Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


10 astuces pour passer à l’heure d’hiver en toute sérénité

Publié par MaRichesse.Com sur 24 Octobre 2015, 06:12am

Catégories : #ASTUCES, #SANTE-BIEN-ETRE

10 astuces pour passer à l’heure d’hiver en toute sérénité
Le dernier week-end du mois d’octobre est marqué par le passage à l’heure d’hiver. Bonne nouvelle, nous gagnons une heure de sommeil la première nuit…mais c’est aussi quelques dérèglements dans notre vie quotidienne, dont on se passerait bien. Voici les bons gestes  et rituels à adopter pour passer le cap en douceur.
 

Dans la nuit du samedi au dimanche du dernier week-end d’octobre, à 3 heures du matin, il faudra retirer 60 minutes à l’heure dite légale. Il sera donc deux heures. Alors certes nous nous réjouissons à l’idée de dormir une heure de plus la première nuit mais nous redoutons aussi les journées plus courtes et le manque d’ensoleillement  


 Ce changement soudain a des conséquences sur notre organisme, notamment sur notre rythme biologique et notre sommeil. Delphine Bourdet, sophrologue, nous donne quelques astuces pour un passage à l’heure d’hiver zen. 

 

Se coucher plus tard le samedi soir

Essayez de vous coucher une heure plus tard le samedi soir (cela ne devrait pas être trop compliqué). Ainsi, vous vous réveillerez à un horaire considéré par l’organisme comme habituel, car le nombre d’heures de sommeil restera inchangé. 

 

Le changement d’heure se prépare

 Des astuces simples permettent de se préparer psychologiquement au changement d’heure. Ainsi, il est conseillé de modifier l’heure sur tous vos appareils électroniques, horloges et montres le dimanche. Cela vous évitera tout stress inutile le lundi matin. L’idéal serait de le faire le samedi, histoire de s’habituer avant le Jour J. Se lever le matin alors qu’il fait encore nuit peut être difficile pour certains. Pour retarder au maximum l’heure du réveil, pensez à préparer la veille les vêtements que vous porterez et à dresser la table du petit-déjeuner. Le temps passé au lit est sacré ! 

 

Un manque de lumière à pallier

L’automne est bien installé, l’hiver approche, les dépressions saisonnières se multiplient à cette période l’année. Le passage à l’heure d’hiver implique que les journées soient plus courtes. Le manque d’ensoleillement joue sur notre moral. Pour faire le plein de lumière, pensez à laluminothérapie. Quinze minutes d’exposition devant des lampes de lumière blanche ou bleue le matin pendant 5 à 15 jours suffisent. Bien évidemment, quand le soleil pointe le bout de son nez, n’hésitez pas à vous exposer 15 à 20 minutes pour recharger vos batteries en vitamine D

 

La micro-sieste, votre alliée de la journée

 Le sommeil est perturbé par le changement d’heure. Pour Delphine Bourdet, il est donc important de pratiquer  au quotidien, et si vous le pouvez, un "balayage corporel" à travers unemicro-sieste de 20 minutes. Profitez de ce moment pour "ressentir chaque partie de votre corps en train de se détendre : les yeux, la mâchoire, les épaules, le ventre, les jambes…". Choisissez un endroit calme pour une récupération optimale.

 

Soigner son alimentation

Le sommeil ne doit pas être gêné par la digestion. Pour cela, dînez tôt et mangez léger le soir. Votre endormissement en sera facilité. Aussi, évitez les excitants tels que le café, le thé ou encore les sodas à base de caféine après 16h. 

 

Le coucher, un moment à ne pas négliger

Premier réveil à l’heure d’hiver difficile (le dimanche ne compte pas)? Il faut donc revoir vos habitudes au moment du coucher ! Soyez régulier dans vos horaires et essayez de vous coucher tous les jours à la même heure (au moins en semaine) et idéalement avant minuit. 

 

Libérer la chambre de tout appareil électronique

 Télé, ordinateur, tablette, jeux vidéo peuvent énerver avant le coucher. Laissez-les en dehors de votre chambre. Aussi, L’environnement dans lequel vous allez vous endormir doit être sain et calme. Aérez votre chambre quelques minutes avant le coucher et changez les draps régulièrement. 

 

Ne pas lutter contre la fatigue

Il n’est que 21 heures et vous commencez à ressentir les premiers signes de fatigue ?  C’est tout à fait normal car, pour votre organisme il est en fait 22 heures. Ecoutez votre corps et allez-vous coucher dès les premiers bâillements et dès que vous sentez vos paupières lourdes.
 Pour ceux qui auraient du mal à s’endormir "restez dans votre lit, en positon allongée, sur le dos, les jambes et les bras décroisés. Pratiquez des respirations abdominales profondes, en comptant sur 3 temps à l'inspiration par le nez et en expirant sur 6 temps par la bouche. Faites une dizaine de respirations en prenant bien conscience des mouvements réguliers de votre ventre", conseille Delphine Bourdet.

 

Non, à la grasse matinée le dimanche

 La grasse matinée est sacrée le dimanche mais pour une fois dans l’année, ne traînez pas trop au lit le premier dimanche matin qui suit le changement à l’heure d’hiver. Vous risqueriez d’avoir du mal à vous endormir le soir. 

 

Le changement d’heure s’anticipe aussi pour bébé

Les adultes se remettent assez rapidement du passage à l’heure d’hiver. Chez les bébés, ce changement peut les chambouler pendant plusieurs jours, voire un mois. Une perte d’appétit, des troubles du sommeil et des sautes d’humeur sont les signes d’un changement d’heure mal vécu par bébé. 
 Pour que tout se passe bien le jour J, commencez à décaler progressivement ses heures de repas, de réveil et de coucher 3 ou 4 jours avant la date réelle du changement d’heure.

Par exemple, si vous avez l’habitude de lui donner à manger à 12h, reculez son repas chaque jour de 15 minutes à partir du mercredi qui précède le dimanche du changement d’heure (ce jour-là il sera 12h au lieu de 13h). Cela vous évitera, la semaine suivante, l’humeur grognon d’un bébé qui a faim et qui s’impatiente !

  • Annabelle Iglesias

 

 Doctissimo

Commenter cet article

Archives