Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Le but ultime de la technologie n'est pas d'améliorer le sort des masses, mais de faire gagner de l'argent à une minorité

Publié par MaRichesse.Com sur 6 Août 2015, 11:42am

Catégories : #TECHNOLOGIE, #ECONOMIE

Le but ultime de la technologie n'est pas d'améliorer le sort des masses, mais de faire gagner de l'argent à une minorité

« Beaucoup des innovations les plus récentes de la Silicon Valley ne sont pas réellement des innovations technologiques, mais des innovations entrepreneuriales. Une compagnie peut-elle être qualifiée d’entreprise du secteur des technologies si elle utilise des apps de smartphone pour distribuer, accepter des paiements et organiser la logistique pour la livraison de sous-vêtements, par exemple ? », se demande Susie Cagle dans le New York Times. 

Elle admet que les innovations technologiques permettent d’améliorer notre existence, mais estime que le secteur se développe d’une manière qui ne favorise plus les réelles inventions, mais plutôt le renforcement des modèles de profit traditionnels.

Ainsi, le vaste réseau de distribution créé par l’internet a davantage permis la concentration du pouvoir et de la richesse mondiale entre les mains de quelques personnes, plutôt que leur démocratisation.

Par exemple, on a créé des outils qui permettent de révolutionner le secteur des taxis en permettant à des utilisateurs d’entrer en contact direct avec des chauffeurs, mais ces innovations n’ont guère bénéficié à ces chauffeurs, ni ne leur ont permis de créer des entreprises indépendantes. Au contraire, elles ont profité à des firmes telles qu’Uber ou Lyft, auxquelles elles ont permis d’atteindre des valorisations astronomiques. La même chose vaut pour Facebook ou Twitter : avec la technologie actuelle, il serait possible de bâtir des plateformes de messagerie ou des réseaux sociaux qui pourraient être détenues par une collectivité d’individus, plutôt que par un petit nombre de mastodontes incontournables qui exploitent nos données personnelles.

En fin de compte, malgré la révolution qu’elle est censée apporter, la technologie n’a pas remis en question les modèles de l’économie mondiale, au contraire, elle a élargi le gouffre entre les utilisateurs et les propriétaires des firmes de ce secteur.

Et pour changer cet état de choses, et permettre à tous ces réseaux d’atteindre leur réel potentiel, il faudrait rompre le lien avec le système financier qui fait tourner la Silicon Valley. « Le capital risque nécessaire pour financer ces projets est distribué avec l’objectif de gagner de l’argent, et pas de faire jaillir l’innovation réelle », déplore Cagle. 

 Express

 

Commenter cet article

Archives