Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Présidentielle américaine : les républicains s’en prennent à la Chine, Marchés Financiers

Publié par MaRichesse.Com sur 25 Août 2015, 21:48pm

Catégories : #CHINE, #ETATS-UNIS, #POLITIQUE, #MONDE

Présidentielle américaine : les républicains s’en prennent à la Chine, Marchés Financiers

Plusieurs prétendants ont demandé à la Maison blanche d’annuler la visite officielle du président chinois prévue le mois prochain.

Les immigrés mexicains peuvent souffler. La déroute des marchés financiers lundi a détourné pendant quelques heures l'attention des candidats à l’élection présidentielle américaine, en leur offrant une nouvelle cible : la Chine. Jugée responsable de l’effondrement des marchés qui frappe de plein fouet l’épargne des ménages américains, elle a fait l'objet d’attaques en règle lundi. Plusieurs candidats républicains ont ainsi appelé la Maison Blanche à annuler la visite officielle du président chinois Xi Jinping _ la première aux Etats-Unis _ prévue à Washington le mois prochain.

« Les marchés s’effondrent, tout ça à cause de prévisions défaillantes et parce qu’on laisse la Chine et l’Asie décider de tout », s’est ému Donald Trump sur Twitter, alors que le Dow Jones perdait plus de 1000 points. « Moi je n’organiserais pas un dîner, je lui servirais un hamburger McDonald’s en lui disant qu’il faut se mettre au travail », a-t-il ajouté plus tard sur Fox News, faisant allusion à la cérémonie prévue pour le président chinois Xi Jinping.

 
 

Le gouverneur du Wisconsin Scott Walker a de son côté accusé Pekin de chercher à nuire aux intérêts américains, en manipulant son économie et sa monnaie, tout en procédant à des attaques informatiques. « Les Américains tentent de faire face à l’effondrement des marchés qui découle du ralentissement de l’économie chinoise, et du fait que les Chinois manipulent leur économie, a-t-il réagi. Au lieu de recevoir fastement le président chinois en visite officielle, le président Obama devrait s’assurer qu'ils répondent de leurs attaques répétées contre les intérêts américains ».

 
 

Le gouverneur du New Jersey Chris Christie a, lui, pointé la trop grande exposition des Etats-Unis à l’économie chinoise, déplorant que la dette publique « ait été dans une large mesure donnée aux Chinois ». « Il est temps de construire l’économie de l’Amérique, pas celle de la Chine ou du Mexique, et de cesser d’importer du travail bon marché et d’exporter nos emplois », a pour sa part réagi Mike Huckabee, ex-gouverneur de l’Arkansas, sur Twitter.

 
 

Les démocrates sont restés plus discrets. Bernie Sanders, le sénateur du Vermont a simplement fustigé « Wall Street et les milliardaires qui décident de tout » sur Twitter. Hillary Clinton n’a pas réagi, mais le mois dernier, alors qu’était révélée l’étendue de l’attaque informatique contre les données de plusieurs millions de fonctionnaires américains, dans laquelle la Chine est soupçonnée, elle avait accusé cette dernière de « tenter de pirater tout ce qui n’est pas en mouvement en Amérique ».

 

 Lesechos

 

Commenter cet article

Archives