Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


10 vérités sur les personnes qui réfléchissent trop

Publié par MaRichesse.Com sur 15 Août 2015, 17:55pm

Catégories : #DEVELOPPEMENT, #RELATIONS, #CERVEAU, #SANTE-BIEN-ETRE

10 vérités sur les personnes qui réfléchissent trop

Les névrosés ont souvent mauvaise réputation. Nerveux, tendus, lunatiques, ils réfléchissent toujours trop et ne laissent rien passer.

De l’avis général, ils n’ont pas bonne presse (après tout, ce comportement entraîne un certain nombre de risques susceptibles de nuire à la santé et au bonheur). Cependant, la névrose n’est pas entièrement malsaine. Ceux qui parviennent à la gérer peuvent même, contrairement aux autres, tirer profit de leur esprit hyperactif et de leurs émotions à fleur de peau.

Voici donc dix choses vraies sur les névrosés.

1. “Lâcher prise” les met mal à l’aise

Pour un(e) névrosé(e), l’improvisation est un défi. Elle ou il aime donc prévoir les choses, afin d’éviter au mieux les surprises. Même s’ils gagneraient à se laisser aller un peu plus, leur propension à l’anticipation n’est pas toujours une mauvaise chose: à qui d’autre pourrait-on confier l’organisation de la fête d’anniversaire d’un collègue?

2. Ce sont des amis irréprochables

Les névrosés veulent s’assurer de ne rien laisser au hasard et développent une conscience ultrasensible de l’image qu’ils renvoient aux autres. Ils n’oublient pas de vous appeler pour votre anniversaire ou de vous envoyer leurs félicitations quand vous obtenez une promotion. Un tel degré de méticulosité contribue à ce que les chercheurs qualifient de “saine névrose”.

3. La névrose est peut-être bonne pour leur santé

Des études suggèrent que les névrosés qui ont trouvé un bon équilibre entre minutie et névrose “développeraient moins de problèmes de santé chroniques”. Ainsi, selon Nicholas A. Turiano, titulaire d’une bourse de recherche au département de psychiatrie de l’Université de Rochester, “ils auraient moins de problèmes de poids et seraient plus résistants aux syndromes inflammatoires”.

4. Ils ont tendance à être angoissés

L’angoisse n’est pas nécessairement une émotion positive, cela va de soi, mais les névrosés sains peuvent tourner cette anxiété à leur avantage. “Les névrosés pointilleux à l’extrême ne sont pas pour autant tétanisés lorsqu’ils ressassent leurs problèmes existentiels”, ajoute notre spécialiste. “Leur angoisse les pousse à agir, ce qui leur permet d’affronter les causes du problème.”

5. Les conjoints contribuent à les calmer

Avez-vous déjà remarqué qu’une personne stressée se détend parfois dès que sa moitié entre dans la pièce? On dirait presque de la magie, mais n’y voyez aucune coïncidence. Un article publié dans le magazine de psychologie Journal of Personality a démontré que les relations amoureuses avaient un effet stabilisant sur les personnalités névrosées.

6. Ils se font une montagne de chaque décision

Qu’il s’agisse d’une nouvelle orientation professionnelle ou de ce qu’ils vont commander à manger, chaque décision est mûrement réfléchie.

7. Leur comportement névrotique pourrait être le signe d’une intelligence supérieure

Considérons cela comme le revers scintillant d’une médaille bien peu reluisante. Le stress, à dose modérée,améliorerait les performances, comme le suggère une étude du SUNY Downstate Medical Center de New York. Les stressés obtiendraient de meilleurs résultats aux tests de QI que ceux qui souffrent de symptômes d’anxiété moins prononcés. Et s’il y a une chose dans laquelle les névrosés se sont spécialisés, c’est bien l’angoisse!

8. Ils réfléchissent trop

Un texto passif-agressif ou un compliment à double tranchant font office de kryptonite pour les névrosés, qui passeront des heures à réfléchir à ce qui s’est passé, et plus longtemps encore à se demander comment y remédier.

9. Ils s’attendent toujours au pire

Pour les névrosés, le verre est toujours à moitié vide. Selon un article publié dans le magazine American Psychologist, les personnes atteintes de névroses ont tendance à “opposer des émotions négatives face à une menace, une frustration ou une perte”. Ce n’est pas tout à fait la réaction idéale, mais les chercheurs estiment que faire preuve de pessimisme de temps en temps est une réaction plutôt saine. Tout est une question de dosage!

10. Ils se connaissent par cœur

Les névrosés sont toujours très sensibles à leurs propres pensées, paroles et actions. Un tel niveau de conscience de soi peut s’avérer particulièrement utile, au travail et dans la vie privée, à condition de le modérer.

À l’instar des autres traits de personnalité, celui-ci a ses forces et ses faiblesses. La différence réside dans le fait qu’un névrosé connaît déjà parfaitement ses propres défauts et qualités, puisqu’il y pense à longueur de journée – ce qui, en soi, n’est pas forcément un mal!

Ce blog, publié à l’origine sur le Huffington Post américain, a été traduit par Mathilde Montier pour Fast for Word.

 

Commenter cet article

Archives