Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


10 choses à savoir sur Maïtena Biraben

Publié par MaRichesse.Com sur 11 Septembre 2015, 04:06am

Catégories : #PEOPLE, #FRANCE

10 choses à savoir sur Maïtena Biraben

Depuis le lundi 7 septembre, elle présente son "Grand Journal" nouvelle formule sur Canal+. Comment cette journaliste de caractère est-elle arrivée là ?

1Tête de gondole

Pour son premier "Grand Journal", lundi 7 septembre, Maïtena Biraben recevait Manuel Valls, venu débriefer la conférence de presse donnée par le chef de l’Etat le matin même. Invité idéal pour faire taire les rumeurs de "dépolitisation" de l’antenne. Habitué des lancements sous haute tension, Valls avait déjà essuyé les plâtres lors du grand retour d’Antoine de Caunes en 2013. Face à un Premier ministre assis, Maïtena Biraben a mené, debout, une interview combative qui a semblé trancher avec la suite, moins rythmée, de l’émission.

2Coup de fil

C’est sur son portable que Vincent Bolloré himself lui a laissé un message pour lui proposer de prendre les rênes de l’émission phare de la chaîne cryptée, propriété de Vivendi, dont il est actionnaire.

3Ambition affichée

En 2008, alors qu’elle anime une émission hebdomadaire sur la très confidentielle chaîne Planète, elle exige auprès de Rodolphe Belmer, le numéro 2 du groupe, la place vacante et plutôt convoitée de Bruce Toussaint à la tête de "la Matinale" de Canal+. Elle lance : 

Je veux 'la Matinale”, donne-la-moi !". Quatre ans plus tôt, il l’avait convaincue de quitter "les Maternelles" sur France 5, persuadé qu’elle avait le potentiel pour devenir "une des grandes figures de la chaîne". Ironie du sort : Maïtena Biraben s’est vue promue à la tête du "Grand Journal", alors même que Rodolphe Belmer et ses équipes ont été éjectés par le même Vincent Bolloré…

4Culot monstre

Agacée par une séquence de "Complément d’enquête" sur France 2, dans laquelle un conseiller de François Hollande affirme que celui-ci n’a plus le temps d’être en contact avec les Français, Maïtena Biraben envoie, quelques jours plus tard, un SMS au président de la République :

Si vous voulez voir des Français, il y en a chez moi, venez dîner."

"Quand vous voulez", lui répond François Hollande, qu’elle a donc reçu chez elle, à Sèvres. Elle a ensuite accepté l’invitation rendue par celui-ci à l’Elysée.

5Dîners présidentiels

En 2014, la journaliste sémillante déclarait à "TéléObs" :

Les gens pensent qu’il y a une très grande connivence entre les politiques et les journalistes. C’est dommageable […]. Moi, je tiens vraiment à m’en démarquer."

Ses deux dîners avec le président de la République, quelques mois avant de le recevoir dans "le Supplément", lui ont justement valu quelques reproches de… connivence, dont elle s’est défendue en ces termes :

Cela reste deux démarches déconnectées, l’une citoyenne, l’autre professionnelle."

François Hollande, invité du "Supplément", aux côtés de Maïtena Biraben, le 19 avril 2015. (SIPA)

6Communication choc

Depuis sa propulsion à la tête du vaisseau amiral de Canal+, c’est Anne Hommel, la conseillère de DSK ou Cahuzac, spécialiste des situations de crise, qui s’occupe de sa com. "C’est une amie, immensément talentueuse, je l’ai rencontrée quand son équipe a fait mon portrait dans 'le Supplément' en octobre 2013. Cela n’a rien de spectaculaire", explique la communicante. Pour d’autres, au contraire, cela en dirait long sur la métamorphose de la journaliste sympathique en personnalité médiatique bien intégrée dans les réseaux.

7Coup de bol

A 21 ans, elle vient d’emménager à Genève quand elle décroche un job d’assistante de production à la radio suisse. Par hasard, elle rencontre un ami à la cafétéria. Il l’incite à passer un casting. Du jour au lendemain, elle se trouve projetée à l’antenne de laTélévision suisse romande.

8Homme en noir

En 1997, alors qu’elle présente une émission sur TV5 Monde depuis la Suisse, Maïtena Biraben a la stupéfaction de recevoir un appel de Thierry Ardisson sur son téléphone fixe. L’homme en noir veut qu’elle vienne à Paris pour la produire. Il lui loue même le studio au-dessus de chez lui au célèbre 93, rue du Faubourg-Saint-Honoré.

9Ballon ovale

D’origine basque, benjamine de quatre frères,Maïtena Biraben est évidemment amatrice de rugby. Elle a même assuré le rôle de consultante pour RTL lors de la Coupe du Monde en 2007.

10Femme libre

Mariée trois fois, à la tête d’une famille recomposée de quatre enfants, elle a déclaré, dans "Elle", être plus à l’aise sur un plateau de télé que dans la vie quotidienne.

Hélène Riffaudeau. Nouvel-Observateur

Commenter cet article

Archives