Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


10 choses à savoir sur Coca-Cola

Publié par MaRichesse.Com sur 26 Octobre 2015, 05:54am

Catégories : #ENTREPRISE, #BOISSON, #INSOLITE

10 choses à savoir sur Coca-Cola

Où que vous soyez dans le monde, vous en trouverez. Le Coca-Cola est aujourd’hui le symbole de la consommation de masse et de la mondialisation. Une boisson que l’on retrouve à l’identique, de la Chine à l’Amérique du Sud. Mais comment ce soda a conquis le monde ? La réponse en 10 points.

Pharmacie et prohibition

Cela peut paraître étonnant, mais le Coca-Cola est né dans une pharmacie d’Atlanta en 1886. Son créateur, John Stich Pemberton cherchait en fait à commercialiser de nouvelles boissons énergisantes et rafraichissantes. Dans le même temps, le maire d’Atlanta organisait par referendum l’interdiction de l’alcool dans la ville pour une période d’essai de deux ans. Le 8 mai 1886, le docteur met en vente sa boisson révolutionnaire. Avec cette récente prohibition à Atlanta, le succès de cette nouvelle boisson couleur caramel est immédiat.

Une inspiration française

Sans parler de plagiat, il faut savoir que la recette originelle de Pemberton s’appelait « French Wine Cola ». Elle s’inspirait du « vin Mariani », une boisson tonique mise au point par le chimiste français Angelo Mariani à partir de vin de Bordeaux et d’extrait de feuilles de coca. À la fin du XIXe siècle, ce breuvage connut un franc succès en France et fut même vanté par le pape Léon XIII et l’écrivain Emile Zola.

Une recette tenue secrète

Machine marketing, la marque Coca-Cola entretient le mythe d’une recette secrète gardée sur une simple feuille de papier dans un coffre d’Atlanta. Pourtant, si la recette exacte reste cachée les ingrédients sont connus : huiles essentielles d’orange, de citron, de muscade, de coriandre, de fleurs d’oranger, ainsi que de cannelle, d’alcool, de jus de citron, de vanille, de caramel, de colorant, de sucre. Il faut ajouter à cela la noix de cola, utilisée pour ses propriétés stimulantes ainsi que la feuille de coca que l’on trouvait à l’origine, mais qui fut retirée de la recette, car elle contenait une petite quantité de cocaïne.

Une canicule et une capsule pour se développer

En 1888, un homme d’affaires Asa Candler rachète pour 2 300 dollars l’affaire et la formule du Coca-Cola à Pimberton. Mais c’est la canicule de 1891 qui va favoriser son développement. La vague de chaleur provoque la rupture de stock de la nouvelle boisson seulement commercialisée dans un point de vente dans une fontaine de soda. Cette pénurie décide Candler a enfermer vingt-cinq centilitres de Coca dans une bouteille en verre et de la vendre dans toutes les surfaces de distribution. La capsule destinée à la fermeture arrive quelques années plus tard et pousse à une consommation plus forte. Candler invente aussi la distribution par pack de six pour forcer les clients à emmener les bouteilles pour les boire chez eux.

Une bouteille unique

On le voit, le passage de la fontaine de soda à la bouteille à lancé le développement de la marque Coca-Cola, mais Candler veut aller plus loin et réclame un récipient que « même un aveugle pourra reconnaître ». C’est en 1915 qu’est dessinée la fameuse « bouteille contour » appréciée pour ses courbes féminines et facilement reconnaissable au toucher. Dessinée par Alexander Samuelson, elle sera même enregistrée au bureau des brevets américains en 1977, un fait rarissime pour un produit de consommation de masse.

La Seconde Guerre mondiale : Coca à la conquête du monde

Le Coca-Cola a été déclaré « fourniture de guerre » par le président américain Roosevelt, et échappa de ce fait aux restrictions de sucre imposées aux États-Unis. De son côté, le PDG Robert Woodruff s’est engagé à ce qu’un soldat américain puisse s’en fournir n’importe où pour la somme maximum de cinq cents. Jusqu’en 1945, 64 usines sont mises en chantier pour la mise en bouteilles derrière le front. À la fin de la guerre, l’effet « american way of life » et le Plan Marshall ont donné un formidable essor aux produits américains : chewing-gum, cinéma… et Coca-Cola.

Coca-Cola et le Père Noël

La légende est tenace et beaucoup croient que c’est Coca-Cola qui a inventé le Père Noël. Pourtant, la vérité est plus complexe. C’est grâce aux contes de Clement Clarke Moore que le personnage du Père Noël prend corps et remplace le traditionnel Santa Claus au début du XIXe. À la fin du siècle, des illustrateurs le représentent déjà ventru, à la barbe blanche et l’air jovial.
En 1931, les publicitaires de la marque décident de dessiner ce vieux bonhomme aux couleurs de Coca en train d’en boire pour encourager à en consommer l’hiver. La puissance marketing et publicitaire de la firme d’Atlanta fera le reste et en quelques années à peine, plus personne n’imagine le Père Noël autrement qu’en sa tenue rouge et blanche.

Light, zéro et sucre

Dès la deuxième moitié du 20e siècle, la question des répercussions du Coca-Cola sur la santé commence à se poser. La principale interrogation concerne le sucre. En effet, chaque litre en est composé de 85g, justifiant largement le rattachement au phénomène d’obésité qui touche de nombreuses personnes aux États-Unis. Pour diversifier son offre et adopter une attitude plus responsable, Coca-Cola lance sa gamme « light » en 1982. Aux États-Unis, son nom est Diet Coke, afin de faire intégrer aux consommateurs l’idée de régime (diet), à une époque où le diktat de la minceur était déjà présent. En 2007, Coca-Cola tente de convaincre également ceux qui souhaitent diminuer leur consommation de sucre tout en conservant le goût original en créant le « zéro ». Il ne contient pas de sucre et moins de 0,3 kcal pour 100ml.

Le futur

Coca-Cola a annoncé en février, l’acquisition, de 10 % du capital de Green Mountain Coffee Roasters, une société américaine qui possède les dosettes de café et les cafetières Keurig. Cette prise de participation doit aussi et surtout permettre à Coca-Cola de contre-attaquer sur le marché… des sodas. À l’instar de l’entreprise israélienne SodaStream, l’idée est de pouvoir fabriquer soi-même des boissons gazeuses avec une machine qui gazéifie l’eau du robinet et permet d’ajouter un concentré au goût de cola, orange ou limonade. Commercialisation prévue en 2015.

En chiffres

– Il y a 400 000 points de vente Coca-Cola en France

– Un Fançais boit en moyenne 22,7 litres de Coca-Cola en un an alors qu’un Américain en boit en moyenne 89 litres

– Coca est présent dans plus de 200 pays sous 400 marques différentes

– Toutes les 10 secondes dans le monde, 126 000 personnes achètent un produit Coca-Cola

– 1,5 milliard de boissons Coca-Cola sont consommées par jour dans près de 200 pays

– En 1960, Coca cola est devenue la boisson la plus consommée de toute la planète dans 135 pays (hors thé et café.)

– Le budget publicitaire mondial de la marque s’élevait à 2 milliards de dollars en 2007

 

Julien Auduc - Illustrations Wikimedia Commons 

 Touslesbudgets.com

Commenter cet article

Archives