Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


5 grands projets qui pourraient changer le monde

Publié par MaRichesse.Com sur 6 Août 2015, 12:04pm

Catégories : #5-TRUCS-A-SAVOIR, #MONDE, #TECHNOLOGIE

5 grands projets qui pourraient changer le monde

En Chine, le projet pharaonique de déviation du Fleuve Jaune
Le projet avait été imaginé par Mao Zedong comme une solution technique à un problème écologique : la population chinoise est plus concentrée dans les régions arides du nord du pays, alors que les eaux coulent à flots dans le sud. Qu’à cela ne tienne, il suffit de rééquilibrer la situation grâce à une chantier à faire pâlir les pharaons. En décembre, l’artère centrale de ce « Projet de déviation sud-nord des eaux » est entrée en service. Elle apportera à terme 9,5 milliards de mètres cubes d’eau à la capitale depuis le fleuve Jaune, soit un sixième du débit du deuxième cours d’eau chinois. A Pékin, il pleut moins qu’en Algérie, cette déviation démesurée va donc changer la face du pays et risque de bouleverser son écologie. Pour cette seule partie centrale, il a fallu 11 ans, près de 30 milliards d’euros et déplacer plus de 330 000 personnes. Reste désormais à construire l’«itinéraire ouest» estimé à 80 milliards d’euros.

Grand Inga, le barrage géant qui doit transformer l’Afrique
A lui seul, il alimentera en électricité la moitié du continent Africain : de l’Afrique du Sud à l’Egypte, en passant par le Nigeria, le Cameroun, mais aussi le Gabon, la Centrafrique, le Soudan et l’Ethiopie . Le «Grand Inga» dont la construction devrait débuter en 2017 sur les rives du fleuve Congo, à 250 km au sud-ouest de Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo (RDC) sera le plus grand projet hydro-électrique de tous les temps. Deux fois plus grand que le titanesque barrage chinois des Trois-Gorges ! Avec une production attendue de 40 000 mégawatts, soit l’équivalent de trois réacteurs nucléaires, le chantier s’annonce titanesque et périlleux : Inga coûtera quelque 12 milliards de dollars, l’eau du fleuve Congo dont le débit est le deuxième le plus rapide du monde derrière l’Amazone sera précipitée sur 70 mètres de hauteur dans de gigantesques conduites de 13 mètres de diamètres. Reste à boucler le financement de ce projet pharaonique qui doit permettre à 500 millions de foyers africains d’en finir vec les pénuries d’électricité et booster l’économie du continent tout entier. 

Des champs éoliens au large des côtes françaises
Grands chantiers français, les premiers parcs éoliens français maritime doivent entrer en service en 2018 alors que l’aventure a commencé il y a près de dix ans. Six zones de 60 à 80 km² au large des côtes bretonne et normande des géants d’acier, de la hauteur de la tour Montparnasse, vont bientôt déployer leurs ailes. Chaque site produira 500 mégawatts - entre la moitié et un tiers de la puissance d’un réacteur nucléaire - et coûtera 2 milliards d’euros. Qu’importe l’addition, l'État a décidé que c’était le prix à payer pour diversifier les sources d’énergie et atteindre ses objectifs : 40% de l’électricité produite doivent provenir d’une source renouvelable en 2030. En Europe, où des fermes géantes existent déjà notamment en mer du Nord, la puissance délivrée en 2014 a été équivalente à celle produite par 10 réacteurs nucléaires. 

Un train à grande vitesse entre la Chine et les Etats-Unis ?
Une voie ferrée de... 13.000 km, soit 4000 km de plus que le Transibérien, la ligne la plus longue du monde ! C'est le projet fou imaginé par des ingénieurs chinois et dévoilé en 2014 pour relier les Etats-Unis via la Sibérie, l'océan Pacifique et le Canada. Imaginez un train roulant pendant deux jours à 350 km/heure passant par un tunnel sous-marin de 200 km, soit lui aussi le plus long du monde reliant les continents asiatique et américain... Pour mémoire, celui sous la Manche ne fait que 37 km. Un membre de l'Académie chinoise d'ingénierie a affirmé que ce projet était non seulement techniquement réalisable, mais qu'il faisait déjà l'objet de discussions avec la Russie. Problème, les autres pays n'auraient pas été contactés. Ce qui n'empêche apparemment pas les autorités de Pékin de mûrir un autre projet ferroviaire reliant l'Ouest chinois à l'Europe !

L’élargissement du canal de Panama : un chantier titanesque
Commencé en 2007 et baptisé «le plus grand chantier du monde» avec plus de 20.000 ouvriers retirant pas moins de 40 millions de m3 de terre, l'élargissement du canal de Panama devrait se terminer -sauf nouveaux retards- en 2016. Reliant depuis 1914 l'océan Atlantique au Pacifique, ce qui permet le transport de marchandises sans passer par le dangeureux Cap Horn au sud du continent américain, ce canal centenaire long de 77 km a été construit par l'ingénieur français Ferdinand de Lesseps. Mais il est aujourd'hui bien trop étroit pour les nouveaux supertankers et porte-conteneurs. Ces derniers, dans un contexte de forte hausse du commerce maritime mondial, sont en effet plus imposants et plus nombreux. De nouvelles écluses plus larges (55 m), plus longues (427 m), plus profondes (18 m) et aux portes de 10 m d'épaisseur ont donc été installées pour accueillir les 14.000 navires environ qui transitent chaque année. Coût estimé de la facture, 5,2 milliards de dollars (4,7 Mds €). 

 Leparisien

 

Commenter cet article

Archives