géologique. Certains gaz contenus dans ces météorites étaient de composition identiques à ceux prélevés par les sondes Viking lancées par la NASA sur Mars à la fin des années 70. Il est fascinant d’imaginer le voyage intersidéral qu’ont fait ces météorites avant de s’écraser sur la surface de la Terre!

8. Mars doit son nom au dieu grec de la guerre

Si Mars a toujours été associée par l’homme à la guerre et au sang, c’est bien sûr à cause de sa couleur rouge (photo). Les Grecs anciens l’ont appelée Ares, en référence au dieu de la guerre dans leur mythologie. Les Romains les ont ensuite imités et c’est leur nom, Mars, que nous utilisons encore aujourd’hui. Dans d’autres civilisations aussi, les hommes se sont inspirés de sa couleur pour désigner cette planète. Ainsi les astronomes chinois l’ont-ils longtemps appelée l’étoile de feu et les prêtres égyptiens la désignaient comme “la rouge”. Rappelons que Mars doit cette apparence rouge singulière à la poussière d’oxyde de fer qui couvre sa surface. Les roches et le sol martiens sont principalement constitués de fer, même si l’on trouve également trace d’autres éléments. La poussière est générée par l’érosion des roches due au vent et c’est la réaction produite par le mélange oxygène et oxyde de fer qui lui donne sa couleur. Les tempêtes font monter la poussière dans l’atmosphère, ce qui donne au ciel martien un étonnant reflet orangé.

9. Les Egyptiens connaissaient déjà l’existence de Mars

En dépit de la distance qui la sépare de la Terre, Mars était déjà connue des astronomes de l’Egypte ancienne qui l’avaient cataloguée comme un corps mouvant dans le ciel. Vers 1534 avant JC, ils avaient déjà compris que cette planète effectuait un mouvement répété. Par la suite, les hommes n’ont cessé de faire de nouvelles découvertes au sujet de la planète rouge. La première observation au téléscope a été réalisée par Galilée en 1610. Très vite, les astronomes ont pu établir quelques faits majeurs à propos de Mars, par exemple sa période de rotation, l’angle de son axe par rapport au soleil et le fait qu’elle est dotée de deux pôles de glace. Les progrès techniques des téléscopes au XIXème siècle ont permis de bien meilleures observations et la planète Mars a alors pu être cartographiée en détails. A partir des années 60, nous avons envoyé de multiples sondes et robots aux fins d’explorer l’orbite et la surface de Mars. La mission effectuée en 2012 par le robot Curiosity s’est révélée particulièrement marquante. Désormais, la NASA fait une découverte majeure concernant Mars chaque mois. Le meilleur est donc sans doute à venir!

10. Mars possédait jadis un immense océan

Durant cette seule année 2015, les scientifiques de la NASA sont allés de découvertes en découvertes avec, le mois dernier, la preuve enfin de l’existence d’eau sous forme liquide à la surface de Mars. Plus tôt dans l’année, les mêmes scientifiques avaient annoncé avoir trouvé la preuve d’un ancien océan immense sur la planète rouge. Cet océan était si vaste qu’il couvrait environ la moitié de l’hémisphère nord peu après sa formation, il y a environ 4,5 milliards d’années. La NASA estime qu’il faisait par endroits 1600 mètres de profondeur. Cela confirme que Mars a d’abord une planète à l’atmosphère chaude et humide, ce qui laisserait à penser qu’il pourrait y avoir eu de la vie naguère, ce que les scientifiques refusaient majoritairement de croire il y a 10 ans seulement. On associe tous Mars à un paysage rouge, sec et stérile, mais il est clair désormais que cela n’a pas toujours été ainsi. De l’espace, on estime aujourd’hui que Mars devait ressembler à la Terre à s’y méprendre il y a quelques centaines de millions d’années.


Source: goliath.com

Commenter cet article

Archives