Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Libération d'Isabelle Prime : des ravisseurs «très, très durs» selon Fabius

Publié par MaRichesse.Com sur 7 Août 2015, 03:39am

Catégories : #NEWS, #FRANCE

Libération d'Isabelle Prime : des ravisseurs «très, très durs» selon Fabius

La première réaction est venue de son père. «Je suis heureux comme tout» a déclaré ce vendredi matin Jean-Noël Prime, suite à l'annonce dans la nuit de la libération de sa fille de 30 ans, retenue au Yémen depuis février 2015. «Elle est en bonne santé», a-t-il ajouté, précisant qu'il avait appris la nouvelle jeudi vers 23 heures, soit un peu moins de deux heures avant l'annonce de l'Élysée. Isabelle Prime est attendue à Paris ce soir, où elle sera accueillie par François Hollande et Laurent Fabius, ainsi que par ses proches.

«Une personne très forte et équilibrée» pour Fabius

Laurent Fabius se dit lui «extrêmement heureux de la libération d’Isabelle Prime». Joint par Europe 1, il est revenu sur les conditions de cette libération : «Ça fait déjà plusieurs mois qu'on travaille sur cette libération, de manière très discrète comme toujours mais c'est une grande joie car c'était le seul otage qu'on avait encore à l'extérieur». 

VIDEO. Isabelle Prime: «Nous ne payons pas de rançon», a affirmé Laurent Fabius


Le ministre s'est entretenu brièvement avec l'ex-otage par téléphone, et assure qu'elle va «très bien». «Elle est d'ailleurs étonnante par son égalité d'âme, et le fait que visiblement c'est une personne très forte et très équilibrée», ajoute t-il. «Tous les otages passent par des moments de grande difficulté où ils se sentent abandonnés, en plus les ravisseurs étaient des gens très, très durs. Mais comme on dit, tout est bien qui finit bien !», conclut le ministre, ravi.

Dans un communiqué, il remercie «le Centre de crise et de soutien du Quai d’Orsay et l’ensemble des services de l’Etat, qui ont montré leur remarquable efficacité», ainsi que «Sultanat d’Oman et son ministre des affaires étrangères», avec lequel il est en contact permanent. «La libération d’Isabelle Prime montre une fois de plus que la France n’abandonne jamais les siens», se félicite le ministre.

Manuel Valls se réjouit lui aussi de la libération de la consultante. Dans un tweet posté ce matin, le premier ministre également félicité «ceux qui ont oeuvré à sa libération».




Son interprète très émue

Interrogée par <a data-cke-saved-href="http:" href="http:" franchement="" je="" ne="" sais="" pas="" quoi="" dire,="" suis="" si="" heureuse,="" davantage="" que="" lorsque="" j'ai="" été="" libérée",="" se="" réjouit="" chérine="" makkaoui,="" l'interprète="" libérée="" 15="" jours="" après="" l’enlèvement.="" elle="" a="" toujours="" su="" la="" française="" serait="" libérée.="" "j'ai="" gardé="" espoir,="" mais="" cela="" pris="" du="" temps",="" résume-t-elle."="" class="ui-link" style="margin: 0px; padding: 0px; display: inline; color: rgb(0, 90, 135); font-size: 14px; text-decoration: none; font-family: Tahoma, Arial, sans-serif; text-align: justify; background-color: rgb(255, 255, 255);">RTL, son interprète yéménite Chérine Makkaoui elle aussi capturée puis libérée deux semaines plus tard, a du mal à trouver les mots pour exprimer son soulagement:  «Franchement je ne sais pas quoi dire, je suis si heureuse, davantage que lorsque j'ai été libérée. J'ai toujours gardé espoir, mais cela a pris du temps». «J'ai envie de prendre Isabelle dans mes bras, de l'embrasser, de lui dire qu'elle m'a tellement manqué» ajoute l'interprète, très émue. 

Mais Chérine Makkaoui est aussi consciente que le retour à la réalité, après 153 jours de détention, s'annonce difficile :  «à l'heure où je vous parle elle doit être complètement perdue, elle ne doit pas réaliser ce qui lui arrive. C'est ce que j'ai vécu. Cela a dû être difficile, très difficile pour elle, le Yémen n'était pas son pays» explique l'interprète. Si elle demeure inquiète pour son amie, elle sait qu'Isabelle Prime saura rebondir :  «je sais qu'Isabelle est forte, très forte, elle va s'en sortir. Je lui souhaite d'être désormais en sécurité, de trouver un chemin plus tranquille pour l'avenir».

Le président François Hollande avait dit dans un communiqué partager «la joie de la famille d'Isabelle qui a su faire preuve de beaucoup de courage et d'une grande responsabilité au cours de cette longue attente». 

 Leparisien

 

Commenter cet article

Archives