Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


10 choses à savoir sur Frédéric Mazzella

Publié par MaRichesse.Com sur 23 Septembre 2015, 01:03am

Catégories : #ENTREPRISE, #INTERNET, #JEUNESSE, #PEOPLE

10 choses à savoir sur Frédéric Mazzella

BlaBlaCar est devenu "licorne". Le site de covoiturage rejoint ces rares start-up françaises non cotées en bourse et valorisées à plus d'un milliard de dollars. Jeudi 18 septembre, Frédéric Mazzella, a annoncé une levée de fonds de 200 millions de dollars. Pur produit de l'école républicaine, il a fait de BlaBlaCar le leader mondial du covoiturage.  

1Inventeur

Dans le hameau vendéen - Sérigné - où il grandit avec chevaux, chiens, chats et poissons, il met au point deux inventions : le parapluie sans manche et le piège à souris non létal. Toutes deux refusées par "Science & Vie Junior", auquel il avait envoyé ses trouvailles.

2Covoitureur

Il a obtenu son permis du premier coup, contrairement à sa copieuse de voisine, qui le passait pour la quatrième fois. C’est en voulant rejoindre la Vendée depuis Paris qu’il a l’idée de racheter le site Covoiturage.fr. Depuis, il covoiture incognito et cuisine ses compagnons de route :

Un jour un type m’a défendu que BlaBlaCar appartenait à la SNCF. Je lui ai dit que non, mais il ne me croyait pas. J’ai fini par dire qui j’étais. Mais je ne pense pas qu’il m’ait cru non plus..."

3Républicain

Boursier en prépa à Henri-IV, ce fils de prof étudie la physique à Normale-Sup (Ulm), puis entre à Stanford, des études qu’il finance en modélisant les tissus humains pour la Nasa. En 2007, il suit un MBA à l’Insead, dont il finit de rembourser les 70 000 euros de frais fin 2014. De 2009 à 2013, il donne un cours à Sciences- Po, intitulé "Start-up".

4Musicien

Violon dès 5 ans, piano à 6. Conservatoire de La Rochelle. A 16 ans, cheveux longs, il se met à la batterie et à la guitare. A 17, il rejoint Paris pour intégrer le Conservatoire et une terminale aménagée. Il a depuis composé un air pour une pub radio du "Monde". Et, en 2005, sa chanson de trip-hop "Hightech" est parmi les 50 demi-finalistes du concours CQFD des "Inrocks"."Si elle avait été sélectionnée, confie-t-il, j’aurais tout plaqué."

5Stratège

Avant de trouver la bonne formule pour le site de covoiturage, pour la commission sur la transaction, il tente trois modèles économiques : la publicité, l’abonnement mensuel et une version premium. BlaBlaCar a aussi failli s’appeler Meetdrive ou Tuttigo,"des noms qui associent le lien social et le fonctionnel".

6Persévérant

A un journaliste qui note, en 2008, que le site ne décolle pas, il répond, fier de ses origines italiennes, qu’il mangera des pâtes."Ce sont les meilleures amies de l’entrepreneur", dit-il. Il se verse sa première paie un an après celle de sa première recrue.

(AFP Photo Kenzo / Tribouillard)

Et avant d’ouvrir, avec 10 000 euros, le compte de sa société à La Poste, il essuie le refus de sept banques."On adore lesstart-up", lui dit l’une."Amenez vos trois derniers bilans", répond une autre. Une troisième soupire :

Merci, mais internet, on a déjà donné."

7Prospère

Entre 2006 et 2014, BlaBlaCar a levé plus de 80 millions d’euros auprès des fonds les plus réputés de la planète. L’entreprise, installée dans le 9e arrondissement de Paris, emploie 350 personnes, opère dans 19 pays et compte 20 millions de membres.

8Financier

Il s’intéresse aux petites pousses françaises : Dualo (un instrument de musique), Holidog (garde d’animaux), JeLoueMonCampingCar.com, StarOfService (aide à domicile), Howtank (communauté de clients), et a récemment financé Patatam (vêtements d’enfants)."Juste quelques milliers d’euros, dit-il modestement, car j’interviens au début, un moment décisif."

9Familial

Le patron de BlaBlaCar participe à l’aventure de The Family et de 50 Partners, qui coachent et financent de jeunes entreprises innovantes. Ses copains dans le milieu du Net : Pierre Kosciusko-Morizet, fondateur de PriceMinister, Jean-Baptiste Rudelle (Criteo), Fany Péchiodat (My Little Paris), Paulin Dementhon (Drivy) et Brian Chesky (Airbnb).

10Patriote

Il a lancé l’initiative "Reviens Léon, on innove à la maison!", qui rappelle aux sceptiques la vitalité du numérique en France.

Cela va prendre un peu de temps pour inverser la vapeur, mais j’espère que l’on créera vite Welcome Jack, pour accueillir les talents étrangers dans nos entreprises."

Ce n’est donc pas un hasard si François Hollande l’a nommé n° 10 du Comité des 11 tricolore, chargé de promouvoir l’Euro 2016.

 Nouvel-Observateur

Commenter cet article

Archives