Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Etre parent pour la première fois serait pire qu’un divorce ou un licenciement

Publié par MaRichesse.Com sur 15 Août 2015, 00:47am

Catégories : #PARENT, #BEBE, #SCIENCE, #INSOLITE

Etre parent pour la première fois serait pire qu’un divorce ou un licenciement

Si devenir parent est vécu – ou attendu – comme un heureux événement, la réalité est parfois plus compliquée qu’on ne l’imaginait.

En fait, selon une étude menée sur 2 016 jeunes parents, la première année – avec le premier enfant – peut avoir des conséquences vraiment horribles sur le moral, « pires qu’un divorce, qu’un licenciement, voire que la mort d’un conjoint »,explique The Washington Post.

Les chercheurs Mikko Myrskylä et Rachel Margolis ont mené leur étude sur 2 016 Allemands sans enfants, qui sont devenus parents. Ils ont tous donné une note de 0 à 10 à la simple question : « Etes-vous satisfaits de votre vie ? »

Baisse de moral et chute de la natalité

Le but de l’étude était de déterminer pourquoi dans les pays développés l’écart est si important entre le nombre d’enfants que les gens disent vouloir et le nombre d’enfants qu’ils ont. Les Allemands déclarent ainsi volontiers vouloir deux enfants… mais le taux de natalité stagne en Allemagne à 1,5 enfant par femme depuis quarante ans.

maternite

A la naissance du premier enfant, la note moyenne du bonheur a tendance à baisser de 1,6 point sur 10. Néanmoins, parmi les couples qui désiraient un enfant et qui anticipaient sa naissance, le bonheur est parfois monté l’année qui précédait la naissance. Une fois la naissance passée, seuls 30 % des parents sont restés au même niveau de bonheur, les autres – 70 % – se sont définis comme moins heureux pendant l’année voire les deux années qui suivent la naissance.

Devenir père ou mère a fait baisser la note de bonheur de 1,4 point en moyenne, ce qui est très élevé. En comparaison, car l’étude ne traite pas que de la natalité, un divorce représente une baisse moyenne de 0,6 point, un licenciement de 1 point.

2300_loss-of-happiness_v3

Parmi les personnes qui ont participé à l’étude, celles dont le bonheur a le plus baissé sont aussi celles qui auront moins tendance à avoir un deuxième enfant. Et le phénomène est plus présent encore lorsque les parents ont la trentaine, et s’ils ont fait des études. 

 Bigbrowser

 

Commenter cet article

Archives